HB-article-serenité

Burn-out maternel : comment j’ai retrouvé la sérénité

Tu es maman et tu te sens épuisée ?

  • Tu déprimes à l’idée de sortir du lit,
  • Tu perds fréquemment patience avec tes enfants,
  • Tu comptes les heures : « vivement qu’ils dorment »,
  • Si seulement tu pouvais revenir en arrière, dans ce monde merveilleux où personne ne te tape sur les nerfs à longueur de journée…
  • Il t’arrive parfois d’avoir envie de tout plaquer ?

Tu te demandes si c’est seulement un petit coup de mou ou bien si tu as affaire, sans le savoir, aux symptômes d’un burn-out maternel ?

  • Tu as l’impression d’être la seule à avoir autant de mal à gérer le quotidien en famille : « pourquoi les autres y arrivent et pas moi ? »
  • Tu es à la recherche de solutions pour sortir enfin la tête de l’eau et retrouver la sérénité
  • Tu veux recommencer à vivre, et non subir ta vie !
  • Tu te prête à dire stop à cet épuisement qui te pourrit la vie

Ton problème n’est pas un manque de compétence, mais un manque de confiance !

Aujourd’hui on veut tout : être la meilleure au bureau ET être à la sortie de l’école à 11 heures et demie, avec un plat maison-bio-local posé sur la table. Et tout cela avec le sourire évidemment, et SANS râler, jamais  Mères parfaites au travail, mères modèles à la maison… pas étonnant que l’épuisement maternel fasse autant de ravages ! Sortir de l’épuisement, c’est possible, à condition de dire stop au perfectionnisme.

photo-ronde-heleneJe m’appelle Hélène Bonhomme. Je suis maman de jumeaux. Tout doucement, je suis tombée dans l’épuisement maternel. En public, j’avais toujours le sourire. Pourtant, j’étais à bout de forces, à bout de nerfs, à bout de souffle. Personne ne s’en doutait, sauf peut-être la voisine qui m’entendait crier à longueur de journée. Et mon mari qui assistait, désarmé, à la grimpée de cette insaisissable confusion. Je me sentais nulle, incapable, coupable.

Avec le temps et beaucoup de bienveillance envers moi-même, j’ai compris :

Mes enfants n’ont pas besoin que je sois parfaite ! Ils ont besoin que j’aille bien. Et que je m’aime comme je suis !

J’ai eu la chance de raconter mon histoire à Frédéric Lopez sur France 2.

Regarde-la ici :

Tu veux dire stop à l’épuisement ?

Commence par prendre soin de toi !

Pour t’aider, j’ai créé un défi de 7 jours pour devenir fabuleusement cool, malgré les aléas parfois rocambolesques de ta vie de famille.

C’est entièrement gratuit et c’est par ici :

HB-youtube-annee-2018-defi-7jJE MIN

Aucune d’entre nous n’est une fée du logis, ni une mère parfaite, ni une wonderwoman à barre d’énergie illimitée. Les problèmes commencent lorsque l’on est persuadée d’être jamais assez : jamais assez belle, jamais assez mince, jamais assez douce, jamais assez patiente, jamais assez présente, jamais assez compétente… Bonne nouvelle : en vérité tu es juste assez fabuleuse, et ça change tout !

N’oublie pas : tes enfants n’ont pas besoin d’une mère parfaite. Ils ont besoin de toi, telle que tu es ! Tu es une maman fabuleuse.

Je partage sur Facebook