Hélène Bonhomme

Hélène Bonhomme
Hélène Bonhomme est auteure, conférencière, fondatrice du site fabuleusesaufoyer.com et chroniqueuse sur lepoint.fr. Après une prépa littéraire, des études de philo, plusieurs années d’enseignement et plusieurs autres de rédaction web, elle devient mère au foyer. Elle commence à interviewer des femmes inspirantes et à mettre par écrit des pensées motivantes. C’est ainsi qu’ont vu le jour ce blog en mars 2014, puis en mai 2015 son livre collaboratif pour révéler la fabuleuse en chaque maman et en octobre 2016 son petit guide de l’imperfection heureuse. Elle est mariée à David le fabuleux et maman de Roman et Adelin. Sa mission : aider les mamans qui veulent sortir la tête de l’eau, prendre un peu de recul sur leur quotidien et commencer à aimer leur vie !

VOIR TOUS SES ARTICLES

HB - article équilibre pro perso

Équilibre pro – perso : 4 questions à se poser pour faire le bon choix

“Accepter ou ne pas accepter ce nouveau poste ? Créer ou ne pas créer mon entreprise ? Prendre ou ne pas prendre un congé parental ? Augmenter mon temps de travail ? Le réduire ? Postuler ? Démissionner ? Reprendre des études ?”

Se retrouver face à un choix professionnel génère une multitude de questions qui s’entrechoquent dans notre tête et notre coeur. On rationalise, on argumente, on pèse le pour et le contre, on y pense le jour, on rumine la nuit, on s’imagine les pires scénarios.

On a peur : peur de se tromper, peur de faire le mauvais choix. 

“Est-ce que je serai suffisamment présente pour les enfants ? Ou à l’inverse : si je passe trop de temps avec les enfants, est-ce que je parviendrai à les supporter ? Si mes journées se rallongent, est-ce que je tiendrai le coup ? Si je fais une croix sur mes projets pro, est-ce que je tiendrai le coup ? Est-ce que mon conjoint tiendra le coup ?”

En tant que parent, nos choix professionnels ont une répercussion directe sur le quotidien de tous les membres de la famille… On le sait trop bien, on le sait si bien qu’à force de nous inquiéter, la liste de questions ne fait que s’allonger.

“Est-ce qu’on trouvera une place en crèche ? Comment on organisera les mercredis ? Est-ce qu’on arrivera à boucler les fins de mois ? Est-ce que notre couple survivra au stress financier ? Est-ce que je serai trop fatiguée ?”

Faire le bon choix, à tout prix :

Lire la suite…

HB - article 2 heures du matin

À lire à 2 heures du matin

Les rayons orangés du lampadaire traversent les rainures du volet roulant. De l’autre côté de la pièce, le chargeur de mon ordi diffuse une petite lueur verte. À moins que ce ne soit la LED du téléphone fixe ?

 

Les chiffres rouges défilent sur l’écran de mon réveil.

 

Déjà 2h03. La pire heure, je trouve : deux heures, ce n’est ni vraiment tard le soir, ni vraiment tôt le matin. C’est l’heure où je devrais me reposer, comme tous les autres membres de ce foyer.

 

Mes yeux ouverts sont maintenant si bien habitués au noir que par mes pupilles dilatées, je peux distinguer le tas de vêtements sur la commode, les draps en boule sur le fauteuil et les détails du tableau accroché au mur. Il penche un peu vers la gauche ; demain, il faudra que je pense à le remettre droit. Lire la suite…

HB - article douleurs accouchement (1)

Mon accouchement sans péridurale : les dragons, les trésors et les mamans

“Dans tous les lieux habités par la souffrance se trouvent aussi les gués, les seuils de passage, les intenses noeuds de mystère. Ces zones tant redoutées recèlent pourtant le secret de notre être au monde, ou comme l’exprime la pensée mythologique : là où se tiennent tapis les dragons sont dissimulés les trésors. (…)”

Mon mari me fait la lecture.

Quelle idée, franchement, en salle d’accouchement, de se distraire avec un traité de philosophie théologico-littéraire ! C’est qu’au milieu de la nuit, au moment de boucler mon sac, j’y ai glissé le premier bouquin qui se trouvait sur mon passage : Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ? de Christiane Singer.

