Mamans : le trac de la rentrée - Fabuleuses Au Foyer
Maman épuisée

Mamans : le trac de la rentrée

Hélène Bonhomme 2 septembre 2018
Partager
l'article sur


Ce matin, de concert avec les autres mamans de France, je pleure.

Certaines pleurent de joie (enfin la paix !), d’autres pleurent d’angoisse (est-ce qu’on finira l’année ?) — moi je ne sais pas vraiment pourquoi je pleure. En fait, je crois que ça me fait du bien pleurer. Je pleure certainement parce qu’ils sont grands et parce que moi, je me sens toute petite.

Reconnaissance et honneur d’être leur mère. Fierté d’avoir pu leur donner, je crois, tout ce dont ils ont besoin pour affronter une nouvelle étape de leur vie. Doutes et regrets sur mes “peut-mieux-faire”. Soulagement de tourner une page. Peur d’ouvrir un nouveau chapitre.

Car c’est aussi ma rentrée, l’ouverture des possibles (pendant quelques heures par jour, n’exagérons pas), le retour à la réalité, la frousse de ne pas y arriver.

Je pense à leur première rentrée des classes.

C’était il y a 3 ans et c’était la fin de mon congé parental. En fait, c’était ma grande rentrée à moi, après une parenthèse qui a changé ma vie pour toujours. Parce que ces 3 années de “congé” ont été les plus magnifiques et les plus difficiles de toute ma vie. Parce que j’ai plongé dans les profondeurs du burn out. Et parce que grâce à ces événements, j’ai été mise face à un choix, celui de me réconcilier avec moi — ou pas.

Leur première rentrée des classes, je m’en souviens comme si c’était hier : cette sensation de reprendre le cours de ma vie, tout doucement, pendant les heures d’école… Mais aussi cette compréhension au plus profond de mes tripes que rien ne serait plus jamais jamais pareil.

Rien ne serait plus jamais pareil :

Parce que depuis l’arrivée en trombe de ces deux êtres dans ma vie, j’avais grandi, j’avais mûri, j’avais changé et appris.

Parce qu’en devenant mère, j’étais devenue un peu moins ce qu’on attendait de moi — le processus de la maternité m’ayant obligée à me demander qui j’avais vraiment envie d’être.

Grâce aussi aux fabuleuses, rencontrées au fil des billets de ce blog, qui chacune à sa manière vivent ce bouleversement perpétuel : devenir maman, jour après jour.

On peut pleurer juste comme ça

Depuis leur première rentrée, 3 années sont passées. Maintenant, ils entrent au CP. Encore une fois, je pleure, et je ne sais pas si c’est de peur ou de bonheur, si ces larmes viennent du temps qui passe, ou si ce sont des larmes de trop-plein — j’ai appris une chose : on n’a pas besoin de tout comprendre, on peut pleurer “juste comme ça”, sans résister, et puis se faire couler un café, et puis attaquer sa journée.

Quelle est ta rentrée ?

Un accouchement imminent, un retour au bureau, un déménagement, un congé parental qui démarre ou qui s’arrête ? Relever un défi, oser faire une thérapie, monter ton entreprise, investir dans ton couple, affronter le deuil ou la maladie ?

Où que tu sois, quelle que soit ta rentrée, je te souhaite de plonger dans cette nouvelle étape avec confiance.

Tu as le droit d’être imparfaite.

Tu as le droit de pleurer. Tu as le droit de demander de l’aide. Tu as le droit de te reposer. Tu as le droit de te lancer. Tu as le droit d’être fabuleuse et de le revendiquer.

Besoin d’un coup de boost pour attaquer la rentrée ? Je te laisse découvrir ou redécouvrir un concentré d’énergie filmé il y a quelques mois dans une salle bondée de fabuleuses… C’est par ici : J’étais avec quelques copines et on avait un message pour toi 🙂



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


En savoir plus


Cet article a été écrit par :
Hélène Bonhomme

Fondatrice du site Fabuleuses au foyer, maman de 3 enfants dont des jumeaux, Hélène Bonhomme multiplie les initiatives dédiées au bien-être des mamans : deux livres, deux spectacles, quatre formations, la communauté du Village, une chronique sur LePoint.fr et un mail qui chaque matin, encourage plusieurs dizaines de milliers de femmes. Diplômée de philosophie, elle est mariée à David et vit à Bordeaux.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
À la rencontre de moi-même
Je pars travailler comme tous les matins en écoutant une émission de radio. L’animateur demande à ses invités le moment[...]
Stop à la charge mentale
En cette période de rentrée des classes, tout, autour de nous, est passé au prisme de l’organisation. L’organisation des cartables,[...]
Il fait froid
Je l’ai senti au petit matin, en ouvrant mes volets : à 7 heures, il faisait encore nuit. Je l’ai senti[...]
CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.
En validant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient conservées et utilisées pour me tenir informé(e).

En savoir plus
Conception et réalisation : Progressif Media

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.