10 conseils si tu démarres l’été sur les rotules - Fabuleuses Au Foyer
Maman épuisée

10 conseils si tu démarres l’été sur les rotules

femme qui se repose dans un hamac
Joanna Pocheton 11 juillet 2023
Partager
l'article sur


« Vous savez, quand vous découvrez que vous avez atteint la limite ?

Quand un jour, pour une chose stupide, vous avez les larmes aux yeux. Quand un mot de trop, un geste insignifiant, vous touche profondément. Ça ne veut pas dire que vous êtes fragile ou faible, mais que vous avez supporté trop de choses PENDANT TROP LONGTEMPS. »

Je suis tombée sur ces quelques lignes un soir en scrollant sur les réseaux sociaux à la recherche de phrases inspirantes. Ce message a trouvé une résonance particulière en moi qui finis le marathon de cette année sur les rotules, moi pour qui un simple automassage du ventre a déclenché une crise de larmes intense. 

À quelques jours des vacances, il était donc temps que je me pose et que je réfléchisse à cet été…

« Chère moi,

J’espère que quand tu liras ces quelques lignes, tu seras allongée dans un hamac à profiter d’un bouquin et du soleil… Te connaissant, c’est mal parti ! 

Et pourtant… Regarde un peu en arrière l’année qui vient de s’écouler : tu as travaillé plus et sans t’arrêter, tu as géré les enfants, tu les as accompagnés dans leur scolarité, leurs activités extrascolaires et leurs microbes, tu as soutenu ton homme dans cette année de transition, tu as pris ta part des activités ménagères qu’il ne pouvait plus gérer (heureusement pour tout le monde, il a continué à cuisiner !).

Mais sérieusement, ne pas prendre de vacances depuis août dernier, ce n’est pas du tout raisonnable. Tu es fatiguée, tu cumules les pépins de santé et ton corps te réclame du repos.

Alors qu’as-tu prévu pour toi cet été ?

Je sais que tu rêves d’un mois de vacances en all inclusive, sans enfants et loin de toutes les obligations du quotidien… Et nous savons toi et moi que ce n’est pas possible. 

Je sais que du coup, tu vas avoir envie d’être hyper active à la maison pour rattraper tout ce que tu n’as pas pu faire pendant l’année : faire le tri et ranger la salle de jeux, faire le tri et ranger le garage, faire le tri et ranger le bureau… en fait, faire le tri et ranger chaque pièce de la maison… Hercule et ses 12 travaux peuvent aller se rhabiller ! 

Et comme personne n’a proposé de garder tes enfants cet été malgré tes appels du pied et du mail, tu vas râler parce qu’ils vont t’empêcher d’avancer comme tu veux… Et au final, tu vas râler parce que tu auras passé un été pourri (oui, oui, je commence à te connaître).

Alors, toi qui as été la fille qui fait gaffe aux autres toute cette année, je te propose d’être la fille qui fait gaffe à toi cet été. Comme tu ne sais pas trop faire,

je te propose une liste (non exhaustive) de ce que tu pourrais faire pour vivre un fabuleux été (sans te ruiner en plus) :

  1. Apprendre à installer le hamac et te poser dedans. Pour méditer, faire une sieste, lire, écouter de la musique ou le chant des oiseaux, ou même juste regarder le ciel bleu et trouver des formes dans les nuages.
  2. Partir à la découverte des chemins de randonnée autour de chez toi
  3. Fabriquer tes propres glaces et inventer des parfums un peu fous (pas concombre-menthe pas contre, je te rappelle que tu ne le digères pas bien)
  4. Installer la toile de tente dans le jardin pour faire du camping ! Pas besoin de partir loin pour être dépaysé ! Et s’il fait mauvais, construire une cabane sous la table de la salle à manger.
  5. Pique-niquer n’importe où : à la plage, près d’un lac, dans une forêt… et même dans ton jardin
  6. Vivre en maillot de bain chez toi (pense à la crème solaire quand même !)
  7. Laisser les enfants choisir le menu et le préparer une fois par semaine (et kiffer manger des chips et des glaces)
  8. Fabriquer et envoyer des cartes postales, parce que ça fait toujours plaisir d’avoir des nouvelles plutôt que des factures. Tu peux même appeler les gens (si, si, je te promets ça peut se faire et ça va bien se passer).
  9. Prendre des photos des beaux moments et en faire un album à regarder cet hiver
  10. Aider ton homme dans le jardin, ça lui fera plaisir et ça te fera du bien

Et surtout, SURTOUT chère moi, prends soin de la fabuleuse qui est en toi.

Prends le temps de t’arrêter, juste 5 min par jour pour te demander ce que tu veux vraiment. Pas ce que tu dois faire, mais ce que tu veux faire, ce qui te ferait le plus grand bien. Ça n’a pas besoin d’être grandiose ou spectaculaire, ça a juste besoin de trouver un écho en toi pour recharger tes batteries.

Chère moi, je te souhaite un très bel été. Profites-en bien.

Tu es fabuleuse, et ça change tout.

Je t’embrasse comme je t’aime.

Signé : Moi ^^

PS: on se cale une date à la rentrée ? On s’appelle et on se fait une bouffe ! Bisous bisous. »



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la Fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour recevoir chaque matin ton petit remontant spécial maman ! Une piqûre de rappel pour ne pas oublier de prendre soin de toi, respirer un grand coup et te souvenir de ton cœur qui bat. C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Joanna Pocheton

Entre son boulot d'orthophoniste, son Fabuleux remueur de popotin en reconversion pro, sa grande morue et son petit chameau, ce n'est pas tous les jours facile d'être une Fabuleuse dans la jungle de la maternité... Telle Shéhérazade contant d'incroyables aventures pour sauver sa vie, venez découvrir les 1001 insomnies de cette Féebuleuse du quotidien (histoires inspirées de faits et personnages réels, avec une touche de sourire dentifrice en plus 😁).

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
illustration Fleur-Lise Palué
19h45 : Mélissa craque, comme tous les soirs
19 h 45. L’heure de la plus haute tension dramatique chez Mélissa, 5 impasse des Ecureuils, 88 250 La Tronche-en-Biais. Mélissa est rentrée[...]
femme qui sourit
Je suis devenue ma meilleure alliée
Depuis que je lis le blog des Fabuleuses, j’ai compris un élément essentiel : je suis ma meilleure alliée. Ça[...]
femme épuisée qui se tient les temps
« Je pensais que j’allais mourir d’épuisement » : elle raconte son burn-out maternel
Maman de deux enfants de 9 ans et 4 ans, Tolérance est infirmière depuis 18 ans et elle a essentiellement[...]
Conception et réalisation : Progressif Media