Hélène Bonhomme

Hélène Bonhomme
Hélène Bonhomme est auteure, conférencière, fondatrice du site fabuleusesaufoyer.com et chroniqueuse sur lepoint.fr. Après une prépa littéraire, des études de philo, plusieurs années d’enseignement et plusieurs autres de rédaction web, elle devient mère au foyer. Elle commence à interviewer des femmes inspirantes et à mettre par écrit des pensées motivantes. C’est ainsi qu’ont vu le jour ce blog en mars 2014, puis en mai 2015 son livre collaboratif pour révéler la fabuleuse en chaque maman et en octobre 2016 son petit guide de l’imperfection heureuse. Elle est mariée à David le fabuleux et maman de Roman et Adelin. Sa mission : aider les mamans qui veulent sortir la tête de l’eau, prendre un peu de recul sur leur quotidien et commencer à aimer leur vie !

VOIR TOUS SES ARTICLES

HB-article foyer gros mot

Non, “foyer” n’est pas un gros mot

Lorsqu’on me demande ce que je fais dans la vie, j’explique qu’en plus de faire en sorte que mon conjoint et mes enfants aient un stock suffisants de slips propres, je m’occupe d’une communauté en ligne de mamans qui cherchent à retrouver la sérénité et Les cinq dernières années, depuis la création du site des fabuleuses, j’ai pu recueillir des centaines de témoignages de mères de tous âges et de tous horizons : sans emploi, et aussi avocates, soignantes, enseignantes, employées de bureau, caissières, journalistes, DRH, médecins… La diversité de cette communauté en ligne m’étonne toujours, d’autant que dès le départ, et malgré les doutes émis par mon entourage, j’ai persisté à faire figurer le terme “foyer” dans son url. Il faut le dire : de nos jours, ça frise le gros mot.

Tout a commencé lorsque j’ai moi-même plongé dans l’univers impitoyable du foyer,

pour un congé parental qui a duré jusqu’au troisième anniversaire de mes jumeaux. Jamais je n’aurais cru qu’aller au bureau pourrait me manquer à ce point. J’étais comme Tom Hanks sur son île : « seule au monde ». Lire la suite…

HB-article-combien enfants avec ou sans morts

Combien d’enfants : avec ou sans les morts ?

Je me souviens de l’enterrement de mon cousin. De son petit cercueil blanc dans l’allée de l’église.

Je devais avoir 4 ou 5 ans, et je me souviens de mon oncle prenant la parole devant la famille et les amis réunis. Aujourd’hui je suis maman, et je me demande comment ma tante a pu survivre aux funérailles de son bébé âgé de quelques mois. Depuis ce jour, notre petit cousin du ciel n’a cessé de se faufiler dans nos conversations d’enfants : “On est 18 cousins — 19 avec Raphaël.” Lire la suite…

HB - article choisis de vivre

5 raisons d’aller voir le film « Et je choisis de vivre »

Ce mercredi 5 juin sort au cinéma un documentaire d’une rare intensité, d’une extrême finesse, et d’une grande beauté. J’ai eu la chance de voir Et je choisis de vivre en avant-première et, chères fabuleuses, je ne peux que vous encourager à appeler votre baby-sitter dès maintenant : oui c’est un film à propos du deuil… mais après l’avoir visionné, on quitte la salle obscure avec un formidable élan de vie.

 

Pourquoi aller voir  le film “Et je choisis de vivre” ?

 

#1 Pour Amande

Le film raconte l’histoire d’Amande, qui perd son fils Gaspar, la veille de son premier anniversaire. Après l’enterrement de Gaspar, rien ne semble pouvoir empêcher Amande d’être engloutie par ce vide qui s’ouvre devant elle. Pour se libérer du désespoir qui la submerge, Amande s’engage dans une quête initiatique, à la rencontre d’autres personnes qui ont éprouvé la même indicible douleur et qui aujourd’hui ont retrouvé le goût de vivre. Le succès de ce film, ce sont avant tout les mots simples de cette maman fabuleuse, absolument touchante d’authenticité, qui ne cache pas ses doutes et ose se montrer vulnérable devant les caméras. À mon sens, ce courage est exemplaire et à lui seul une formidable source de réconfort pour tous ceux qui auront la bonne idée d’aller voir ce documentaire d’une grande intelligence émotionnelle. Lire la suite…

HB-vignette maman vraie vie peinture OK

Pour les mamans de la vraie vie

Il y aura la fatigue

celle qui te fait verser du jus d’orange dans le café, oublier tes rendez-vous et fondre en larmes devant un téléfilm à la con.

