HB-article-serenité

Burn-out maternel, comment j’ai retrouvé la sérénité

Tu es maman et tu te sens épuisée ?

  • Tu déprimes à l’idée de sortir du lit,
  • Tu perds fréquemment patience avec tes enfants,
  • Tu comptes les heures : « vivement qu’ils dorment »,
  • Si seulement tu pouvais revenir en arrière, dans ce monde merveilleux où personne ne te tape sur les nerfs à longueur de journée…
  • Il t’arrive parfois d’avoir envie de tout plaquer ?

Tu te demandes si c’est seulement un petit coup de mou ou bien si tu as affaire, sans le savoir, aux symptômes d’un burn-out maternel ?

  • Tu as l’impression d’être la seule à avoir autant de mal à gérer le quotidien en famille : « pourquoi les autres y arrivent et pas moi ? »
  • Tu es à la recherche de solutions pour sortir enfin la tête de l’eau et retrouver la sérénité
  • Tu veux recommencer à vivre, et non subir ta vie !
  • Tu te sens prête à dire stop à cet épuisement qui te pourrit la vie

Ton problème n’est pas un manque de compétence, mais un manque de confiance !

Aujourd’hui on veut tout : être la meilleure au bureau ET être à la sortie de l’école à 11 heures et demie, avec un plat maison-bio-local posé sur la table. Et tout cela avec le sourire évidemment, et SANS râler, jamais  Mères parfaites au travail, mères modèles à la maison… pas étonnant que l’épuisement maternel fasse autant de ravages ! Sortir de l’épuisement, c’est possible, à condition de dire stop au perfectionnisme.

photo-ronde-heleneJe m’appelle Hélène Bonhomme. Je suis maman de jumeaux. Tout doucement, je suis tombée dans l’épuisement maternel. En public, j’avais toujours le sourire. Pourtant, j’étais à bout de forces, à bout de nerfs, à bout de souffle. Personne ne s’en doutait, sauf peut-être la voisine qui m’entendait crier à longueur de journée. Et mon mari qui assistait, désarmé, à la grimpée de cette insaisissable confusion. Je me sentais nulle, incapable, coupable.

Avec le temps et beaucoup de bienveillance envers moi-même, j’ai compris :

Mes enfants n’ont pas besoin que je sois parfaite ! Ils ont besoin que j’aille bien. Et que je m’aime comme je suis !

En 2017, j’ai raconté mon histoire sur le plateau de Mille et une vies. C’est par ici :

Tu veux dire stop à l’épuisement ?

Commence par prendre soin de toi !

 

Chaque matin, je t’envoie une piqûre de rappel pour t’aider à appuyer sur « pause » et commencer la journée par quelques minutes pour TOI TOUTE SEULE :

HB-article-lettre qui illumine

Aucune d’entre nous n’est une fée du logis, ni une mère parfaite, ni une wonderwoman à barre d’énergie illimitée. Les problèmes commencent lorsque l’on est persuadée d’être jamais assez : jamais assez belle, jamais assez mince, jamais assez douce, jamais assez patiente, jamais assez présente, jamais assez compétente… Bonne nouvelle : en vérité tu es juste assez fabuleuse, et ça change tout !

N’oublie pas : tes enfants n’ont pas besoin d’une mère parfaite. Ils ont besoin de toi, telle que tu es ! Tu es une maman fabuleuse.

Je partage sur Facebook

7 Comments

  1. Emmanuelle

    J’en suis là. Après un burn out professionnel l’an dernier, je réalise que tout s’est mélangé. Et me voici en Angleterre, depuis cet été où nous avons rejoint mon mari, plus isolée que jamais…

  2. Laura

    Merci Hélène de partager votre vécu et de continuer à vouloir aider les parents en burn-out ! J’ai détecté a temps mon mal-être et je dispose d’un suivi psy avec traitement anxiolytiques pour aller mieux. Je pense avoir pris mon mal dans les temps et je commence enfin à ne plus culpabiliser face aux autres concernant ce burn-out. Il y en a tellement qui ne comprennent pas mais je m’en fiche désormais ! Je ferai toujours passer ma famille avant tout car je les aime et la situation devenait invivable entre hurlements, irritabilité, fatigue dès le réveil, agressivité verbale et j’en passe ! Mon couple allait mal et je m’en voulais de ne pas être cette mère parfaite pour mes enfants. Je suis loin d’être guerie mais je suis sur la bonne voie ! Ravie d’avoir découvert votre blog !

  3. Amélie Pornin

    Merci pour ce témoignage qui me parle énormément…maman d’un petit garçon d’un an j’ai l’impression d’avoir passé presque 1 an en enfer et de m’en sortir tout juste! Et cette incompréhension de la part de tout le monde (« Bah comment elles ont fait nos grand-mères…? Tu ‘imagines elles en avaient 6 et pas de machine à laver ni de nounou! » Bref je passe sur la culpabilisation dont vous parlez très bien) Tous les mots de cette émission résonnent, je pourrais les avoir dit. Comme quoi, on est toutes dans le même bateau 😉 Merci merci merci <3

  4. Aurélie Loizeau Clain

    Aurélie

  5. Aurélie Loizeau Clain

    Un grand merci pour votre témoignage Hélène je me retrouve tellement dans tous sa je me suis longtemps voilé la face en me disant que ce n’étais qu’une fatigue passagère qu’un jour au l’autre j’arrêterai de crier à la maison mais plus les jours les mois on passés et aujourd’hui j’en suis là complètement épuisé et perdu dans ma vie de mère plus aucune motivé n’y un semblant d’énergie je subi ma vie au lieu de la vivre et je ne sais plus comment faire pour m’en sortir. J’espère trouver des réponses et des solutions afin de reprendre ma vie en main pour moi, mon mari et mes enfants

  6. Martha Rishan

    1h de larmes qui m’a vidé et fait un bien fou !
    Merci d’avoir mis des mots sur mes maux
    Demain est un autre jour et il ne sera que meilleur… Pour moi, pour mes amours…

  7. Merci pour ton message, Martha. Nous t’encourageons à prendre soin de toi dans cette période de turbulences

Leave a Comment