HB-article-stress-maison-boulot

Plus stressés à la maison qu’au bureau

L’émergence du phénomène de burn-out est caractérisée par l’expérience de situations stressantes, modérées mais répétitives.

Selon Violaine Guéritault, docteur en psychologie et spécialiste du stress au travail, les facteurs de stress professionnel les plus reconnus sont:

  • la surcharge de travail,
  • l’absence de contrôle,
  • l’imprévisibilité,
  • l’absence de récompense ou de reconnaissance pour le travail accompli,
  • l’absence de soutien moral et social
  • et, enfin, l’absence de formation appropriée.

Le professeur Guéritault rappelle que 100 % de ces facteurs sont le quotidien… des mamans.

Surcharge de travail 

Pile de linge, approvisionnement du frigo, mouchage de nez, taxi sont autant de rochers de Sisyphe pour les mères, qui en plus sont de garde 24 heures sur 7 jours sur 7.

Absence de contrôle

Quel contrôle avez-vous sur la situation lorsqu’à l’heure de partir à l’école votre enfant s’étouffe de colère parce que sa petite radio ne fonctionne plus ? Quand il ne se laisse pas consoler et que rien n’y fait ?

Imprévisibilité

Qui peut prévoir que des boutons de varicelle vont s’annoncer le jour où vous avez un gros dossier à rendre ?

Absence de reconnaissance pour le travail accompli :

Sans même parler de l’absence de rétribution financière, vous avez déjà vu un enfant de 18 mois dire:

« merci, maman, de t’être levée quatre fois pour moi cette nuit »?

Ou un ado dire:

« merci de ne pas m’avoir acheté ces chaussures pour m’apprendre à gérer mes pulsions matérialistes » ?

Absence de soutien moral et social :

Parlons-en, surtout quand on vous fait les gros yeux au supermarché (« Oui, mon fils se roule par terre, mais vous avez demandé aux publicitaires pourquoi ils mettent ses héros préférés sur tous les emballages à hauteur de son regard ? »).

Absence de formation appropriée :

Pour devenir parent, pas de formation initiale. Un bébé dans les bras et on serait censée tout savoir dès le premier jour !

Pas si étonnant que les mères du XXIe siècle soient au bout du rouleau.

Être maman en 2017, c’est stressant.

Et le stress, à force, ça use. La reconnaissance du problème est déjà la moitié du remède…

 

Helene BonhommeHélène Bonhomme est auteure, conférencière, fondatrice du site fabuleusesaufoyer.com et chroniqueuse sur lepoint.fr. Après une prépa littéraire, des études de philo, plusieurs années d’enseignement et plusieurs autres de rédaction web, elle devient mère au foyer. Elle commence à interviewer des femmes inspirantes et à mettre par écrit des pensées motivantes. C’est ainsi qu’ont vu le jour ce blog en mars 2014, puis en mai 2015 son livre collaboratif pour révéler la fabuleuse en chaque maman et en octobre 2016 son petit guide de l’imperfection heureuse. Elle est mariée à David le fabuleux et maman de Roman et Adelin. Sa mission : aider les mamans qui veulent sortir la tête de l’eau, prendre un peu de recul sur leur quotidien et commencer à aimer leur vie !

Je partage sur Facebook
  • Andrea

    Le rôle de maman est le plus beau que j’ai eu dans ma vie et pour rien au monde je ne voudrais revenir en arrière. Par contre, je reconnais que s’occuper de tout à la maison est une grande source de stress surtout lorsque quelque chose vient interrompre notre routine quotidienne.