Il y aura les imprévus

les couches pleines quand tout le monde est dans la voiture, ces journées pourries où rien ne se passe comme prévu.

Il y aura la frustration

le tempo endiablé de ta machine à laver, quand tu ne sais plus où trouver de l’élan car tes journées se répètent à l’infini… Lire la suite…

HB-article-enceinte après une fausse couche

Enceinte après une fausse couche

“Il a bien grossi, ton ventre ! Je crois que ce bébé-là, il va naître.”

Je suis allongée dans l’herbe, les yeux fixés sur un ciel sans nuages. Dans l’écartement de leurs petites mains bronzées, ils prennent les mesures de mon ventre.

Il y a quelques jours encore, l’un deux nous demandait, à mon mari et moi, tandis qu’il barbotait dans son bain :

“Est-ce que le nouveau bébé va mourir lui aussi ?”

Je lui envie cette capacité admirable d’exprimer son inquiétude avec une invraisemblable simplicité, tout en continuant de faire plonger ses Playmobil dans la mousse.

Toutes les quatre heures, ils viennent vérifier le bon déroulement de ma grossesse ; avec leurs petites mains pour instrument de mesure, ils s’assurent de la bonne croissance de mon tour de taille. Cette fois, ça a l’air bien parti.

Nous sommes heureux.

Pourtant, nous avons perdu notre naïveté :

Lire la suite…

david-helene-bonhomme

La drama queen et son camion benne

Dernièrement, mon mari et moi étions à Montréal pour un séminaire sur la vie de couple. Dans l’auditoire, les questions fusaient… et, fait intéressant, les hommes ne se gênaient pas pour poser les leurs. Il faut dire que la possibilité avait été donnée d’envoyer ses questions par SMS, ce qui a certainement délié les langues masculines 😉

Les questions qui ont été les plus posées par ces Messieurs auraient pu être résumées ainsi : “Ma femme est trop émotionnelle, je n’en peux plus. Ses émotions me polluent. Comment faire ?”

Mon homme, en fin connaisseur, s’est fait un plaisir de répondre à cette légitime interrogation.

Tu l’as compris, je suis plutôt du genre “émotionnellement intense”

et à la maison, je n’ai pas trop de mal à exprimer toutes sortes d’émotions de manière tout à fait théâtrale, voire carrément mélodramatique : pleurer à chaudes larmes et en reniflant le plus fort possible, claquer les portes, taper les murs ou faire la gueule pendant des heures sont des sports que je pratique avec aisance. D’ailleurs, mon mari me traite régulièrement de drama queen. Lire la suite…

HB-article netfix fabuleuse

Netflix : ma fabuleuse sélection

Bientôt le week-end : et si on se débarrassait des enfants, juste le temps d’un film, d’un docu ou d’une série ? Je te partage ici mes coups de coeur sur Netflix.

Lire la suite…

wc-maman

N’oublie pas d’aller faire pipi

Tu es maman de jeunes enfants ? N’oublie pas de prendre soin de toi, à commencer par prêter attention à tes besoins physiques ! Cela peut paraître tellement bidon, mais tant de mamans de tout jeunes enfants, prises dans le feu de l’action, en arrivent à s’oublier.

Être maman relève de la discipline olympique.

C’est un réel challenge sur le plan physique : une grossesse, un accouchement, l’allaitement, les soins, l’implication de tout notre être et ce jusqu’à la fin de notre vie… bref, nous sommes des athlètes de haut niveau ! Alors la moindre des choses, c’est de commencer par prendre soin de ce fabuleux corps olympique… en lui donnant ne serait-ce que le minimum vital.

Voici quelques petits rappels tout simples pour pratiquer la bienveillance envers ton corps. Ils sont tellement évidents — et pourtant, en tant que jeune maman, on a tendance à les négliger trop souvent : Lire la suite…

image-pasdenfant

À mon amie qui ne peut pas avoir d’enfant

Toi et moi, on s’est tout raconté : le marathon des études, la joie du premier job, la fierté du premier appartement, les rêves de prince charmant, l’euphorie du mariage qui transparaît sur ces — vieilles ! — photos où nous apparaissons tour à tour en robe blanche.

