Hélène Bonhomme

Hélène Bonhomme
Hélène Bonhomme est auteure, conférencière, fondatrice du site fabuleusesaufoyer.com et chroniqueuse sur lepoint.fr. Après une prépa littéraire, des études de philo, plusieurs années d’enseignement et plusieurs autres de rédaction web, elle devient mère au foyer. Elle commence à interviewer des femmes inspirantes et à mettre par écrit des pensées motivantes. C’est ainsi qu’ont vu le jour ce blog en mars 2014, puis en mai 2015 son livre collaboratif pour révéler la fabuleuse en chaque maman et en octobre 2016 son petit guide de l’imperfection heureuse. Elle est mariée à David le fabuleux et maman de Roman et Adelin. Sa mission : aider les mamans qui veulent sortir la tête de l’eau, prendre un peu de recul sur leur quotidien et commencer à aimer leur vie !

VOIR TOUS SES ARTICLES

HB-article-pgm-ete

Congés d’été : et si on anticipait ?

“Les grandes vacances” : mouais… ça dépend pour qui.

Il reste moins de 3 semaines avant ton entrée fracassante dans cet espace temps périlleux, champ de tous les possibles et de toutes les frustrations : les congés d’été ! Pendant 2 mois, tu auras tes enfants à gérer H24 et rien que d’y penser, tu as des sueurs froides …!?

On attend tous les vacances avec impatience… Mais une fois qu’elles sont là, entre les trajets, la belle-famille et les enfants qui pètent la forme, on n’a plus aucun sas de décompression. Alors on ne met à avoir hâte que ce soit la rentrée. Pourtant, on le sait très bien qu’à la rentrée ça n’ira pas mieux !

Bref, arrivée en septembre : ces vacances tant attendues, on n’en a même pas vraiment profité. Lire la suite…

les-regles-bonne-excuse

“J’ai mes règles” : bonne excuse ou bonne raison ? (d’être chiante)

“T’aurais pas tes règles toi ?”

“Ah ben si.”

Je pleure sous la douche. Pourquoi je pleure ? Je ne sais pas. Pourquoi sous la douche ? Ça je sais. Parce que ça résonne. Péter les plombs dans la salle de bains, ça rend les choses encore un peu plus réelles. Croiser ses yeux rougis et son visage bouffi dans le miroir, en voilà un formidable facteur d’accroissement de la complaisance envers soi.

Donc, je pleure sous la douche.

Et je ne sais même pas pourquoi. Il était question des vacances d’été, puis de la réparation de la voiture. Je ne sais pas comment on en est arrivés à parler menu de la semaine. Quoi qu’il en soit, j’ai remis sur le tapis la fois où il m’avait fait une remarque sous prétexte qu’il était fatigué et moi enrhumée. C’est à ce moment-là que ça a dégénéré.

Il y a eu des claquements de porte.

Et depuis, je les laisse tous faire leur vie sans moi. Je suis sous la douche et depuis un bon quart d’heure, je pleure bruyamment, je sanglote expressément, j’enrage lamentablement.

J’ai du mal à croire que je puisse être une telle sorcière des sanitaires. Mais cette petite touche de culpabilité, je la rembarre direct : après tout, c’est pas de ma faute cette outrecuidance masculine d’aller bien alors que moi j’ai envie d’aller mal.

Au fur et à mesure, j’augmente la température de l’eau (oui je sais, c’est mal pour le portemonnaie, pour l’environnement et pour la circulation sanguine.)

Et tout à coup, dans les méandres de mon dialogue intérieur, le chaos s’organise. Enfin, je comprends.

Lire la suite…

HB-article-stress-maison-boulot

Plus stressés à la maison qu’au bureau

L’émergence du phénomène de burn-out est caractérisée par l’expérience de situations stressantes, modérées mais répétitives.

Selon Violaine Guéritault, docteur en psychologie et spécialiste du stress au travail, les facteurs de stress professionnel les plus reconnus sont:

  • la surcharge de travail,
  • l’absence de contrôle,
  • l’imprévisibilité,
  • l’absence de récompense ou de reconnaissance pour le travail accompli,
  • l’absence de soutien moral et social
  • et, enfin, l’absence de formation appropriée.

