All posts tagged couple

HB-article PMA

Le couple à l’épreuve de la PMA

P.M.A. Trois petites lettres que de nombreux couples connaissent bien mais partagent peu : Procréation Médicalement Assistée. Quand Ségolène et son homme se sont rencontrés puis aimés, le désir de devenir parents était évident. Après de très longs mois d’attente, une batterie d’examens éprouvants chez l’un comme chez l’autre à essayer de comprendre pourquoi la famille ne s’agrandissait pas, un petit Loup a décidé de pointer le bout de son nez dans un éclat de joie. Et puis, de nouveau, silence radio.

À partir de quand avez-vous décidé de suivre une PMA*, ton homme et toi ?

La question s’était déjà posée avant que je ne tombe enceinte de notre premier enfant. J’étais en train de commencer les démarches quand nous nous sommes rendus compte que je l’attendais ! Ainsi, je m’étais déjà préparée à l’idée qu’une deuxième grossesse pouvait être difficile à mettre en route. Le jour où nous avons souhaité accueillir un autre bébé, nous avons attendu que les choses se fassent naturellement. À nouveau, pas de réponse. Au bout d’un an, nous avons alors décidé de démarrer le protocole. Lire la suite…

HB-anniversaire mariage

Un anniversaire de mariage pas franchement romantique…

…Et pourquoi ça n’est pas grave.

Ces jours-ci, mon Fabuleux et moi fêtons nos dix ans de mariage. Dix ans à apprendre à se connaître, dix ans à apprendre à se disputer (et ce point-là n’est pas le moindre^^), dix ans à surmonter ensemble les petits et grands bobos de la vie.

Bref, dix ans à éprouver quotidiennement ce « oui » que nous avons échangé un bel après-midi de printemps, dans une petite cabane de pêcheurs sur une presqu’île bretonne.

À l’approche de cette date, je me suis prêtée à l’un de mes exercices préférés depuis toujours : le bilan. Lire la suite…

HB-article-menopause 2

Belle et désirable après la ménopause

« Suis-je encore femme si je ne peux plus avoir d’enfant ? »

« Suis-je encore séduisante et désirable alors que mon corps vieillit ? Puis-je m’autoriser à l’être ? »

« Que suis-je appelée à vivre aujourd’hui ? »

Ces questions, la femme peut être amenée à se les poser de façon parfois inconsciente à la ménopause.

Mais ce bouillonnement intérieur pourra provoquer une impression de mal-être plus ou moins facile à dépasser selon les ressources personnelles, le parcours de chacune et le soutien de son entourage proche ou amical.

Le regard de l’homme est un appui solide pour qu’elle puisse se sentir belle et désirable.

En vieillissant, sa fraîcheur et sa beauté, sans se perdre, se transforment, et le sentiment d’être moins regardée, ou de ne plus l’être, peut lui donner l’impression de se dépouiller de ce double privilège qui la rendait femme : la jeunesse (assimilée à la beauté) et le fait de devenir mère. Il faut tourner la page !

Une bonne nouvelle !

Lire la suite…

HB-vignette quand baise

« Quand est-ce qu’on baise ? »

Votre mari vous balance cette phrase, comme ça, après le dîner, en vous caressant la fesse gauche. Il faut dire que vous êtes penchée en avant… le nez au-dessus des assiettes que vous installez dans le lave-vaisselle.

A l’intérieur de vous, une petite voix se fait entendre immédiatement. Vous savez, celle qui dit : « Oooooh, non ! ».

Justement, vous rêviez de vous plonger sous la couette, avec vos lunettes et ce bouquin si chouette que vous lisez en ce moment.

Bien loin de sa main baladeuse.

Les femmes que j’accompagne la connaissent bien, cette petite voix. Celle qui n’a plus que rarement envie de faire l’amour, qui y voit encore une activité mobilisant trop d’énergie, voire carrément une corvée. Au même titre que les lessives à étendre, le médecin à contacter, la vaisselle à ranger. Lire la suite…

HB-article-couple parental

Mon couple ne sera jamais celui de mes parents

Mes parents formaient le couple parfait. Jamais une dispute. Jamais un mot plus haut que l’autre. Pas de désaccord. Ils étaient une seule voix, une seule vision de la vie, l’incarnation de l’unité, du bloc parental indivisible. À la mort de mon père, ma mère est restée seule, toujours. Elle a été, et reste, la femme d’un seul homme, d’un unique amour.

Quand je me suis mariée, ce modèle était très présent dans ma tête. Pour moi, les choses étaient claires : je tendrais à reproduire ce couple parental parfait, idéal, celui des contes de fées.

Dans les contes de fées, le prince et la princesse vivent heureux et ont beaucoup d’enfants. Mais il manque la suite de l’histoire. On n’entend pas parler de Blanche-Neige qui gueule pour la vaisselle sale dans l’évier, ou du Prince qui se casse prendre l’air avec ses copains. Ma vie telle que je l’imaginais, était un arrêt sur cette image :

« Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. »

Lire la suite…

HB-couple nadine

Ce que j’attends de notre amour

« Quand je passe à côté de toi, tu n’as même plus un geste tendre ! »

La sentence tombe.

