En vacances, je deviens une autre - Fabuleuses Au Foyer
Dans ma tête

En vacances, je deviens une autre

vacances
Agathe Portail 22 juin 2022
Partager
l'article sur


Après une, deux, trois semaines de vacances ou davantage, qui, parmi vous, a déjà tourné la clé dans la porte de sa maison, ouvert, fait un pas à l’intérieur et s’est dit : trop bizarre de revenir dans cette maison, on dirait qu’elle a changé ? Les odeurs familières se sont évaporées, tout est (en général) hyper bien rangé, le couloir résonne un peu, la lumière est différente de celle de nos souvenirs…

On débarque chez soi comme si on entrait dans une maison inconnue. 

Longtemps j’ai cherché une explication à ce sentiment de nouveauté bien étrange lorsque je rentrais chez moi. Et je crois que j’ai compris : c’est moi qui ne suis plus tout à fait la même en rentrant…

… parce qu’en quelques jours de vacances, j’ai vécu la vie de quelqu’un d’autre. 

C’est une sensation à laquelle on s’habitue d’été en été, celle de se glisser dans une autre peau en investissant un nouvel espace qui va devenir le nôtre le temps d’un séjour. 

C’est un peu comme « vis ma vie ». On s’introduit dans la vie de quelqu’un d’autre : celle des propriétaires de cet appartement ou de cette maison qu’on loue, celle de ces copains qui nous accueillent quelques jours. 

C’est une mine d’or pour rafraîchir ses habitudes. 

Par exemple, chez l’amie qui me reçoit en tant que marraine de sa fille, je remplis ma hotte d’idées trop chouettes pour varier les menus vite-faits :

– Allez, trois pommes de terre que j’ai cuites hier, un peu de ciboulette dans du yaourt nature, et des filets de hareng fumés en sachet, ça fait un super dîner vite fait !

– Dingue, je n’ai jamais pensé à acheter ces poissons sous vide, ça ne m’inspirait pas tellement… Et en fait c’est trop bon !

– I know. Quand il fait chaud, c’est idéal. Et en dessert : deux Spéculoos émiettés au fond d’un verre, une poignée de framboises fraîches ou surgelées, une grosse cuillère de fromage blanc et un brin de menthe : Ze dessert qui en jette alors que… 

– Dingue, moi qui ne fais plus de cheescakes parce que c’est trop long, là on dirait que c’en est un et ça t’a pris 4 secondes.

Mini effort, Maxi effet.

Je m’aperçois chez ma belle-sœur que, donner le bain après le dîner, c’est la garantie que les enfants s’endorment sans spaghettis dans les cheveux dans un pyjama vierge de tâches de ketchup. Pourquoi est ce que je ne fais jamais dans cet ordre-là ? 

À l’inverse, ce grand salon-salle à manger ouvert dont je rêve chez moi, je m’aperçois à l’usage dans l’appartement que nous louons que ça empêche les parents de déjeuner entre copains les jours de pluie, quand les enfants essaient de jouer à la Bonne Paye en parallèle. 

La belle terrasse en bois que j’essaie subrepticement de faire adopter à mon Fabuleux chez nous révèle tout son potentiel relou devant le bar du camping : j’y massacre les talons de mes escarpins (oui, je campe en escarpins, et alors ?) et Lapinou se plante des échardes à répétition. 

Vivre la vie de quelqu’un d’autre en investissant son espace, c’est tester grandeur nature les avantages et les inconvénients de la vie des autres.

Celle qu’on fantasme, celle qui semble tellement mieux que notre propre version. 

C’est ainsi, au fil des locations et des séjours chez les copains, que j’ai découvert que :

  • Le lave-linge à l’étage des enfants, c’est le bonheur quand on a une maison avec escaliers ;

  • Installer une yourte dans le jardin (même si on ne le fera jamais), c’est gagner un salon en ordre ;

  • La cuisine d’été, je ne comprends toujours pas à quoi ça sert, à partir du moment où il y a un barbeuc ;

  • Le chien qui récure les assiettes avant le passage au lave-vaisselle, ça évite le nettoyage de filtre bien dégeu (mais suis-je vraiment prête à ça ? C’est une autre histoire) ;

  • Les SAS et les Brigade Mondaine en libre-service, ça expose à de drôles de questions de la part de mon fils de 9 ans ;

  • Trop de déco ananas tue la déco ananas

C’est ainsi que, lorsque je rentre de vacances, je suis enrichie de ces lumières, ces façons de faire, ces recettes et ces idées déco que j’ai envie, ou non, d’importer chez moi. Ça fait de moi une femme légèrement différente, un peu étrangère à ma vie d’avant-vacances, et ça donne un bon gros coup de frais quand je redécouvre mon quotidien.

Et toi, chère Fabuleuse, qu’as-tu rapporté des vacances les années passées ?

Qu’est ce que tu as réappris à apprécier de ton quotidien en vivant la vie des autres ?

Si l’idée même de vacances d’été te colle des sueurs froides parce que (au choix) : tu détestes changer d’horizon / tu as peur de ne pas supporter tes enfants 24h sur 24 / tu appréhendes cette semaine chez tes parents ou beaux-parents / tu en attends tellement que tu vas encore être déçue, il est grand temps de découvrir les astuces de notre programme Fabuleuse tout l’été, pour un été non pas parfait, mais réussi !

C’est par ici !



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
La mail des Fabuleuses
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la Fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour recevoir chaque semaine le meilleur du blog des Fabuleuses ! Une piqûre de rappel pour ne pas oublier de prendre soin de toi, respirer un grand coup et te souvenir de ton cœur qui bat. C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Agathe Portail

Maman de 4 enfants (très) rapprochés et girondine d'adoption, Agathe Portail écrit des polars publiés chez Calmann Levy et des histoires jeunesse pour la Fabrique à histoires de Lunii. 
https://calmann-levy.fr/auteur/agathe-portail

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
développement personnel couple
Le développement personnel : une épreuve pour le couple ?
« Mon mari est quelqu’un qui râle et se plaint tout le temps… Comment rester positive et cultiver la gratitude[...]
maman_en_vacances
“Réussir” ses vacances ou “être” en vacances ?
Les vacances de printemps sont tout juste derrière nous et déjà nos pensées se tournent vers la prochaine période à[...]
Comment changer vraiment ?
Les réseaux sociaux sont truffés d’histoires de jeunes gens et jeunes femmes qui ont vu soudain leur vie se transformer[...]
Conception et réalisation : Progressif Media