Il est 7h du matin.

J’ai passé une nuit blanche et entre chaque contraction, je me demande si mon corps trouvera la force d’encaisser la suivante. Tiens, la voilà qui approche. Pour m’encourager moi-même, je me dis le seul mot que je suis encore capable de prononcer :

« Go. »

60 secondes de crampes insoutenables. À quatre pattes dans la baignoire, je souffle bruyamment.

60 secondes de pause. Lire la suite…

HB-article-ado-ecoute

Mon ado ne m’écoute plus !

Votre ado ne vous écoute plus et vous ne savez plus comment vous y prendre ? On pourrait donner des tonnes de conseils pour améliorer la communication entre les parents et leurs ados…  Voici une habitude à mettre en place, toute simple et très pratique, qui pourtant manque cruellement dans la plupart des familles. Elle nous est exposée par Yolande Ziegler Schwab, psychopraticienne, coach de vie et maman de 2 garçons de 16 et 19 ans.

Pourquoi mon ado ne m’écoute pas ?

Yolande : lorsque leurs enfants traversent l’adolescence, les parents se disent :

  • “il/elle change trop vite” ;
  • “il/elle est rebelle, insolent(e), dans l’opposition systématique” ;
  • “je ne maîtrise plus rien” ;
  • “je m’inquiète pour son avenir…”

De leur côté, les adolescents perdent également leurs repères :

Lire la suite…

HB-article-saimer-soi-meme

S’aimer soi-même : un service rendu à toute la famille

Une bonne estime de soi est un outil indispensable pour plus de sérénité dans notre cercle familial. S’aimer soi-même : et si on essayait ? Entretien avec Yolande Ziegler-Schwab, psychopraticienne et coach de vie. Lire la suite…

HB-article-oui pour toi cest facile

“Oui mais pour toi c’est facile !”

Il y a quelques mois, je postais une photo de vacances sur Instagram. Quelqu’un a commenté :

“Ben dis-donc ! C’est sûr qu’il y a de quoi garder le moral !”

Chez les fabuleuses, mon job consiste à encourager les mamans qui me suivent, en leur rappelant chaque matin de prendre soin de la fabuleuse qui est en elle (pour t’inscrire, c’est gratuit et c’est par là !) Alors voilà : je distribue de la bonne humeur, et dans le Village, j’aide des milliers de mamans à changer de lunettes sur leur quotidien, pour ne plus laisser leurs idées noires les empêcher de kiffer leur vie imparfaite.

Tu le sais, si tu fais partie de cette “catégorie” :

être “celle qui va toujours bien”, ça n’est pas le beau rôle à tous les coups ! Régulièrement, on me fait remarquer que pour moi, avoir la pêche est censé être inné. L’autre jour, quelqu’un m’a écrit :

“Oui mais regarde la vie que tu as ! Pour toi, c’est facile d’être détendue et positive.”

Lire la suite…

HB-article-rentreedesclash

La rentrée des clash

Rentrée scolaire = Tension dans l’air !?

Elle fonce droit sur nous, comme une déferlante d’eau salée sur une plage de l’Atlantique. La rentrée. On l’attend fermement, prête à goûter à nouveau à ces journées ENTIÈRES où les enfants ne seront pas à notre charge (mais à celle d’un(e) enseignant(e) à qui l’on souhaite de s’être reposée au maximum avant le déluge).

Et puis il y a ce petit goût d’appréhension…

…qui nous serre sourdement la gorge : vive la rentrée, mais au fond, qu’est-ce qu’on était bien quand même, sans horaires le matin, sans formulaires à remplir, sans shampoing anti-poux à faire mousser et sans négociation sur le choix des vêtements (non mon chéri, à l’école ce n’est pas comme à la maison, on ne reste pas en pyjama toute la journée). Lire la suite…

HB-article clip fab

Le clip des Fabuleuses

La chanson des fabuleuses, c’est un peu notre chanson à toutes 🙂

La chanson des mamans imparfaites, généreuses…

…un petit peu râleuses et surtout fabuleuses.