C’est vrai ! Il a raison. Ça fait des semaines que, prise par le temps et les 10 millions de choses qui s’accumulent dans mon agenda et dans ma tête, j’esquive le câlin qui me ferait perdre ces 5 précieuses minutes dans mon planning.

Et puis, moi aussi j’ai des zones de manques après tout, hein !

« J’en fais pas tout un sketch ! »

Ce que j’attends de notre amour

La voilà, la bonne question.

J’ai mis des années à le comprendre.

« Qu’est ce que j’attends de NOUS ?! »

J’ai appris avec les années que se poser cette question sans s’en poser un autre au préalable, revenait à :

« Mettre la charrue avant les bœufs ! »

Lire la suite…

HB-article cest facile pour vous

Oui, mais pour vous c’est facile

L’amour chez les autres : un jeu d’enfant ?

« Ça a l’air tellement simple pour David et toi », m’a-t-on dit dernièrement.

Ah ouais, c’est ce que tu crois ?

Alors tu n’as jamais vu le film de guerre qui a été tourné chez moi depuis qu’on est en couple. On y trouve tous les ingrédients de la parfaite production hollywoodienne :

  • Un scénario bien ficelé, qui te tient suffisamment en haleine pour que tu ne saches jamais vraiment qui est le gentil et qui est la méchante (ou inversement).
  • De l’action, avec des portes qui claquent et moi qui m’enfuis dans la nuit pour hurler ma rage tranquille dehors (faudrait quand même pas réveiller les gamins).
  • Du sang, comme la fois où la chaise a valsé et celle où la vitre a pété.

Lire la suite…

aider-prix

Aider : oui, mais pas à n’importe quel prix

Un enfant qui en demande toujours plus, un collègue qui te délègue systématiquement le sale boulot, un conjoint qui part du principe que tu devrais être disponible 24/7 pour lui rendre service… Dans tes relations, as-tu parfois la désagréable impression d’être celle des deux qui fait tous les efforts pour aider l’autre ? Cette frustration de te donner à fond pour l’autre, tandis qu’il ne bouge pas d’un poil ? Alors voici LA règle de base pour ne plus te faire avoir !

C’est un principe simple et tellement évident que nous avons tendance à l’oublier dans nos interactions avec nos proches : la règle du 50/50 ! 50/50, comme lors d’une négociation ou du règlement de l’addition au restaurant…

En clair : dans une relation saine, les 2 protagonistes font la moitié du chemin.

C’est aussi simple que ça… et bien compliqué à mettre en pratique, parfois. Lire la suite…

WhatsApp Image 2018-11-06 at 13.45.44

Il ne parle pas

Alors, ta journée ?

LA question semble ne pas bien tomber, ce soir. Je retenterai le coup plus tard. Oui, plus tard. Il y a quelques années, je n’aurais pas retenté le coup « plus tard », j’aurais rongé l’os jusqu’à atteindre la moelle, et TOUT DE SUITE.

J’aurais posé la question à mon Fabuleux, encore et encore, avec ses variantes :

Il y a eu un souci ?

Le boulot, ça s’est passé comment ?

Ta réunion s’est déroulée comme tu voulais ?

Sans réponse, la phase « vénère » aurait immédiatement succédé à la phase questionnement :

Mais pourquoi tu ne me racontes jamais rien ?

Sympa, la soirée face à un mur !

Qu’est-ce que j’ai fait ?

Lire la suite…

Café 13

Rencontrer sa maîtresse, le stress

Chaque année, c’est la même chose : quelques semaines après la rentrée, je demande à rencontrer la maîtresse de mon grand (mon fabuleux enfant différent) pour faire le point. J’ai beau avoir déjà quelques rentrées à mon actif, force est de constater que je n’y arrive toujours pas avec le cœur léger. C’est même carrément le contraire.

Voilà le topo : tout le week-end, j’ai ruminé.

Tout le week-end, je l’ai observé, surtout pendant les devoirs. Je devrais plutôt dire : pendant l’épreuve des devoirs. Relancer son attention, le guider sans le brusquer, l’encourager sans le survaloriser. Et hier soir, dimanche, en me glissant sous les draps pour me requinquer et attaquer la semaine en forme, boule au ventre et pensées en boucle.

L’institutrice sera-t-elle à l’écoute ? Et moi, comment veiller à être aussi à l’écoute de ses observations, de ses questions ? Comment présenter les choses sans les asséner ?

Comment paraître concernée mais pas pénible ?

