All posts tagged vulnérabilité

HB - article solidarite feminine

Petit éloge de la solidarité

Trois femmes.

L’une est maman solo sans aide de son ex-mari aujourd’hui gravement malade ;
L’autre se retrouve seule en semaine depuis plusieurs années, pour cause de célibat géographique ;
La dernière est seule à la barre plusieurs mois par an, avec un mari à l’autre bout du monde ;

Trois femmes. Trois femmes fortes, malgré la fatigue, malgré les soirs où elles n’en peuvent plus, malgré les cris dont elles se sentent parfois coupables, malgré ce sentiment de solitude qui les étreint certains dimanches soir.

Chacune de ces femmes fait comme elle peut pour :

  • sortir de son grand lit vide sans maudire l’univers tout entier (ou le Fabuleux absent);
    respirer un grand coup quand le petit dernier ne dort toujours pas à 21h47 (et qu’il faudra se lever à 6h12 parce que l’aîné a laissé tomber son doudou);
  • garder le moral quand la voiture ne démarre pas et qu’il est 8h17 (alors que la cloche de l’école sonne à 8h30);
  • trouver la motivation pour emmener les enfants se promener sous la pluie un dimanche après-midi tandis que personne n’a pensé à lui faire signe pour occuper cette longue journée marquée par la solitude;
  • ne pas s’endormir en pleurant sur son oreiller parce qu’elle a perdu patience et crié quand elle a découvert la salle de bains inondée et le contenu de sa trousse de maquillage éparpillé sur le sol;

Trois femmes, héroïnes du quotidien.

Lire la suite…

HB-article-va-chez-le-psy

Ma fab va chez le psy… et alors ?

En écrivant cet article, j’ai envie de vous accueillir chez moi en pyjama.

Tu sais, le truc que tu portes parce qu’il te ressemble, parce que malgré les trous il est devenu hyper agréable.

Les pièces de tissu que tu enfiles le soir en gémissant de plaisir parce que simplement maintenant tu peux te poser, te reposer. Si mon mari a horreur de traîner en pyjama, moi j’aime bien.

Je me promène le samedi matin avec le pantalon d’Obélix et un vieux pull qui me fait penser à la serpillère, euh non, au gilet que Thérèse a tricoté pour son collègue Pierre dans Le Père Noël est une ordure (Ok d’accord, c’est tout sauf sexy).

Lire la suite…

HB - visu article cafe rentree

C’est comme ça !

Matin de la rentrée. Tous les parents et les enfants sont réunis dans la cour de l’école. Et lequel court dans tous les sens et saute depuis les bancs ?

C’est le mien.

Lequel interrompt la directrice en plein discours pour lui donner un gros bisou ?

C’est le mien.

Lequel refuse de dire bonjour à ses copains qu’il n’a pas vus depuis 2 mois ?

Encore le mien.

Lequel boude parce que sa trousse n’est pas remplie comme il voulait (“ils sont où, mes stylos quatre couleurs ??).

Toujours le mien.

Sortie du premier jour d’école.

“Maman, mon goûter !”

(Merci mon chéri, j’ai passé une bonne journée. Et toi, tu es content d’avoir retrouvé les copains et tous les jeux de la classe ?) Lire la suite…

HB - body challenge

Body challenge

À mesure que le mercure augmente, dans ma tête, ça commence aussi à s’affoler : il va bien falloir que je sorte mon maillot et expose mon corps aux yeux de tous.

L’été, synonyme de légèreté et d’insouciance, a toujours été pour moi été un moment de stress, mais surtout de “body shaming”.

Késako ? Le body shaming, c’est le courant qui consiste à critiquer ou insulter ouvertement le corps de quelqu’un, ou d’une catégorie de personnes. Que ce soit dans la rue, ou les réseaux sociaux, mais aussi à la télévision ou dans les magazines, ou lors d’un recrutement pour un emploi.

Aujourd’hui je ne veux pas te parler de body shaming en général, mais des effets de ce fléau sur notre dialogue intérieur, et sur le mien en l’occurrence. Lire la suite…

cafe-anna-relisience

La résilience est un chemin

Nous avons toutes nos blessures. Nous traversons toutes la souffrance. Nous vivons toutes des épreuves. Pas question ici de les comparer.