La petite histoire : en mars 2018, nous étions 500 fabuleuses réunies dans un théâtre parisien, pour le show “Les fabuleuses en soirée”. L’artiste Tiphaine Wary était avec moi sur scène ; elle nous avait présenté une toute nouvelle chanson.

Cette chanson, même si nous ne l’avons entendue que ce soir-là, nous est restée dans la tête depuis tout ce temps… Hé oui : c’est comme ça qu’on reconnaît les tubes ! Lire la suite…

7-ans-apres-devenir-maman

7 ans après, redevenir maman

Après une longue journée de canicule, je m’installe enfin sur ma chaise longue pour profiter de la fraîcheur du soir. Sur la peau de mon ventre bien tendu, des masses informes se promènent de gauche à droite et de bas en haut :

  • un petit pied ?
  • une petite main ?
  • des petites fesses ?

Être enceinte, ça relève un peu de la science fiction — un alien qui flotte à l’intérieur de son propre corps : quand on y pense, c’est carrément chelou.

7 ans après, je vais redevenir maman.

Lire la suite…

HB-article-pas-besoin-raison

Pas besoin d’avoir raison pour être heureux

« J’ai raison, tu as tort – non c’est moi qui ai raison et toi qui as tort » : l’histoire sans fin de nos altercations conjugales !

Parfois, on a l’impression qu’il y a plus de divergences qu’autre chose sous notre toit.
Et plus ça dure, plus on se bat bec et ongles pour obtenir le Saint Graal : avoir raison.

Yolande Ziegler-Schwab, psychopraticienne et coach de vie, nous présente 5 idées fausses sur la communication à deux. Lire la suite…

HB-article-emotions

Je suis submergée par mes émotions

Une porte qui claque, une phrase qui nous fait partir au quart de tour, les larmes qui montent, des gros mots qui fusent, l’envie de se cacher en attendant que ça passe… Elles nous envahissent, elles débordent de partout. On aimerait les contrôler, les évacuer au plus vite, surtout celles qui nous embêtent… pourtant ce sont elles qui nous submergent. Les émotions, on en fait quoi ? On en parle avec Yolande Ziegler-Schwab, psychopraticienne et coach de vie. Lire la suite…

toilettes-publiques-mamans

Les toilettes publiques des mamans

« Pardon Madame, est-ce que vous auriez des toilettes ? C’est pour mon fils, il n’en peut plus. »

Avec un peu de chance, la gentille dame me donne accès à l’arrière-boutique et mon chérubin s’installe allègrement sur le trône — habituellement réservé aux employés du magasin.

Dès que nous quittons la maison pour une petite course, mon activité principale se résume à une perpétuelle chasse aux toilettes, pour permettre à mes enfants de se soulager — car évidemment, ils n’ont jamais besoin de faire caca AVANT de partir.

Les petites mains empoignent joyeusement la cuvette immonde des WC publics : allez, on respire bien fort et on pense à des licornes multicolores.

Mais il y a une autre épreuve dans nos vies de mères.

Une épreuve encore plus laborieuse. Une épreuve tellement exigeante en force musculaire et en détermination mentale, qu’elle devrait être admise parmi les disciplines olympiques.

Ça peut t’arriver partout :

au resto, au centre commercial, dans un train, sur une aire d’autoroute… Je veux parler de ce moment où TOI, la maman, tu as un besoin pressant qui se manifeste au beau milieu d’un lieu public. Lire la suite…

HB-article-occupe

Je m’occupe de tout, qui s’occupe de moi ?

Ça m’arrive à peu près tous les soirs, quand dans le noir, je les entends sombrer dans le sommeil. Après leur avoir lu le journal de Mickey en piquant du nez, je leur chante des berceuses qui me bercent surtout moi-même, et victoire, ils s’endorment, l’un après l’autre, juste là, sous mes mains qui caressent la peau douce de leur cou.

Le silence, enfin.

Et juste un filet d’air qui entre et sort de leurs poumons, et moi je reste là, dans le noir, parce que j’ai la flemme de descendre me mettre en pyjama, et je me dis que finalement je pourrais bien dormir ici, au milieu d’une armée de Playmobil.