Et puis un jour, je t’ai annoncé que j’allais avoir des enfants (oui, deux en même temps).

Le temps a passé. Et toi, tu ne m’as jamais annoncé que tu attendais un bébé. Silence radio à ce propos. Jusqu’au jour où tu m’as dit, à peu près en ces termes :

“On ne peut pas en avoir.”

Ma première réaction a été de me sentir con. Tu sais, cette demi-seconde de bug mental qui suit l’annonce d’une mauvaise nouvelle par quelqu’un que tu aimes. Une demi-seconde qui suffit à l’angoisse pour te monter à la tête et te faire chauffer les tempes : “Qu’est-ce que je vais bien pouvoir lui dire ?” Comme une envie de fermer sa gueule plutôt que de taper à côté en disant une ânerie qui ferait encore plus de dégâts. Lire la suite…

HB-article-tu ne peux pas

Tu n’y arriveras jamais

Notre monde occidental est un course contre la montre géante, où le stress de la to-to-list est devenu la norme.

  • Il faut travailler, bien sûr, pour payer les factures
  • Le contrôle technique, les papiers administratifs, les rdv chez l’ophtalmo
  • Le foot, la danse, le piano, le solfège, les courses
  • Les varicelles et les angines qui se déclarent toujours au mauvais moment
  • Les notifications qui se multiplient sur nos téléphones
  • La boîte mail qui se remplit de plus en plus vite
  • Des dizaines de messages même pas encore écoutés sur le répondeur
  • Et cette boule au ventre parce qu’on n’a pas encore fait la réservation pour les prochaines vacances.

On est tellement rongé par l’inquiétude de ne pas réussir à tout faire, qu’on en oublie l’essentiel.

La clé pour retrouver le calme et la sérénité ? Elle est tellement évidente que la plupart d’entre nous ne le voyons même plus. Tu sais, comme lorsque tu perds tes clés et que tu te mets à la chercher dans les endroits les plus improbables : sous le lit, entre les coussins du canapés, dans la douche… Et lorsque tu arrêtes de chercher, tout à coup tu les vois, tes clés. Où ça ? Ben à l’endroit où tu les ranges habituellement ! Lire la suite…

video-ocean

Révéler la fabuleuse qui est en toi

Je t’emmène en balade : une balade à l’océan et au pays de la fabulosité. Comme chaque matin, je t’écris une lettre… mais celle-ci est un peu différente : elle a un goût iodé et au fond de l’enveloppe, il reste quelques grains de sable couleur caramel. Je t’y parle de ce qui me fait vibrer, au plus profond de mes entrailles :
Lire la suite…

HB-vignette YT village itw inspi

Le Village : une année pour révéler la fabuleuse qui est en toi

Le Village, mon fabuleux groupe de partage et de progrès

C’est une aventure de 12 mois que j’ai créée pour les fabuleuses qui souhaitent aller plus loin : renouveler leurs pensées, mettre en place des habitudes bienfaitrices et bénéficier d’un fabuleux soutien sur la durée.

Elles parlent des effets du Village dans leur quotidien de maman :

Lire la suite…

recap-video-sartrouville

Ne te trompe pas de combat — Récap vidéo — Sartrouville

“Dès que la vie devient difficile, les insuffisances de notre estime de soi se révèlent impitoyablement. Chez les plus vulnérables d’entre nous, du fait de leur fonctionnement psychique ou de leur difficultés sociales (personnes isolées, en précarité, chômeurs), ces failles de l’estime de soi ne pardonnent pas et alimentent alors de nombreuses formes de souffrance mentale.”

 

Pour reprendre les mots de Christophe André dans Imparfaits, libres et heureux, lorsque nous sommes en position de vulnérabilité, nous vivons une “tempête sur l’estime de soi”.

 

Eh bien, parmi ces personnes en position de vulnérabilité, qui traversent une “tempête sur l’estime de soi”, j’ajouterais les mamans ! La maternité est une tempête sur l’estime de soi… alors ne te trompe pas de combat : Lire la suite…

la-peur-ou-lamour

L’amour n’est pas une conséquence — Récap vidéo — Paris

L’amour n’est pas une conséquence. L’amour est une cause.

