Burn-out maternel, comment j'ai retrouvé la sérénité - Fabuleuses Au Foyer
Maman épuisée

Burn-out maternel, comment j’ai retrouvé la sérénité

Hélène Bonhomme 3 mars 2019
Partager
l'article sur


Tu es maman et tu te sens épuisée ?

  • Tu déprimes à l’idée de sortir du lit,
  • Tu perds fréquemment patience avec tes enfants,
  • Tu comptes les heures : « vivement qu’ils dorment »,
  • Si seulement tu pouvais revenir en arrière, dans ce monde merveilleux où personne ne te tape sur les nerfs à longueur de journée…
  • Il t’arrive parfois d’avoir envie de tout plaquer ?

Tu te demandes si c’est seulement un petit coup de mou ou bien si tu as affaire, sans le savoir, aux symptômes d’un burn-out maternel ?

  • Tu as l’impression d’être la seule à avoir autant de mal à gérer le quotidien en famille : « pourquoi les autres y arrivent et pas moi ? »
  • Tu es à la recherche de solutions pour sortir enfin la tête de l’eau et retrouver la sérénité
  • Tu veux recommencer à vivre, et non subir ta vie !
  • Tu te sens prête à dire stop à cet épuisement qui te pourrit la vie

Ton problème n’est pas un manque de compétence, mais un manque de confiance !

Aujourd’hui on veut tout : être la meilleure au bureau ET être à la sortie de l’école à 11 heures et demie, avec un plat maison-bio-local posé sur la table. Et tout cela avec le sourire évidemment, et SANS râler, jamais  Mères parfaites au travail, mères modèles à la maison… pas étonnant que l’épuisement maternel fasse autant de ravages ! Sortir de l’épuisement, c’est possible, à condition de dire stop au perfectionnisme.

Je m’appelle Hélène Bonhomme. Je suis maman de jumeaux. Tout doucement, je suis tombée dans l’épuisement maternel. En public, j’avais toujours le sourire. Pourtant, j’étais à bout de forces, à bout de nerfs, à bout de souffle. Personne ne s’en doutait, sauf peut-être la voisine qui m’entendait crier à longueur de journée. Et mon mari qui assistait, désarmé, à la grimpée de cette insaisissable confusion. Je me sentais nulle, incapable, coupable.

Avec le temps et beaucoup de bienveillance envers moi-même, j’ai compris :

Mes enfants n’ont pas besoin que je sois parfaite ! Ils ont besoin que j’aille bien. Et que je m’aime comme je suis !

En 2017, j’ai raconté mon histoire sur le plateau de Mille et une vies. C’est par ici :

Tu veux dire stop à l’épuisement ?

Commence par prendre soin de toi !

Chaque matin, je t’envoie une piqûre de rappel pour t’aider à appuyer sur « pause » et commencer la journée par quelques minutes pour TOI TOUTE SEULE.

Aucune d’entre nous n’est une fée du logis, ni une mère parfaite, ni une wonderwoman à barre d’énergie illimitée. Les problèmes commencent lorsque l’on est persuadée d’être jamais assez : jamais assez belle, jamais assez mince, jamais assez douce, jamais assez patiente, jamais assez présente, jamais assez compétente… Bonne nouvelle : en vérité tu es juste assez fabuleuse, et ça change tout !

N’oublie pas : tes enfants n’ont pas besoin d’une mère parfaite. Ils ont besoin de toi, telle que tu es ! Tu es une maman fabuleuse.



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
La mail des Fabuleuses
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la Fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour recevoir chaque semaine le meilleur du blog des Fabuleuses ! Une piqûre de rappel pour ne pas oublier de prendre soin de toi, respirer un grand coup et te souvenir de ton cœur qui bat. C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Hélène Bonhomme

Fondatrice du site Fabuleuses au foyer, maman de 4 enfants dont des jumeaux, Hélène Bonhomme multiplie les initiatives dédiées au bien-être des mamans : deux livres, deux spectacles, quatre formations, la communauté du Village, une chronique sur LePoint.fr et un mail qui chaque matin, encourage plusieurs dizaines de milliers de femmes. Diplômée de philosophie, elle est mariée à David et vit à Bordeaux.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Quand maman marche sur le fil
Quand maman marche sur le fil, qu’elle ferme les yeux pour ne plus voir le vide,qu’elle voudrait oublier le linge[...]
Mon kit de survie
Ce texte est dédié à ma belle-sœur — fabuleuse maman — qui m’a donné, pour vivre avec sérénité les jeunes[...]
5 clés pour dire adieu à la honte maternelle
Au départ, je voulais intituler cet article : « 5 clés pour dire adieu à la culpabilité maternelle », et[...]
Conception et réalisation : Progressif Media