Je suis fatiguée, mais je ne dors pas. Je pense. Je pense à ces histoires que je leur lis, à ces chansons que je leur chante, à ces câlins, ces bisous que je leur distribue sans compter, même quand ils me font ch*#&. Lire la suite…

viecrochepied

Je pense trop

As-tu, comme moi, un dialogue intérieur assez fourni ? Au point, parfois, de te fatiguer toi-même à force de trop penser ?

Comme nous l’avons vu ensemble lors du défi « Une pause s’impose », la nature a horreur du vide — et cela rend les choses compliquées lorsque l’on veut se mettre au repos.

On est enfin seule, sans enfant (ni conjoint) à charge, on se pose enfin sur le canapé… et là, ça commence à tourner.

Ça tourne, ça tourne… sans jamais s’arrêter. La to-do-list, les inquiétudes, les regrets, les « j’aurais du répondre ça », les « je n’y arriverai jamais. »

On pense trop, on pense mal, et on se sent encore plus épuisée qu’avant.

Comme le dit Eckhart Tolle :

« L’incapacité à s’arrêter de penser est une épouvantable affliction. »

Lire la suite…

premiere-fois

C’était quand la dernière fois que tu as fait quelque chose pour la première fois ?

Chez nous, c’est la saison des dents. Elles tombent comme les feuilles d’automne. Deux bouches multipliées par 20 dents de lait qui se mettent à bouger les unes après les autres. Oh, comme j’ai été émue de voir la première tomber !

On aime les regarder grandir :

  • La première fois qu’il a rangé les briques de lait dans le placard
  • La première fois qu’elle a tenu la main de son frère
  • La première fois qu’il a dit “merci”
  • Ses premiers pas
  • Son premier jour d’école
  • Sa première dictée
  • Son premier job d’été
  • Son premier appartement

On observe leurs premières fois, qui sont aussi un peu nos premières fois à nous, les mamans et les papas. On les regarde affronter leur monde d’aventures et de désir. On les regarde apprendre.

Et à chacune de leur première fois, on apprend à les laisser grandir, à les laisser partir.

Et nous alors ?

Lire la suite…

HB - fabriquer humain 36

Fabriquer un être humain et rentrer dans un 36

6h du matin, dans ma salle de bains.

Trois fois d’affilée, je remonte sur la balance, histoire d’être bien certaine qu’il n’y ait pas un court-circuit quelque part.

“J’ai pris tant de kilos que ça ?”

Dans mon cerveau pas encore réveillé, je tente un calcul :

“Si je soustrais le poids du bébé + celui du liquide amniotique + celui du placenta, ça fait combien de kilos logés dans mes fesses ?”

Il est trop tôt et je suis trop nulle en maths.

J’élabore donc un plan d’action post-partum :

“Dès la sortie de la maternité, je mangerai de la verdure matin, midi et soir. Je ferai une heure de marche par jour et en un mois grand maximum, j’aurai retrouvé mon poids d’origine.”

L’instant d’après, je me fous de moi : “Perdre tous ces kilos en 30 jours ? T’es vraiment optimiste et carrément tarée.” Lire la suite…

pas-facile-helene-bonhomme-fabuleuses

Ce n’est pas censé être facile

Une journée qui commence mal.

Il suffit de peu de choses : ta progéniture qui s’introduit dans ton lit sans te demander ton avis, réclamant son petit déj’ à la dure : par des cris stridents et en prenant ton matelas pour un trampoline. Monsieur est énervé parce qu’il ne trouve pas les clés de la voiture. Finalement, il met la main dessus… au fond de ton sac à main : il en profite évidemment pour te le reprocher juste avant de foncer au travail en claquant la porte.

Les enfants jouent tranquillement. Tu en profites pour prendre une douche, mais le bruit de l’eau leur rappelle que finalement, leur jeu n’est pas si intéressant que ça — ton unique moment de détente de la journée se transforme en scène de film d’horreur, parce qu’ils tambourinent à la porte de la salle de bains et que ce bruit te tape sur le système comme quand l’alarme du voisin se déclenche et que tu ne peux rien faire d’autre qu’attendre qu’il veuille bien la désactiver.