Le professeur Guéritault rappelle que 100 % de ces facteurs sont le quotidien… des mamans. Lire la suite…

fabuleuses_au_foyer

Anesthésies ordinaires

S’apercevoir, consternée, que l’on joue à Candy Crush depuis plus de quinze minutes, alors que l’on était censée s’attaquer à l’immense tas de paperasse. Se réveiller sur Youtube, au beau milieu d’une vidéo de chats, et se demander ce que l’on peut bien faire là. Dépoussiérer machinalement la bibliothèque, alors que l’on est censée appeler un potentiel employeur. Constater avec étonnement que l’on est affairée à éplucher frénétiquement des pommes de terre, tandis que l’on était en pleine dispute conjugale… 

Ouvrir les yeux, au beau milieu de ses anesthésies ordinaires.

Lire la suite…

fabuleusesaufoyer

Hello from the other side

J’ai grandi en Alsace. Le mercredi après-midi, on enfourchait joyeusement nos vélos pour aller au bachala (littéralement ruisseau) : notre station balnéaire à nous, qui était en fait un mini canal d’irrigation carrément dégueu. Entre les eaux usagées par les agriculteurs du coin et les déjections de mes cousins, je ne saurais dire qui polluait le plus ce petit ruisseau qui bordait le jardin de mes grands-parents. Peu importe : dès l’arrivée des beaux jours, on enfilait nos maillots troués, on enfourchait nos vélos défoncés, on se goinfrait de framboises fraîches piquées chez le voisin (voisin si vous me lisez : pardon et merci), et puis, on plongeait dans le bachala pour se rincer le jus de framboises qui nous collait partout.

Sur l’autre rive, c’était le jardin de Monsieur le Maire, un homme imposant et impressionnant. Un lieu secret, mystérieux, interdit. Tout l’été, on l’avait sous les yeux mais jamais, on n’a osé s’y rendre.

Sauf une fois.

Lire la suite…

HB-article-mari-supporte-enfants

Mon conjoint ne supporte plus les enfants : que faire ?

Il ou elle crie sur les enfants pour un rien, ne les supporte plus, passe son temps à les punir… Comment réagir lorsque son conjoint montre des signes d’épuisement parental ? Dernier volet de mon entretien avec Moïra Mikolajczak, spécialiste du burn-out parental et auteure de Le burn out parental, l’éviter et s’en sortir.

“Voici à quoi vous reconnaîtrez que votre conjoint est épuisé, explique Moïra : il devient plus irritable, est constamment à fleur de peau, se fâche pour peu de choses… »

Le problème, c’est que la personne irritable ne va pas forcément s’en rendre compte, surtout si son mal-être s’exprime par des petites manifestations d’irritabilité.
Autrement dit, il peut être à bout mais ne pas s’en apercevoir ! Lire la suite…

HB-article-conjoint-epuise

Il ne voit pas que je suis épuisée

Lorsqu’on est épuisée, rien de pire que de ne pas se sentir comprise par son conjoint ! Et rien de plus frustrant que de le voir passer à côté de vous sans même remarquer votre souffrance. Comment s’y prendre pour lui dire que l’on est sur le point de craquer ?

3 étapes avec mon invitée de la semaine : Moïra Mikolajczak, spécialiste du burn-out parental et auteure de Le burn out parental, l’éviter et s’en sortir. Lire la suite…

fete-des-meres

Fête des mères : fabuleuses, et ça change tout !

Mes fils sont fin prêts : depuis 4 jours, ils trépignent d’impatience à l’idée de me remettre leur cadeau fabriqué à l’école, de me réciter leur poésie, et de m’offrir des fleurs (enfin ça, je l’espère : fabuleux si tu me lis, n’oublie pas les fleurs hein^^ parce que sinon les enfants vont ENCORE arracher des roses du jardin.)

