ado cherie

Toi aussi, tu m’as manquée mon ado chérie…

La garde alternée, c’était dur au début. Et avec le temps, j’ai appris à m’en accommoder et composer avec ses avantages et ses inconvénients.

C’était sans compter sur l’entrée de mon aînée dans cette période si particulière : l’adolescence.

Pourtant prévenue

On m’avait dit :

« Tu verras, l’été après la 6e, c’est foutu… Elle va changer. »

L’été est passé… et rien ! Ma petite fille adorée était toujours là. Certes, un peu plus préoccupée par ses copines que par les discussions de famille mais elle était toujours la même.

J’avais lu quantité d’articles, de témoignages….J’avais quelques souvenirs de ce que j’avais pu faire endurer à mes parents.

Et en observant ma grande de 12 ans jouer avec sa sœur de 9 ans comme avant, j’avoue que j’ai fini par me dire que nous allions passer entre les gouttes.

Si, si, j’y ai vraiment cru !

J’ai été surprise

Je dois avouer que j’ai surtout eu beaucoup de mal à admettre que :

« Ma fille pouvait être comme ça. »

Pourquoi ?

Et bien, tout d’abord, parce que je ne m’y attendais plus ou pas.

Est-ce de la prétention ?

Peut-être.

De l’amour inconditionnel ?

Sans doute.

Cette quête de la perfection, même chez mes enfants, contre laquelle je lutte et qui souvent me rattrape ?

Certainement.

Inconsciemment, je refusais d’admettre que MON bébé pouvait être comme ces filles que tu croises dans la rue et qui :

  • marchent à 2 à l’heure avec une position courbée et nonchalante, comme si Gaston Lagaffe s’était emparé de leur corps,
  • caquètent comme des poules sans arrêt dans un langage qu’elles seules peuvent comprendre,
  • adoptent le dernier look à la mode même si celui-ci est en totale contradiction avec la météo du jour (jean retroussé, chaussettes basses et chaussures en toiles avec du -5 et de la neige). Va comprendre !
  • se tiennent par la main ou par le bras entre copines comme un couple et se déplacent minimum à 2 quel que soit l’endroit où elles vont.

Finalement, nous ne sommes pas passés entre les gouttes.

Et jour après jour, ma petite fille a adopté toutes ces manies d’adolescentes que je viens de vous décrire….lentement……mais sûrement. J’ai vu changer ma fille comme toutes les autres mères avant moi qui ont eu des ados. Cette petite fille toujours souriante, hyper sensible et  s’intéressant toujours à ce que nous faisions, idéalisant sa mère (ça m’arrangeait bien, j’avoue !)…..

Cette petite fille m’a appelé, il y a à peine une heure, pour me demander un service….

Oui, car avec la garde alternée, je ne l’ai pas vue depuis la semaine dernière et elle est donc contrainte de m’appeler pour me parler.

Mais voilà, elle qui m’envoyait des « Je t’aime. Tu me manques. Bisous ma maman» dès qu’elle pouvait, il y a encore 6 mois, n’a même pas pris la peine de me dire « salut » ni même « ça va »

Me contentant pour seul signal d’alarme d’un

« Toi aussi, tu m’as manqué ma chérie »

pour obtenir un :

« Ah oui, pardon, salut. Tu pourras donner le livre à papa alors stp ? »

Rends-toi à l’évidence ma grande, ta fille est bel et bien entrée dans l’adolescence et avec les 2 pieds même….

Rendez-moi mon bébé

C’est à croire, par moments, qu’on me l’a lobotomisée.

Oui, je sais, c’est dur de dire ça mais tant qu’on ne le vit pas, on se dit toujours au fond :

« Ils exagèrent ! »

« Moi, la mienne, ne sera pas comme ça. Elle est si gentille. »

Ben tiens ! J’ai plutôt été vernie jusque là avec ma fille. Je dois l’admettre. Même si elle m’a, comme tout enfant, parfois rendue chèvre et qu’il y a eu des moments plus usants que d’autres : globalement, c’est une gamine facile……

Mais là…..je ne la reconnais plus.

C’est comme si une sorte de jeune fille en développement (et avec l’énergie d’une vieille batterie en rade) essayait d’avaler ma petite fille et ne parvenait (heureusement) pas tout à fait à la digérer.

Et je n’ai aucune idée, ni du temps que cela va durer, ni si, à un moment, cette petite fille va complètement s’éclipser. Mais je vois bien le duel qui se joue entre les deux quand je réprimande : l’adolescente se rebelle tandis que la petite fille a encore les larmes qui lui montent aux yeux.

Et elle vient encore quémander un câlin à sa môman dans les 5 minutes qui suivent……

Pour combien de temps ?! Je ne sais pas.

Alors j’en profite !

Dans ces moments là, je sais que même si ma petite fille se cache derrière cette jeune fille qui s’émancipe chaque jour un peu plus; au fond, elle est toujours là.

Je ne sais pas si la distance imposée par la garde alternée est finalement une distance supplémentaire ou au contraire une bulle d’air qui nous permettra de ne pas nous oppresser mutuellement dans cette période où les enfants se développent dans une confrontation nécessaire à leur évolution.

J’essaie juste de trouver mon équilibre dans tout ça avec ma fille, mon ado qui me fait chaque jour découvrir de nouvelles facettes de mon métier de maman.

nadine

Agée de 38 ans, Nadine est maman de 3 filles et mariée à Alain, le papa de sa petite dernière.
Après 17 années à manager des équipes de vente, 7 déménagements, 1 divorce et 1 burnout, elle décide de faire de tous ces « épisodes de vie » sa force et reprend des études pour faire de sa passion pour le développement de la relation à soi et aux autres, son métier.
Hypnothérapeute et Coach spécialisée dans l’aide et le soutien aux mamans actives épuisées, elle s’est donné pour mission d’aider celles et ceux qui ont envie de transformer leur sentiment d’usure, de vide, de « figurant » dans la vie des autres en opportunité d’agir pour soi en toute simplicité pour redonner des couleurs au quotidien et donner vie à de nouvelles opportunités et à ses rêves.

Son objectif : permettre aux personnes qui sollicitent ses services de créer un présent et un avenir dimensionnés pour eux et par eux en les aidants à trouver comment concrétiser leurs envies (confiance en soi).

Le site de Nadine : www.magnifiquementimparfaite.com

promo-ebook

Je partage sur Facebook