Bref, une journée qui commence mal. Lire la suite…

HB-article foyer gros mot

Non, “foyer” n’est pas un gros mot

Lorsqu’on me demande ce que je fais dans la vie, j’explique qu’en plus de faire en sorte que mon conjoint et mes enfants aient un stock suffisants de slips propres, je m’occupe d’une communauté en ligne de mamans qui cherchent à retrouver la sérénité et Les cinq dernières années, depuis la création du site des fabuleuses, j’ai pu recueillir des centaines de témoignages de mères de tous âges et de tous horizons : sans emploi, et aussi avocates, soignantes, enseignantes, employées de bureau, caissières, journalistes, DRH, médecins… La diversité de cette communauté en ligne m’étonne toujours, d’autant que dès le départ, et malgré les doutes émis par mon entourage, j’ai persisté à faire figurer le terme “foyer” dans son url. Il faut le dire : de nos jours, ça frise le gros mot.

Tout a commencé lorsque j’ai moi-même plongé dans l’univers impitoyable du foyer,

pour un congé parental qui a duré jusqu’au troisième anniversaire de mes jumeaux. Jamais je n’aurais cru qu’aller au bureau pourrait me manquer à ce point. J’étais comme Tom Hanks sur son île : « seule au monde ». Lire la suite…

HB-article-combien enfants avec ou sans morts

Combien d’enfants : avec ou sans les morts ?

Je me souviens de l’enterrement de mon cousin. De son petit cercueil blanc dans l’allée de l’église.

Je devais avoir 4 ou 5 ans, et je me souviens de mon oncle prenant la parole devant la famille et les amis réunis. Aujourd’hui je suis maman, et je me demande comment ma tante a pu survivre aux funérailles de son bébé âgé de quelques mois. Depuis ce jour, notre petit cousin du ciel n’a cessé de se faufiler dans nos conversations d’enfants : “On est 18 cousins — 19 avec Raphaël.” Lire la suite…

HB - article choisis de vivre

5 raisons d’aller voir le film « Et je choisis de vivre »

Ce mercredi 5 juin sort au cinéma un documentaire d’une rare intensité, d’une extrême finesse, et d’une grande beauté. J’ai eu la chance de voir Et je choisis de vivre en avant-première et, chères fabuleuses, je ne peux que vous encourager à appeler votre baby-sitter dès maintenant : oui c’est un film à propos du deuil… mais après l’avoir visionné, on quitte la salle obscure avec un formidable élan de vie.

 

Pourquoi aller voir  le film “Et je choisis de vivre” ?

 

#1 Pour Amande

Le film raconte l’histoire d’Amande, qui perd son fils Gaspar, la veille de son premier anniversaire. Après l’enterrement de Gaspar, rien ne semble pouvoir empêcher Amande d’être engloutie par ce vide qui s’ouvre devant elle. Pour se libérer du désespoir qui la submerge, Amande s’engage dans une quête initiatique, à la rencontre d’autres personnes qui ont éprouvé la même indicible douleur et qui aujourd’hui ont retrouvé le goût de vivre. Le succès de ce film, ce sont avant tout les mots simples de cette maman fabuleuse, absolument touchante d’authenticité, qui ne cache pas ses doutes et ose se montrer vulnérable devant les caméras. À mon sens, ce courage est exemplaire et à lui seul une formidable source de réconfort pour tous ceux qui auront la bonne idée d’aller voir ce documentaire d’une grande intelligence émotionnelle. Lire la suite…

HB-youtube-buzz-annee-video-201845

Ce qui t’attend si tu es maman

Il y aura la fatigue

celle qui te fait verser du jus d’orange dans le café, oublier tes rendez-vous et fondre en larmes devant un téléfilm à la con.

Il y aura les imprévus

les couches pleines quand tout le monde est dans la voiture, ces journées pourries où rien ne se passe comme prévu.

Il y aura la frustration

le tempo endiablé de ta machine à laver, quand tu ne sais plus où trouver de l’élan car tes journées se répètent à l’infini… Lire la suite…

HB-article-enceinte après une fausse couche

Enceinte après une fausse couche

“Il a bien grossi, ton ventre ! Je crois que ce bébé-là, il va naître.”