  • Ce n’est pas parce que je suis aimable que je m’aime. C’est parce que je m’aime que je deviens aimable !
  • Ce n’est pas parce que je suis belle que je m’aime. C’est parce que je m’aime que je deviens belle !
  • Ce n’est pas parce que je suis intelligente, créative ou géniale que je m’aime. C’est parce que je m’aime que j’arrête de me faire la guerre à moi-même… et qu’ainsi je trouve le temps de développer ma créativité !

Lire la suite…

david-helene-vlog

Pourquoi il s’en fiche ? — Récap vidéo — Lausanne

Pourquoi j’ai l’impression que mon conjoint ne s’intéresse pas à ce que je vis ? Pourquoi je suis la seule à vouloir que les choses changent ? Pourquoi il rechigne à papoter avec moi, dès qu’on aborde des gros sujets ? Comment l’embarquer dans le processus de changement que je voudrais instaurer ?

 

Si tu me suis depuis un certain temps, tu sais que mon mari et moi, on aime bien faire des vidéos dans la voiture^^ Alors sache qu’on a remis ça ! Comme cette semaine, on passe de nombreuses heures sur les routes, on t’a concocté une vidéo où mon fabuleux nous explique le pourquoi du comment “il s’en fiche” 😉 Lire la suite…

vlog bienne

J’ai arrêté de chercher le bonheur — Récap vidéo — Bienne

Le fabuleux voyage suit son cours : toute l’équipe est bien arrivée en Suisse !

Aujourd’hui, je t’explique pourquoi j’ai arrêté de chercher le bonheur — et pourquoi ça m’a libérée. Lire la suite…

HB-article-lyon

Savoir s’entourer — Récap vidéo — Lyon

T’arrive-t-il parfois de te sentir “plombée” après une conversation qui te laisse vidée de ton énergie ? Tu sais, ce moment où les râleries et les plaintes des autres te tirent vers le bas et te sapent le moral…

Aujourd’hui, je t’emmène dans mes valises, sur la route de la fabuleuse tournée. On parle de l’importance de savoir bien s’entourer : Lire la suite…

tournee-bordeaux

La tournée des fabuleuses — Récap vidéo — Bordeaux

La tournée des fabuleuses, jour 1 : merci Bordeaux ! Lire la suite…

image-66minutes

Burn-out maternel : les fabuleuses sur M6

Émission 66′ du 3 mars 2019.

Pour voir le replay : c’est ici.

Le reportage commence à la minute 31 et les fabuleuses apparaissent à partir de la minute 41 🙂

Lire la suite…

HB-article-serenité

Burn-out maternel, comment j’ai retrouvé la sérénité

Tu es maman et tu te sens épuisée ?

  • Tu déprimes à l’idée de sortir du lit,
  • Tu perds fréquemment patience avec tes enfants,
  • Tu comptes les heures : « vivement qu’ils dorment »,
  • Si seulement tu pouvais revenir en arrière, dans ce monde merveilleux où personne ne te tape sur les nerfs à longueur de journée…
  • Il t’arrive parfois d’avoir envie de tout plaquer ?

Tu te demandes si c’est seulement un petit coup de mou ou bien si tu as affaire, sans le savoir, aux symptômes d’un burn-out maternel ?

  • Tu as l’impression d’être la seule à avoir autant de mal à gérer le quotidien en famille : « pourquoi les autres y arrivent et pas moi ? »
  • Tu es à la recherche de solutions pour sortir enfin la tête de l’eau et retrouver la sérénité
  • Tu veux recommencer à vivre, et non subir ta vie !
  • Tu te sens prête à dire stop à cet épuisement qui te pourrit la vie

Lire la suite…

toilettes-publiques-mamans

Les toilettes publiques des mamans

« Pardon Madame, est-ce que vous auriez des toilettes ? C’est pour mon fils, il n’en peut plus. »

Avec un peu de chance, la gentille dame me donne accès à l’arrière-boutique et mon chérubin s’installe allègrement sur le trône — habituellement réservé aux employés du magasin.

Dès que nous quittons la maison pour une petite course, mon activité principale se résume à une perpétuelle chasse aux toilettes, pour permettre à mes enfants de se soulager — car évidemment, ils n’ont jamais besoin de faire caca AVANT de partir.

Les petites mains empoignent joyeusement la cuvette immonde des WC publics : allez, on respire bien fort et on pense à des licornes multicolores.

Mais il y a une autre épreuve dans nos vies de mères.

