HB-article-serie pere 0

Je rêve d’un père

C’est un fait, on ne va pas refaire l’Histoire et ses (r)évolutions : les femmes, en investissant le monde du travail, ont progressivement sollicité les hommes afin qu’ils s’impliquent davantage au sein du foyer. Marmots, boulot, dodo : il fallait être aidées, ne pas rester seules. Et le débat n’est pas clos.

Leurs aspirations s’étendent toutefois au-delà des services rendus et du partage des tâches.

La femme attend de son homme une réelle appropriation de sa paternité. Pouvons-nous définir ces attentes ? Voici un petit échantillon d’un ensemble de réflexions glanées au fil de mes rencontres professionnelles, amicales ou familiales, suite à la fameuse question… :

Qu’attendez-vous du père de votre/vos enfant(s) ?

  • « Le père de mes enfants ? J’attends de lui qu’il nous protège ! »
  • « Ben … qu’il soit là pour les enfants, qu’il s’intéresse à eux. L’école, les amis, les activités. Qu’il les accompagne dans la vie quoi ! »
  • « Qu’il soit dans un juste équilibre entre l’autorité paternelle « traditionnelle » et une douceur bienveillante. ».
  • « Qu’il m’aide. On est là tous les deux, on a voulu devenir parents ensemble. »
    « Mmmh… ? Qu’il soit un homme. Adulte. Qu’il puisse prendre des décisions, assumer ses responsabilités, tenir ses promesses. Pas un gamin de plus dans la famille qu’il faudrait porter. »
  • « Pfff… C’est difficile comme question. Moi, je n’ai pas eu de père. Pas de père, pas de repères. J’attends un peu de tout : de l’amour, de la présence, de l’aide, de la rigolade, du partage, de la confiance, de l’élan… C’est trop demander ? »
  • « Là, aujourd’hui ? Qu’il parle à son fils. En tête-à-tête.»

Selon son histoire, ses références personnelles, familiales et culturelles, l’image du père « rêvé » est, pour chaque femme, différente, nuancée. Mais nombreuses sont celles qui formulent un souhait similaire, celui d’élever les enfants à deux dans un climat de paix, de coopération et de confiance.

Ensemble. Aidant et aimant. Amants et parents. Gagnants et perdants.

Une fois l’enfant venu, voilà que le père se révèle. Le couple peut être à la fois surpris, déçu ou bousculé par ces nouvelles facettes que sont la maternité et la paternité, et que ce petit bout d’homme viendra éveiller.

Devenir mère, « C’est aussi bariolé que la purée de carottes qui émaille nos pulls de soie et aussi compliqué que l’équation à triples inconnues au sujet de laquelle notre ado s’arrache les cheveux » nous écrit Hélène Bonhomme.

Mais qu’en est-il du père ? Quand est-il des hommes ?

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler « paternité », de vous faire part des joies et des difficultés que les hommes me partagent en entretiens, de cette joyeuse et difficile articulation du maternel et du paternel !

Devenir parent est un processus complexe et singulier. C’est une histoire qui commence, une histoire de lien et de rythme, où chacun se découvre et s’apprivoise en se frottant à ce nouvel autre qu’est l’enfant. Si la recette de la bonne conduite à tenir existait, croyez-moi, tout le monde se l’arracherait. Mais parce que la paternité vaut bien mieux qu’un inventaire de bonnes choses à faire, alors, je vous invite avec moi à tenter de découvrir en vous, ce que vous attendez du père.

Commençons par quelques questions. Prenez une feuille, un crayon et un bon café (ou une tisane relaxante !)

  • Quelle image du père portez-vous en vous ?
  • Avez-vous déjà pris le temps de vous demander ce que vous attendiez concrètement du père de vos enfants ?
  • Lui avez-vous déjà formulé, vos attentes, vos besoins ?
  • Quel regard posez-vous sur le père de vos enfants ?

No stress. On continue de réfléchir dans les articles suivants.

 

Envie de passer un été non pas parfait, mais fabuleusement réussi ? Pour découvrir notre nouveau programme clique ici ou sur l’image :

image-fab-ete

profil-helene-dumont-chroniqueuseAprès avoir suivi un parcours de Lettres et Civilisations, Hélèneest devenue professeur des écoles puis conseillère conjugale et familiale. Très attachée aux problématiques de l’articulation du maternel et du féminin, elle garde l’intuition que celle-ci ne peut être pensée sans la présence du masculin. Elle travaille aujourd’hui en cabinet libéral au rythme de sa vie de famille : un chouette époux depuis 18 ans et 6 enfants !
conseilconjugaletparentalite.com

Je partage sur Facebook