All posts tagged vie de couple

HB-meilleur pire

Pour le meilleur et pour le pire

C’est à moi d’entrer. Bouquet de fleurs à la main, je m’avance au bras de mon papa, ma robe blanche caressant le beau parquet de ce temple lumineux. Je souris en apercevant mes amis réunis ici, pour nous. Je me sens à la fois intimidée par tous ces regards remplis d’affection et étourdie par l’étape que je m’apprête à franchir. Mon fiancé m’attend au bout de l’allée, le regard amoureux plus que jamais. Dans quelques minutes, je lui ferai la promesse, devant des centaines de témoins, de l’aimer jusqu’à la mort, pour le meilleur et pour le pire.

Très vite, nos enfants ont fait leur arrivée fracassante dans nos vies. Puis commença le chantier énorme de la rénovation de notre maison, en parallèle du lancement d’un grand projet commun nous prenant aux tripes. Un quotidien bien rempli, au rythme de l’installation des gaines électriques, des réunions de chantier, des biberons renversés et des rideaux poussiéreux. Lire la suite…

HB-belle mere belle fille 2

Belle-mère/belle-fille : des pistes pour mieux s’entendre

Après un premier article consacré à cette relation particulière, voici quelques “scénarios” douloureux pour l’une comme pour l’autre, et pourtant répandus :

  • Quand la belle-mère est envahissante
  • Quand elle a la critique facile
  • Quand elle se montre trop rigide
  • Quand elle entend éduquer les enfants à notre place
  • Quand la belle-fille a tendance à partir au quart de tour
  • Quand elle prive sa belle-mère de ses petits-enfants
  • Quand la belle-fille ne fait pas l’effort de faire un pas vers l’autre
  • Quand on ne se comprend pas (culture, mode de vie trop différents)
  • Quand on ne se supporte pas, tout simplement (caractères opposés, points de vue différents, manque d’intérêts communs…)

Le secret, c’est le respect !

Lire la suite…

HB-anniversaire mariage

Un anniversaire de mariage pas franchement romantique…

…Et pourquoi ça n’est pas grave.

Ces jours-ci, mon Fabuleux et moi fêtons nos dix ans de mariage. Dix ans à apprendre à se connaître, dix ans à apprendre à se disputer (et ce point-là n’est pas le moindre^^), dix ans à surmonter ensemble les petits et grands bobos de la vie.

Bref, dix ans à éprouver quotidiennement ce « oui » que nous avons échangé un bel après-midi de printemps, dans une petite cabane de pêcheurs sur une presqu’île bretonne.

À l’approche de cette date, je me suis prêtée à l’un de mes exercices préférés depuis toujours : le bilan. Lire la suite…

HB-bellemere

Belle-mère/belle-fille : pourquoi ce n’est jamais simple ?

S’il est une relation dans laquelle on marche sur des œufs, c’est bien celle-là. Je suis sûre que vous voyez de quoi je veux parler. Tendue, fragile, la relation belle-mère/belle-fille ne va pas de soi et – contrairement à la filiation – elle n’est jamais définitivement acquise. À tout moment, un caillou dans la chaussure peut la remettre en question.

« Au début, tout allait bien, confie ainsi Aurélie. Je la voyais de temps en temps, quelques heures, on se supportait bien. Tout a déraillé quand Florian et moi avons emménagé ensemble. Là, elle est devenue envahissante, elle téléphonait ou venait régulièrement sans s’annoncer, s’invitait dans nos prises de décisions personnelles. Florian avait inconsciemment son modèle en tête pour tout et j’ai eu du mal à trouver mes marques au sein de notre foyer, d’autant qu’il lui demandait conseil sur plein de choses. C’était à celle qui saurait mieux l’entourer et prendre soin de lui. »

Certaines mères, se sentant dépossédées de leur fonction maternelle, s’imposent assez vite comme des “rivales”. Par peur de perdre l’amour de leur fils, elles défendent bec et ongles leur territoire, oubliant qu’il s’agit d’une course vaine : après tout, nous voulons toutes les deux le bonheur de ce fils chéri ! Lire la suite…

HB-article-menopause 2

Belle et désirable après la ménopause

« Suis-je encore femme si je ne peux plus avoir d’enfant ? »

« Suis-je encore séduisante et désirable alors que mon corps vieillit ? Puis-je m’autoriser à l’être ? »

« Que suis-je appelée à vivre aujourd’hui ? »

Ces questions, la femme peut être amenée à se les poser de façon parfois inconsciente à la ménopause.