J’en ai trop entendu, des histoires de parents surprotecteurs et d’instit excédées par les mères poules convaincues que leur enfant est totalement hors norme…

Je tourne et vire dans le lit. Le sommeil finit par m’emporter pour quelques heures de répit. Au réveil, toujours la boule au ventre. Lire la suite…

HB-article-video yolande dispute

Ces phrases qui déclenchent une dispute

Pour bien communiquer avec son conjoint ou ses enfants, il y a une règle de base :

Éviter les généralisations !

Yolande Ziegler-Schwab, psychopraticienne et coach de vie, nous explique qu’il faut éviter certaines phrases toutes faites ou formules qui n’ont qu’un seul effet : agir comme un “scud” et dynamiter la communication.

Ces scuds, ce sont tous les mots comme « toujours, jamais, tout, tous, personne, chaque fois, … » Des généralisations que l’on dit sans même y réfléchir et qui flinguent tout parce qu’elles brisent le lien de la communication. Lire la suite…

HB-article-mec rire-anna

Mon mec me fait rire

Les enfants sont couchés.

Alors que nous débarrassons la table du dîner, mon Fabuleux raconte une anecdote du boulot. Et là, la chute :

« Alors tu comprends, le mec était fier comme s’il avait un bar-tabac ! »

Comprendre : il était fier comme Artaban. Un jeu de mots élaboré par Coluche il y a presque trente ans. Coluche qui fait partie de mon quotidien depuis presque dix ans, puisque mon Fabuleux l’emploie – presque – à toutes les sauces.

Exemple : Notre aîné termine une tour de Kapla. Son père et moi sommes sommés de tomber ébahis devant tant d’ingéniosité. Débriefing de la situation par mon Fabuleux :

« Il a cru qu’il était sorti de la cuisine à Jupiter ? »

Comprendre : sorti de la cuisse de Jupiter. Encore une colucherie que mon Fabuleux aime manier à tout bout de champ.

Je dois avouer que c’est une des choses qui m’ont attirée chez lui.

Son humour. Sa répartie. Certainement parce que j’en manque ! Petite, on me disait susceptible, dépourvue d’humour sur moi-même. Ça n’est pas faute d’avoir été à bonne école avec mes frères, mes cousins et mes oncles. Mais bon, apparemment, ça n’a pas suffi : j’ai tendance à me vexer facilement et à prendre les choses très à cœur (surtout quand je suis dans ma belle-famille, j’avoue). Lire la suite…

HB-article-fabuleux-seduisant

Fabuleux séduisant

Un homme n’est jamais si grand que lorsqu’il est à genoux pour aider un enfant. (Pythagore)

Je regarde les photos de notre journée à Legoland et je fonds littéralement quand je vois mon mari, la tête quasiment entre les genoux, coincé dans une mini voiture à côté de notre Pia.

Pia, notre petite miss de bientôt 5 ans, petit cadeau spécial livré avec un chromosome extra et que nous avons adoptée.

Pia et son papa au chapeau de paille, conduisant côte à côte dans leur petite jeep tigrée. Penché, collé à notre plus jeune fille, tenant le minuscule volant d’une voiture format de poche, mon fabuleux sourit et montre du doigt les animaux en Lego qui jonchent le parcours.

Il pourrait avoir l’air ridicule, il est bien trop grand pour être assis confortablement mais pour moi, à ce moment là,

Il est l’homme le plus séduisant de toute la terre.

Lire la suite…

medium

Quand l’amour domestique fait concurrence à l’amour sauvage

Chères Fabuleuses

Hélène me demande de vous écrire, et c’est avec un grand plaisir que je m’y mets !
J’aime transmettre, et ça tombe bien, car je sais que vous aimez qu’on vous raconte des histoires !

Justement, j’en ai, des histoires à partager avec vous !

Je voudrais partager mon expérience… histoires de famille, d’enfants, mais ce qui est le plus facile pour moi c’est de vous raconter des histoires de couple.
Allez-vous vous reconnaître ? J’espère au moins que mes recherches, que mes expériences plus ou moins réussies – mais bien authentiques ! vont vous accompagner.
Et si le cœur vous en dit, elles vous donneront peut-être des idées, des inspirations et, qui sait, des permissions pour en faire autant ou pour explorer de nouvelles manières d’investir votre vie à deux.
Sachant, que nous avons le droit d’être imparfaites et de nous réjouir de qui nous sommes !

Lire la suite…

rituel couple fabuleuses

Les rituels, pour quoi faire ?

Qui rêve d’augmenter facilement la qualité de sa vie de famille ?

Qui s’est déjà retrouvé en panne d’idée pour le menu du soir ? pour les vacances des enfants ? pour un thème de fête d’anniversaire ?

Qui s’est déjà retrouvé à devoir faire à la dernière minute et à ne pas pouvoir organiser les choses dans les règles de l’art, faute de temps ? de mauvaise organisation ?

… Qui aurait besoin d’outil puissant pour assurer la qualité de sa vie personnelle et familiale avec un minimum d’investissement ? Lire la suite…