Je suis allongée dans l’herbe, les yeux fixés sur un ciel sans nuages. Dans l’écartement de leurs petites mains bronzées, ils prennent les mesures de mon ventre.

Il y a quelques jours encore, l’un deux nous demandait, à mon mari et moi, tandis qu’il barbotait dans son bain :

“Est-ce que le nouveau bébé va mourir lui aussi ?”

Je lui envie cette capacité admirable d’exprimer son inquiétude avec une invraisemblable simplicité, tout en continuant de faire plonger ses Playmobil dans la mousse.

Toutes les quatre heures, ils viennent vérifier le bon déroulement de ma grossesse ; avec leurs petites mains pour instrument de mesure, ils s’assurent de la bonne croissance de mon tour de taille. Cette fois, ça a l’air bien parti.

Nous sommes heureux.

Pourtant, nous avons perdu notre naïveté :

Lire la suite…

david-helene-bonhomme

La drama queen et son camion benne

Dernièrement, mon mari et moi étions à Montréal pour un séminaire sur la vie de couple. Dans l’auditoire, les questions fusaient… et, fait intéressant, les hommes ne se gênaient pas pour poser les leurs. Il faut dire que la possibilité avait été donnée d’envoyer ses questions par SMS, ce qui a certainement délié les langues masculines 😉

Les questions qui ont été les plus posées par ces Messieurs auraient pu être résumées ainsi : “Ma femme est trop émotionnelle, je n’en peux plus. Ses émotions me polluent. Comment faire ?”

Mon homme, en fin connaisseur, s’est fait un plaisir de répondre à cette légitime interrogation.

Tu l’as compris, je suis plutôt du genre “émotionnellement intense”

et à la maison, je n’ai pas trop de mal à exprimer toutes sortes d’émotions de manière tout à fait théâtrale, voire carrément mélodramatique : pleurer à chaudes larmes et en reniflant le plus fort possible, claquer les portes, taper les murs ou faire la gueule pendant des heures sont des sports que je pratique avec aisance. D’ailleurs, mon mari me traite régulièrement de drama queen. Lire la suite…

HB-article netfix fabuleuse

Netflix : ma fabuleuse sélection

Bientôt le week-end : et si on se débarrassait des enfants, juste le temps d’un film, d’un docu ou d’une série ? Je te partage ici mes coups de coeur sur Netflix.

Lire la suite…

wc-maman

N’oublie pas d’aller faire pipi

Tu es maman de jeunes enfants ? N’oublie pas de prendre soin de toi, à commencer par prêter attention à tes besoins physiques ! Cela peut paraître tellement bidon, mais tant de mamans de tout jeunes enfants, prises dans le feu de l’action, en arrivent à s’oublier.

Être maman relève de la discipline olympique.

C’est un réel challenge sur le plan physique : une grossesse, un accouchement, l’allaitement, les soins, l’implication de tout notre être et ce jusqu’à la fin de notre vie… bref, nous sommes des athlètes de haut niveau ! Alors la moindre des choses, c’est de commencer par prendre soin de ce fabuleux corps olympique… en lui donnant ne serait-ce que le minimum vital.

Voici quelques petits rappels tout simples pour pratiquer la bienveillance envers ton corps. Ils sont tellement évidents — et pourtant, en tant que jeune maman, on a tendance à les négliger trop souvent : Lire la suite…

image-pasdenfant

À mon amie qui ne peut pas avoir d’enfant

Toi et moi, on s’est tout raconté : le marathon des études, la joie du premier job, la fierté du premier appartement, les rêves de prince charmant, l’euphorie du mariage qui transparaît sur ces — vieilles ! — photos où nous apparaissons tour à tour en robe blanche.

Et puis un jour, je t’ai annoncé que j’allais avoir des enfants (oui, deux en même temps).

Le temps a passé. Et toi, tu ne m’as jamais annoncé que tu attendais un bébé. Silence radio à ce propos. Jusqu’au jour où tu m’as dit, à peu près en ces termes :

“On ne peut pas en avoir.”

