mère au foyer

Maman, un travail comme un autre ? Les mères au foyer (2/2)

Vous pouvez lire la première partie ici. Dans cet article, on abordera le cas de la mère dite « au foyer ». Nous voyons souvent des posts, des messages « revendiquant » un lien entre travail et mère au foyer. Est-ce vrai/est-ce faux… honnêtement moi, je m’en fiche !

Vous connaissez mon point de vue sur le statut de maman en lui-même. Quant à la saison où l’on choisit de rester à la maison pour s’occuper des enfants, je pense que ce sont les motivations qui doivent rester plus fortes que le statut, et surtout, être claires pour chacune d’entre nous.

Pourquoi gardez vous vos enfants au lieu de travailler ? 

– Par choix volontaire (j’ai fait le choix, par envie de garder mes enfants) ?

– Par défaut (je ne trouve pas de travail, donc je garde mes enfants) ?

– Par dépit (le mode de garde est tellement hors de prix que je travaillerai uniquement pour payer la nounou, donc, autant que je les garde moi-même) ?

– Par crainte ? (j’ai peur de ne pas trouver de travail, donc je préfère garder mes enfants – d’ailleurs, sachez que l’inverse arrive aussi : j’ai peur de ne pas supporter mes enfants plus longtemps : vite, vite, un boulot !)

– Par culture ? (ma mère a fait ça, mes soeurs ont fait ça, donc, je ne me pose pas la question, je le fais aussi)

– …

Comment est perçu ce que vous faites ?

Souvent, lorsque l’on revendique que garder un enfant à plein temps c’est comme un travail, c’est parce qu’on a entendu, perçu ou soupçonné que son entourage peut penser qu’on se roule les pouces…. et ça, ça agace ! Mais grave !!! Donc oui, nous avons un gros travail « marketing » à faire pour changer cette perception auprès de notre entourage, mais surtout – surtout, c’est la perception de vous-même qui importe !

Si vous pensez en effet que le fait de garder vos enfants à plein temps n’a pas de valeur, ou que vous avez l’impression que « ce n’est pas beaucoup », « ce n’est pas assez », ça peut vous miner, vous plomber votre quotidien, votre relation avec vos enfants et avec vous-même.

Plus vous vous sentirez en paix avec votre statut actuel, plus vous saurez gérer les regards ou les commentaires « méprisants », ou « maladroits » (oui parfois, les gens sont très maladroits, mais pas méchants !)

C’est votre choix de considérer votre temps à la maison comme un travail ou non. Mais sachez que, si votre statut de maman est à vie, votre implication auprès de vos enfants va évoluer/fluctuer avec leur âge, et vous allez devoir slalomer avec ces fluctuations. Que vous soyez au foyer pour 6 mois, 1 an, 3 ans, 14 ans ou 18 ans, préparez-vous à vivre ce changement. Vous perdrez peut être « ce » travail, mais pas votre statut de maman !

Rappelez vous pourquoi vous gardez vos enfants à plein temps, les véritables raisons qui vous ont guidée vers ces circonstances.

Si vous jugez qu’elles sont « malsaines » ou injustes vis-à-vis de vous, il serait peut être bon de revoir les différentes possibilités. Si vous êtes au clair et en paix avec votre choix, ne rougissez plus en répondant que vous êtes mère au foyer (bon, changez peut être le terme si celui ne vous plaît pas ou si vous trouvez qu’il fait vieillot !)

 

Lydia est Psy du travail – Découvrez aussi son blog lifestyle ! À lire aussi : Maman, un travail comme un autre ? (1/2)

Je partage sur Facebook
  • Myriam

    bonne idée le travail marketing ! avant d’être mère au foyer je faisais du marketing en fait je peux donc continuer à en faire !