Une épreuve encore plus laborieuse. Une épreuve tellement exigeante en force musculaire et en détermination mentale, qu’elle devrait être admise parmi les disciplines olympiques.

Ça peut t’arriver partout :

au resto, au centre commercial, dans un train, sur une aire d’autoroute… Je veux parler de ce moment où TOI, la maman, tu as un besoin pressant qui se manifeste au beau milieu d’un lieu public. Lire la suite…

egoisteetfab

“Moi d’abord” : égoïste et fabuleuse

Vides, les étagères du frigo. Désespérément vides.

Pleine, la porte du frigo. Pleine de tous ces vieux pots que je n’ose plus ouvrir depuis des mois : de la sauce barbecue qui date de l’été dernier, 4 bouteilles de ketchup entamées, un bocal d’olives plus très vertes, un demi-oignon et sa copine la demi-échalote, oubliés dans du vieux papier alu… Faudrait trier tout ça. Et puis partir faire les courses. Avec une vraie liste, cette fois. 

Depuis 3 semaines, matin et soir, Adelin réclame ses chaussettes pisderman.

3 semaines que je lui réponds :

« Désolée mon chéri, elles sont quelque part dans ce tas de linge sale, mais maman ne les a pas encore trouvées ni lavées. »

Mon mari est à l’autre bout de l’Europe. Hier soir, j’ai réussi à coucher les enfants une heure plus tôt que d’ordinaire : pas de puzzle, pas d’histoire, juste un bisou, une chanson et dodo. Par miracle, ça a marché. Et je suis allée me coucher à19h26. 19h26 ! Dieu existe. Lire la suite…

View More: http://photographybywinter.pass.us/bonhomme

Pourquoi je m’aime

Ce texte a certainement été le plus difficile à écrire depuis mes débuts. Dire qu’on s’aime, ça ne se fait pas. Ça met tout le monde mal à l’aise. Ça fait prétentieux. Ça fait bizarre. Ça fait un peu malsain. Comme si on avait le droit (le devoir !) d’aimer tout le monde, sauf soi. L’article que vous vous apprêtez à parcourir m’a pris, au bas mot, deux années de travail acharné. Deux années pour conquérir, ma foi et ma thérapeute aidant, un territoire mystérieux, incompris et trop souvent négligé : l’amour pour soi.

Pourquoi je m’aime

  • PAS parce que je suis particulièrement jolie – sinon je m’aimerais uniquement les jours de mariage, ou en tout cas APRÈS m’être tartinée de l’anti-cernes.
  • PAS parce que je suis particulièrement intelligente – sinon je m’aimerais uniquement quand je n’oublie pas d’acheter du PQ ou quand je ne balance pas x fois la même connerie qui – je le sais, pourtant ! – va encore déclencher une crise nucléaire conjugale.
  • PAS parce que je suis particulièrement aimable – sinon je m’aimerais uniquement lorsque je ne râle pas, lorsque je ne me plains pas, lorsque je ne pense pas qu’à moi et lorsque je ne dis pas de gros mot.
  • PAS parce que je suis particulièrement douée – sinon je m’aimerais uniquement lorsque je parviens à ouvrir les paquets de riz de manière à PAS ramasser des grains dans toute la cuisine.

 

Alors, pourquoi je m’aime ?
(et pourquoi tu devrais t’aimer)

 

Lire la suite…

HB-article clip fab

Le clip des Fabuleuses

Je t’annonce la sortie de la chanson des fabuleuses… notre chanson à toutes, quoi 🙂

La chanson des mamans imparfaites, généreuses…

…un petit peu râleuses et surtout fabuleuses.

La petite histoire : en mars dernier, nous étions 500 fabuleuses réunies dans un théâtre parisien, pour le show “Les fabuleuses en soirée”. L’artiste Tiphaine Wary était avec moi sur scène ; elle nous avait présenté une toute nouvelle chanson.

Cette chanson, même si nous ne l’avons entendue que ce soir-là, nous est restée dans la tête depuis tout ce temps… Hé oui : c’est comme ça qu’on reconnaît les tubes ! Lire la suite…

viecrochepied

Je pense trop

As-tu, comme moi, un dialogue intérieur assez fourni ? Au point, parfois, de te fatiguer toi-même à force de trop penser ?

Comme nous l’avons vu ensemble lors du défi « Une pause s’impose », la nature a horreur du vide — et cela rend les choses compliquées lorsque l’on veut se mettre au repos.