Plutôt que de “mesurer ta douleur à celle des autres, ni même de comparer ta manière de la gérer avec celle des autres”, comme le dit si bien Rebecca Dernelle-Fischer, laisse-moi aujourd’hui te prendre par la main et te proposer un petit voyage au pays de la résilience. Lire la suite…

HB-article-aide anna

« Comment tu fais ? »

« Comment tu fais ? »

Cette question, posée récemment par une connaissance, m’a fait réfléchir. Elle m’a d’abord renvoyé une image de « femme qui gère » alors que, le plus souvent, j’ai juste l’impression de m’en sortir à peine.

C’est en tous cas mon sentiment général, en ce début d’année. Voici mes circonstances du moment :

  • Un fabuleux souvent en déplacement et qui, quand il n’est pas à l’autre bout de l’Europe, rentre de plus en plus tard du boulot ;
  • Des rendez-vous récurrents pour mon aîné différent, auxquelles se rajoutent des tracas administratifs incessants
  • Un cadet en pleine période de demande d’attention qui ne me décolle pas d’une semelle et qui, dès que j’ai le dos tourné (ou les yeux rivés sur mon smartphone^^), me rappelle gentiment à l’ordre en vidant son verre d’eau sur le carrelage / la boîte de cacao dans la poubelle, en dessinant sur les murs de sa chambre ou en les attaquant carrément au marteau ;
  • Une vie professionnelle trépidante, passionnante mais remplie de défis ;

Au milieu de tout ça, j’ai parfois le sentiment de surnager…

…d’assurer le minimum syndical, notamment en me mettant sur pilote automatique.

Et pourtant : dans cette question posée, on sentait poindre une once d’admiration.

Moi, admirable ? Laissez-moi rire !

Lire la suite…

HB-article-aider etre aidee

Aider ou être aidée ?

Telle est la question.

C’est en tous cas la question du moment chez les Fabuleuses. Depuis quelques semaines maintenant, on vous parle d’aide, d’écoute active, d’entraide entre mamans. On vous a concocté un ebook, on prépare même un événement.

On vous explique que vous pouvez aider.

Pour apporter ma petite pierre à ce nouveau fabuleux édifice, j’ai envie de vous raconter une petite histoire. Celle d’un coup de fil reçu au printemps dernier.

Voici la situation : je profite d’une semaine sans enfants – chose rare et précieuse – pour m’offrir une balade sur la plage après le travail (car oui, si je n’ai ni la chance de pouvoir sortir au théâtre un soir de semaine ni la possibilité de me faire livrer des sushis à domicile, j’ai le privilège d’habiter près de l’océan).

C’est alors que mon téléphone se met à vibrer. Lire la suite…

photo Pascal Rostain

Charlotte Bouvard, fondatrice de SOS Préma

Son combat : les prématurés et leurs familles. À 46 ans Charlotte Bouvard, maman de trois garçons, se bat pour que la voix des familles fragilisées par une naissance arrivée bien trop tôt soit entendue. Rencontre avec la fabuleuse directrice et fondatrice de l’association SOS Préma.

Charlotte, comment SOS Préma vient concrètement en aide aux familles de prématurés ?

L’association est une grande chaîne de solidarité puisque nous avons près de 70 antennes en France où des parents de prématurés tendent la main à d’autres parents. SOS Préma travaille sur 3 axes : l’aide et le soutien aux familles, la sensibilisation des pouvoirs publics, le dialogue avec les équipes médicales. Lire la suite…

HB-youtube-WC

Chérie, la lunette des W.C. est cassée…

Il y a de ces semaines qui nous semblent monstrueuses avant même qu’elles ne commencent.

Celles que vous abordez en mettant votre tenue de mère combattante ou encore « mom survivor ». Celles pour lesquelles la bande sonore sera « Rocky ». Celles qui vous font de l’œil en te déclarant : « Toi, je vais t’envoyer au tapis, t’arriveras même pas à la mi-temps ». Celles qui portent la promesse d’une crise de nerf, d’une engueulade injuste pour tes enfants ou ton mari (ou les deux) et celles qui te feront détester comment tu réagis.

Lire la suite…