En me levant ce matin, je me suis dit que c’était ma 4ème fête des mères. Et puis en y réfléchissant, j’ai pensé : « ah ben non, c’est ma 30ème fête des mères. » Lire la suite…

HB-article-sen-sortir

Parent épuisé : la première chose à faire pour s’en sortir

Vous êtes à bout de nerfs, vous ne supportez plus vos enfants, vous sentez que vous allez craquer, si ce n’est pas déjà fait. C’est le moment pour vous de sortir enfin la tête de l’eau ? Vous sentez que vous êtes prêt(e) à dire stop à l’épuisement, mais vous ne savez pas par où commencer ? Voici un exercice simple, proposé par Moïra Mikolajczak, spécialiste du burn-out parental.

  1. Prenez une feuille de papier

Tracez autant de lignes que de jours dans la semaine, et 2 colonnes : d’un côté “ce qui me nourrit”, et de l’autre “ce qui m’épuise”. Lire la suite…

HB-article-burn-out

Burn-out maternel ou simple coup de mou ?

Vous déprimez à l’idée de sortir du lit. Vous perdez patience avec vos enfants. Vous comptez les heures : vivement qu’ils dorment. Si seulement vous pouviez revenir en arrière, dans ce monde merveilleux où personne ne vous tape sur les nerfs à longueur de journée. Il vous arrive parfois d’avoir envie de tout plaquer. Est-ce seulement un petit coup de mou ? Ou bien avez-vous affaire, sans le savoir, aux symptômes d’un burn-out maternel ?

Comment savoir si je suis en burn-out ?

Lire la suite…

HB-article-egocentrique

Les parents d’aujourd’hui sont-ils égocentriques ?

« Génération caliméro » : l’épuisement maternel n’a jamais été aussi tendance. Un petit coup de mou et hop, on se proclame en burn-out… Et si tout cela n’était que l’effet d’une fâcheuse tendance à se regarder le nombril ? Les parents sont-ils devenus honteusement égocentriques ? Toute cette semaine, suivez mon entretien avec Moïra Mikolajczak, spécialiste du burn-out parental.

« De mon temps, on y arrivait, et sans râler », affirme la voisine.

« Ta grand-mère ne se plaignait pas », renchérit votre génitrice.

Mère à bout de nerfs : avez-vous seulement le droit de vous sentir épuisé, puisque vous avez une machine à laver, un aspirateur, une place en crèche et des allocations familiales ?

Lire la suite…

HB-article-regret-detre-mere

Peut-on regretter d’être mère?

« Être mère, un cauchemar dont je ne me réveillerai jamais. »

Depuis la parution des travaux de la sociologue Orna Donath, les langues se délient, notamment Outre-Rhin : peut-on aimer ses enfants, mais regretter d’être mère ? Lasse de s’entendre prédire qu’elle « regretterait un jour » de ne pas vouloir d’enfant, la chercheuse israélienne a recueilli les témoignages de 23 mères qui aiment leurs enfants, mais auraient préféré ne pas les avoir.

Un pavé dans la mare du mythe de la mère parfaite : selon l’universitaire Barbara Vinken, les travaux d’Orna Donath remettent « radicalement en cause la joie d’avoir des enfants dans une société qui attend tout des mères, et où les mères exigent tout d’elles-mêmes ».

Une maternité trop exigeante ?

« Donner la vie a été une erreur. »

D’où vient le regret d’être mère ? Liberté perdue, disparition du style de vie antérieure, impression de ne plus exister, de ne plus s’appartenir à soi-même ? Certainement. Mais le regret d’être mère a une cause plus profonde : une maternité si exigeante qu’elle en est devenue dissuasive. Lire la suite…

quand maman va tout va fabuleuses au foyer

Quand maman va, tout va : 10 minutes par jour pour toi toute seule !

Tes enfants n’ont pas besoin d’une maman qui gère tout… ils ont besoin d’une maman qui va bien !

Cette année scolaire, tu ne veux pas la finir sur les rotules ? N’attends pas que le feu soit rouge ! Prends le temps de disparaître de la circulation, au moins une fois par jour. Tu ne le regretteras pas… et même ta famille te remerciera !

Je t’ai concocté un programme pour t’aider à prendre 10 minutes par jour, pour TOI TOUTE SEULE. 21 jours pour prendre soin de la fabuleuse qui est en toi !