Mais ce bouillonnement intérieur pourra provoquer une impression de mal-être plus ou moins facile à dépasser selon les ressources personnelles, le parcours de chacune et le soutien de son entourage proche ou amical.

Le regard de l’homme est un appui solide pour qu’elle puisse se sentir belle et désirable.

En vieillissant, sa fraîcheur et sa beauté, sans se perdre, se transforment, et le sentiment d’être moins regardée, ou de ne plus l’être, peut lui donner l’impression de se dépouiller de ce double privilège qui la rendait femme : la jeunesse (assimilée à la beauté) et le fait de devenir mère. Il faut tourner la page !

Une bonne nouvelle !

Lire la suite…

HB-vignette quand baise

« Quand est-ce qu’on baise ? »

Votre mari vous balance cette phrase, comme ça, après le dîner, en vous caressant la fesse gauche. Il faut dire que vous êtes penchée en avant… le nez au-dessus des assiettes que vous installez dans le lave-vaisselle.

A l’intérieur de vous, une petite voix se fait entendre immédiatement. Vous savez, celle qui dit : « Oooooh, non ! ».

Justement, vous rêviez de vous plonger sous la couette, avec vos lunettes et ce bouquin si chouette que vous lisez en ce moment.

Bien loin de sa main baladeuse.

Les femmes que j’accompagne la connaissent bien, cette petite voix. Celle qui n’a plus que rarement envie de faire l’amour, qui y voit encore une activité mobilisant trop d’énergie, voire carrément une corvée. Au même titre que les lessives à étendre, le médecin à contacter, la vaisselle à ranger. Lire la suite…

HB-article-couple parental

Mon couple ne sera jamais celui de mes parents

Mes parents formaient le couple parfait. Jamais une dispute. Jamais un mot plus haut que l’autre. Pas de désaccord. Ils étaient une seule voix, une seule vision de la vie, l’incarnation de l’unité, du bloc parental indivisible. À la mort de mon père, ma mère est restée seule, toujours. Elle a été, et reste, la femme d’un seul homme, d’un unique amour.

Quand je me suis mariée, ce modèle était très présent dans ma tête. Pour moi, les choses étaient claires : je tendrais à reproduire ce couple parental parfait, idéal, celui des contes de fées.

Dans les contes de fées, le prince et la princesse vivent heureux et ont beaucoup d’enfants. Mais il manque la suite de l’histoire. On n’entend pas parler de Blanche-Neige qui gueule pour la vaisselle sale dans l’évier, ou du Prince qui se casse prendre l’air avec ses copains. Ma vie telle que je l’imaginais, était un arrêt sur cette image :

« Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. »

Lire la suite…

HB-article cest facile pour vous

Oui, mais pour vous c’est facile

L’amour chez les autres : un jeu d’enfant ?

« Ça a l’air tellement simple pour David et toi », m’a-t-on dit dernièrement.

Ah ouais, c’est ce que tu crois ?

Alors tu n’as jamais vu le film de guerre qui a été tourné chez moi depuis qu’on est en couple. On y trouve tous les ingrédients de la parfaite production hollywoodienne :

  • Un scénario bien ficelé, qui te tient suffisamment en haleine pour que tu ne saches jamais vraiment qui est le gentil et qui est la méchante (ou inversement).
  • De l’action, avec des portes qui claquent et moi qui m’enfuis dans la nuit pour hurler ma rage tranquille dehors (faudrait quand même pas réveiller les gamins).
  • Du sang, comme la fois où la chaise a valsé et celle où la vitre a pété.

Lire la suite…