Ma première réaction a été de me sentir con. Tu sais, cette demi-seconde de bug mental qui suit l’annonce d’une mauvaise nouvelle par quelqu’un que tu aimes. Une demi-seconde qui suffit à l’angoisse pour te monter à la tête et te faire chauffer les tempes : “Qu’est-ce que je vais bien pouvoir lui dire ?” Comme une envie de fermer sa gueule plutôt que de taper à côté en disant une ânerie qui ferait encore plus de dégâts. Lire la suite…

HB-article-tu ne peux pas

Tu n’y arriveras jamais

Notre monde occidental est une course contre la montre géante, où le stress de la to-do-list est devenu la norme.

  • Il faut travailler, bien sûr, pour payer les factures
  • Le contrôle technique, les papiers administratifs, les rdv chez l’ophtalmo
  • Le foot, la danse, le piano, le solfège, les courses
  • Les varicelles et les angines qui se déclarent toujours au mauvais moment
  • Les notifications qui se multiplient sur nos téléphones
  • La boîte mail qui se remplit de plus en plus vite
  • Des dizaines de messages même pas encore écoutés sur le répondeur
  • Et cette boule au ventre parce qu’on n’a pas encore fait la réservation pour les prochaines vacances.

On est tellement rongé par l’inquiétude de ne pas réussir à tout faire, qu’on en oublie l’essentiel.

La clé pour retrouver le calme et la sérénité ? Elle est tellement évidente que la plupart d’entre nous ne le voyons même plus. Tu sais, comme lorsque tu perds tes clés et que tu te mets à la chercher dans les endroits les plus improbables : sous le lit, entre les coussins du canapés, dans la douche… Et lorsque tu arrêtes de chercher, tout à coup tu les vois, tes clés. Où ça ? Ben à l’endroit où tu les ranges habituellement ! Lire la suite…

recap-video-sartrouville

Ne te trompe pas de combat

“Dès que la vie devient difficile, les insuffisances de notre estime de soi se révèlent impitoyablement. Chez les plus vulnérables d’entre nous, du fait de leur fonctionnement psychique ou de leur difficultés sociales (personnes isolées, en précarité, chômeurs), ces failles de l’estime de soi ne pardonnent pas et alimentent alors de nombreuses formes de souffrance mentale.”

 

Pour reprendre les mots de Christophe André dans Imparfaits, libres et heureux, lorsque nous sommes en position de vulnérabilité, nous vivons une “tempête sur l’estime de soi”.

 

Eh bien, parmi ces personnes en position de vulnérabilité, qui traversent une “tempête sur l’estime de soi”, j’ajouterais les mamans ! La maternité est une tempête sur l’estime de soi… alors ne te trompe pas de combat : Lire la suite…

la-peur-ou-lamour

L’amour n’est pas une conséquence

L’amour n’est pas une conséquence. L’amour est une cause.

  • Ce n’est pas parce que je suis aimable que je m’aime. C’est parce que je m’aime que je deviens aimable !
  • Ce n’est pas parce que je suis belle que je m’aime. C’est parce que je m’aime que je deviens belle !
  • Ce n’est pas parce que je suis intelligente, créative ou géniale que je m’aime. C’est parce que je m’aime que j’arrête de me faire la guerre à moi-même… et qu’ainsi je trouve le temps de développer ma créativité !

Lire la suite…

david-helene-vlog

Pourquoi il s’en fiche ?

Pourquoi j’ai l’impression que mon conjoint ne s’intéresse pas à ce que je vis ? Pourquoi je suis la seule à vouloir que les choses changent ? Pourquoi il rechigne à papoter avec moi, dès qu’on aborde des gros sujets ? Comment l’embarquer dans le processus de changement que je voudrais instaurer ?

 

Si tu me suis depuis un certain temps, tu sais que mon mari et moi, on aime bien faire des vidéos dans la voiture^^ Alors sache qu’on a remis ça ! Comme cette semaine, on passe de nombreuses heures sur les routes, on t’a concocté une vidéo où mon fabuleux nous explique le pourquoi du comment “il s’en fiche” 😉 Lire la suite…