N’attends pas, clique ici pour découvrir mon programme. Lire la suite…

HB-article-ecureuil

Des yeux pour voir

Avez-vous des yeux pour voir la beauté de votre vie ordinaire ? Aujourd’hui je vous raconte un matin pourri qui se transforme en journée lumineuse, par le pouvoir de la gratitude.

L’autre matin, je me suis levée du mauvais pied, empêtrée dans un stress gluant, qui sentait à plein nez la to-do-list névrosée. Dans mon dialogue intérieur, toutes sortes de jérémiades pour blâmer le monde entier, coupable de mettre des bâtons dans les roues de mes petits neurones (qui ne tournaient déjà pas très rond ces temps-ci, pas plus d’ailleurs que ma machine à laver qui cette fois est véritablement en train de me laisser tomber — lâcheuse.) Lire la suite…

pub-site

Une pause s’impose : le nouveau défi d’Hélène Bonhomme

Parfois, je me sens fabuleusement épuisée. Et j’ai appris à dire stop. Prendre soin de moi-même, c’est rendre service à tout le monde !

Cette année scolaire, tu ne veux pas la finir sur les rotules ?

N’attends pas que le feu soit rouge et prends le temps de prendre du temps. Tu ne le regretteras pas… et même ta famille te remerciera !

Une pause s’impose : je t’ai concocté 7 jours de défi entièrement gratuit pour t’aider à prendre 10 minutes par jour, pour TOI TOUTE SEULE. Ce n’est que 10 minutes… Mais si tu les utilises pour te faire vraiment du bien, tu sentiras la différence, c’est promis !

N’attends pas, clique ici pour découvrir mon défi ! Seras-tu prête à le relever ? Lire la suite…

les maternelles

Congé parental : pause ou piège ?

Tu as manqué ça ?

Pour toutes celles qui nous le demandent, voilà le replay de l’émission La Maison des Maternelles sur le congé parental, avec Hélène Bonhomme. Lire la suite…

assez-fabuleuse

Mamans épuisées : vous êtes juste assez fabuleuses, et ça change tout

Mère épuisée : et si le problème, ce n’était pas ton manque de compétence, mais plutôt ton manque de confiance ?

À toi qui visites ce site pour la première fois : bienvenue chez les fabuleuses !

Ici, on a bien compris qu’on n’était pas des fées du logis, ni des mères parfaites, ni des wonderwoman à barre d’énergie illimitée. Pour le monde autour de nous, on n’est jamais assez : jamais assez belle, jamais assez mince, jamais assez douce, jamais assez patiente, jamais assez présente, jamais assez compétente… Ici, on part du principe qu’on est :

JUSTE ASSEZ fabuleuse, et que ça change tout !

Peut-être es-tu en congé maternité, en congé parental, ou peut-être es-tu tombée sur cette page parce que tu es maman, tout simplement. Lire la suite…

Conge-parental

Congé parental : j’ai peur de la solitude

Vous avez décidé de prendre un congé parental de 6 mois, 1 an ou plus. Vous êtes heureuse de voir vos enfants grandir mais voilà : les pauses café entre collègues vous manquent ! Depuis que vous êtes au foyer à plein temps vous vous sentez un peu comme Tom Hanks sur son île : « seule au monde ».

Votre congé maternité est terminé,

et vous avez décidé de le prolonger en congé parental :

  • par défaut (je n’ai pas de travail)
  • par dépit (les modes de garde sont trop chers)
  • par choix (j’ai envie de voir mes enfants grandir)
  • par crainte (j’ai peur de ne pas trouver de travail)
  • par culture (c’est comme ça, je ne me pose pas la question)… Lire la suite…
disney-castle

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’emmerdes

Elles font les courses seules avec 3 gamins dans le chariot, les fées ? La vraie vie ne se déroule pas toujours comme prévu… ça craint, mais c’est pas grave.

La petite qui fait de l’asthme, le grand qui a la bonne idée de s’ouvrir l’arcade un dimanche soir, l’embrayage qui lâche, la machine à laver qui vous laisse tomber, un colis suspect qui vous fait rater le train… et autant de raisons de s’engueuler.