On est enfin seule, sans enfant (ni conjoint) à charge, on se pose enfin sur le canapé… et là, ça commence à tourner.

Ça tourne, ça tourne… sans jamais s’arrêter. La to-do-list, les inquiétudes, les regrets, les « j’aurais du répondre ça », les « je n’y arriverai jamais. »

On pense trop, on pense mal, et on se sent encore plus épuisée qu’avant.

Comme le dit Eckhart Tolle :

« L’incapacité à s’arrêter de penser est une épouvantable affliction. »

Lire la suite…

recap-aidant3

Vidéo récap : premiers secours relationnels

Samedi 16 février, mon équipe et moi avons accueilli 53 fabuleuses venues de Suisse, de Belgique, de Toulon, d’Angers, de Brest, de Bordeaux et d’ailleurs. Nous étions réunies à Paris pour le séminaire « Premiers secours relationnels ». Après 5 années de travail acharné pour aider les mamans à sortir la tête de l’eau, j’ai eu cette sensation grisante d’être entourée de fabuleuses en ordre de bataille, prêtes à elles aussi devenir intentionnelles dans l’aide qu’elles souhaitent apporter à leurs amies, voisines, patientes, clientes…

Lire la suite…

HB-article premiers secours

Premiers secours relationnels

Retrouvez Hélène Bonhomme lors d’un séminaire de formation pour fabuleuse aidante.

Lorsqu’une personne se blesse ou fait un AVC dans la rue, on ne fait pas n’importe quel geste. De la même manière, lorsqu’une personne de notre entourage va mal, on ne dit pas n’importe quoi !

Aider de manière efficace et sereine, c’est possible grâce à une compétence-clé dont beaucoup d’entre nous ont entendu parler mais que très peu de gens utilisent vraiment : l’écoute active. Lire la suite…

HB-article CONFIANCE

Le mot de l’année

Au Nouvel An, nous avons fait un tour de table :

“2019 en un mot, pour toi ce serait … ?”

Je dois confesser que je raffole de ce type d’exercice (ne m’invitez pas à dîner, je vous poserais trop de questions philosophiques à table^^).

“Mon année 2019 en un mot” :

la réponse, je l’ai trouvée très vite. Elle était tapie au fond de mes tripes, nourrie par une année 2018 haute en couleurs ainsi que par mes dernières pérégrinations intérieures. Pour moi, c’était une évidence : le mot de mon année 2019 serait CONFIANCE.

Il y a quelques semaines, quelqu’un m’a repostée sur Instagram avec pour légende “@helenebonhomme, la fille qui n’a peur de rien” ou quelque chose comme ça. La remarque m’a évidemment faite sourire (il s’agissait d’une photo délire où je m’affichais en maillot de bain après une bataille de boue). Mais cette phrase m’a aussi fait réfléchir.

“Moi, peur de rien ?”

C’est loin, vraiment très loin de ma réalité.

En fait, je dirais plutôt que j’ai peur de tout. Ou plus précisément : que j’ai toujours peur de quelque chose. Demandez à mon mari, il vous confirmera ! Lire la suite…

video-bonne-annee-2019

2019 : ce qui t’attend si tu es maman

À toi, maman qui ne te reconnais pas dans les voeux de réussite, paix et succès…

…(parce que pour toi le succès c’est une journée où tu auras pu te poser 3 minutes sur le canapé sans que personne ne renverse son jus d’orange sur ton pantalon) : bonne année 2019 ! Lire la suite…

HB-article cest facile pour vous

Oui, mais pour vous c’est facile

L’amour chez les autres : un jeu d’enfant ?

« Ça a l’air tellement simple pour David et toi », m’a-t-on dit dernièrement.

Ah ouais, c’est ce que tu crois ?

Alors tu n’as jamais vu le film de guerre qui a été tourné chez moi depuis qu’on est en couple. On y trouve tous les ingrédients de la parfaite production hollywoodienne :

  • Un scénario bien ficelé, qui te tient suffisamment en haleine pour que tu ne saches jamais vraiment qui est le gentil et qui est la méchante (ou inversement).
  • De l’action, avec des portes qui claquent et moi qui m’enfuis dans la nuit pour hurler ma rage tranquille dehors (faudrait quand même pas réveiller les gamins).
  • Du sang, comme la fois où la chaise a valsé et celle où la vitre a pété.

Lire la suite…