Plus aucune dosette de café dans la maison, un vomi gluant sur votre chemisier neuf, la salle de bain inondée, Lire la suite…

HB-rangement

Ranger moins pour dormir plus

Marre, marre, marre de ranger ? Depuis que tu as des enfants, tu passes ta vie à faire du rangement ? Ou au contraire, tu as lâché l’affaire ?
Il y a presque 2 ans, je vous racontais dans cet article comment j’étais devenue une fée du logis en 48 heures. Update : ma maison reste toujours plus ou moins rangée ! 2 ans après !
Bénéfice direct : je prends plus de mon précieux temps pour MOI ou mon COUPLE ou mes ENFANTS plutôt que de passer des heures par jour à remettre les choses à leur place.

Le secret, ce n’est PAS le rangement… c’est le tri !

Je t’en parle en vidéo :

Lire la suite…

standing-ovation

Standing ovation

Le 5 avril, c’est la journée mondiale du travail invisible. Et si on en profitait pour applaudir les fabuleux exploits accomplis dans le secret de nos foyers ?

5 avril. Aujourd’hui, c’est la journée mondiale du travail invisible.

Bon, je sais, il y a des journées internationales de tout et n’importe quoi et franchement, au bout d’un moment la journée-mondialisation, c’est pathétique. Entre la journée mondiale du pop-corn, la journée mondiale du lait, la journée mondiale du cirque, du tricot ou encore de la ménopause, on se demande si on ne devrait pas organiser “la journée mondiale du rien” juste pour vivre tranquillement notre existence banale.

Lire la suite…

fabuleuse-team

Une fabuleuse peut en cacher d’autres

Les fabuleuses, ce n’est pas un « blog de maman » comme les autres. C’est un « blog de mamans », au pluriel ! Un blog collaboratif : qu’est-ce que ça change ? À peu près tout, et je t’explique pourquoi.

Le week-end dernier, j’ai accueilli chez moi en Gironde un gang de 10 femmes, toutes plus rayonnantes, drôles et inspirantes les unes que les autres. Outre dégusté du Saint-Emilion, nous avons surtout brainstormé pour vous proposer des articles toujours plus réguliers et toujours plus en réponse à vos questions – celles que vous vous posez, celles que vous nous posez. Car être une maman en 2017, ce n’est pas si facile !               Lire la suite…

HB-photo-video-helene-article

Le monde ne s’arrêtera pas de tourner

On rêve toutes d’une île déserte où personne ne hurle « MAMAAAAAAN » à toute heure du jour et de la nuit.

Disparaître de la circulation : comme ce serait fabuleux…

Oui, mais :

  • qui s’occupera de vérifier que les devoirs sont faits ?
  • qui prendra la température du petit qui fait ses dents ?
  • et qui lancera une machine à 30° sinon tout le monde râle parce que son t-shirt a déteint ?
  • hein, qui ?

L’art de la délégation : on en parle aujourd’hui en vidéo avec mon invité spécial…

Lire la suite…

HB-articles-vrai-courage-adrenaline-marguerite

Adrénaline

Dessin de Marguerite Bories pour les fabuleuses au foyer.

C’est arrivé vers dix heures du matin. J’ai vu ma vie défiler devant mes yeux.

Je venais de lancer une machine à 30° (cette température magique qui vous évite de séparer le blanc des couleurs). Je m’apprêtais à mettre au micro-ondes un café que j’avais déjà réchauffé une première fois ce matin-là. À grands cris, les enfants se disputaient une figurine de chien pompier. Bref, une matinée comme toutes les autres.

Et puis c’est arrivé.

Mon pire cauchemar.

La sonnette.

Lire la suite…

helenevideo8mars

« Je le ferai demain » : vaincre la procrastination

Me mettre au sport, prendre du temps pour moi toute seule, faire plus de soirées en amoureux, éliminer cette pile de paperasse, lancer mon projet, postuler au job de mes rêves, quitter mon poste actuel pour consacrer plus de temps à ma famille, lire les douze livres qui m’attendent sur ma table de chevet, me remettre au piano ou au dessin… Et toi, qu’est-ce que tu remets à demain ? Quelles sont les choses que tu aimerais faire et pour lesquelles tu excelles dans l’art de la procrastination ? On en parle aujourd’hui en vidéo !

Lire la suite…

LIBRAIRIE-KLEBER

Fabuleuse conférence à Strasbourg

À l’occasion de la sortie de son livre C’est décidé, je suis fabuleuse – Petit guide de l’imperfection heureuse Hélène Bonhomme donnera une conférence, suivie d’une séance de dédicaces, à la Librairie Internationale Kléber de Strasbourg.
Lire la suite…

5regrets2

Les 5 regrets des personnes en fin de vie

Si vous appreniez que vous n’aviez plus que quelques semaines à vivre, quel bilan feriez-vous de votre passage sur Terre ? Bronnie Ware, infirmière en soins palliatifs, a partagé le quotidien de dizaines de mourants. Des confidences exprimées au soir de leur vie, elle a formulé les 5 regrets des personnes en fin de vie.

« Vivre chaque jour comme si c’était le dernier »

Mouais, moi je vis plutôt chaque jour stressée par mes dossiers à rendre, éreintée par les cris des enfants et blasée par l’éternel « on mange quoi ce soir ? » ! Et puis, un jour, on apprend que la voisine de cinquante trois ans est décédée dans son sommeil, laissant derrière elle trois ados et un mari terrassés par le chagrin. Lire la suite…

tempsdavoirletemps

N’attends pas d’avoir le temps

Si tu avais une baguette magique, que voudrais-tu qu’elle fasse dans ta vie de maman ?

C’est la question que je pose à chacune de mes nouvelles abonnées.

(Parce que les aléas du quotidien nous font si vite oublier que nous sommes fabuleuses, j’envoie chaque semaine des piqûres de rappel par email… si tu ne les reçois pas encore, c’est par ici pour t’inscrire ! Si c’est déjà fait et que tu ne trouves pas mes messages… regarde dans tes spams !)

Donc, si tu avais une baguette magique, que voudrais-tu qu’elle fasse pour toi ?

J’ai reçu des milliers de réponses à ma question.

Pour certaines, la baguette magique ferait le ménage toute seule… Pour d’autres, elle motiverait le fabuleux à s’investir un peu plus dans la vie de famille. Pour d’autres encore, elle permettrait de trouver le job idéal, pour un équilibre parfait entre vie pro et vie perso.

Lire la suite…

quandriennesepassecommeprevu

Quand rien ne se passe comme prévu

Une couche pleine quand tout le monde est enfin ceinturé dans la voiture. Un différent entre deux frères au sujet du nombre de céréales au miel présentes dans leurs bols respectifs. Trois cas de varicelle en plein déménagement. Des sueurs froides dans le bureau du proviseur… Comment survivre à ces journées pourries où rien ne se passe comme prévu ?

Prévoir l’imprévisible

« Il est certain que rien n’est sûr. » Jean d’Ormesson, Comme un chant d’espérance

Devenir maman c’est souscrire à un abonnement garanti incertitude : la seule chose dont vous puissiez être sûre, c’est que rien ne se passera jamais comme prévu ! Lire la suite…

egoisteetfab

“Moi d’abord” : égoïste et fabuleuse

Vides, les étagères du frigo. Désespérément vides.

Pleine, la porte du frigo. Pleine de tous ces vieux pots que je n’ose plus ouvrir depuis des mois : de la sauce barbecue qui date de l’été dernier, 4 bouteilles de ketchup entamées, un bocal d’olives plus très vertes, un demi-oignon et sa copine la demi-échalote, oubliés dans du vieux papier alu… Faudrait trier tout ça. Et puis partir faire les courses. Avec une vraie liste, cette fois. 

Depuis 3 semaines, matin et soir, Adelin réclame ses chaussettes pisderman.

3 semaines que je lui réponds :

« Désolée mon chéri, elles sont quelque part dans ce tas de linge sale, mais maman ne les a pas encore trouvées ni lavées. »

Mon mari est à l’autre bout de l’Europe. Hier soir, j’ai réussi à coucher les enfants une heure plus tôt que d’ordinaire : pas de puzzle, pas d’histoire, juste un bisou, une chanson et dodo. Par miracle, ça a marché. Et je suis allée me coucher à19h26. 19h26 ! Dieu existe. Lire la suite…