Le jour où j’ai commencé à me masser le ventre - Fabuleuses Au Foyer
Dans ma tête

Le jour où j’ai commencé à me masser le ventre

Valérie de Minvielle 9 septembre 2021
Partager
l'article sur


Le charme discret de l’intestin. C’est la lecture de ce livre, paru en 2015 et écrit par la jeune médecin Julia Enders qui a déclenché chez moi la conviction que la santé globale passe beaucoup par celle du ventre. J’y ai découvert que le ventre est un deuxième cerveau, pourvu de presque autant de neurones que le cerveau de la tête, et, qu’en plus d’abriter nos viscères, il stocke nos émotions.

Chez les femmes, il est en plus lieu de création, en tout cas le siège de la créativité.

J’ai compris que le rôle de filtre et de grand distributeur de l’intestin a un impact déterminant sur la santé physique et psychologique de chacun.

Une des conséquences de la lecture de ce livre a été pour moi de me lancer dans l’auto-massage du ventre. Je me suis appuyée pour cela sur l’expérience de divers professionnels tous inspirés de la médecine traditionnelle chinoise. 

Aujourd’hui, après des années de pratique, voyant les effets que cela me procure, c’est une pratique que je recommande souvent à mes clientes. 

Pour rééquilibrer sa vie entre tête et tripes

À Bérengère, par exemple, qui réalise, lors de notre séance dédiée à sa relation à son corps, qu’elle se sent « coupée en deux » : le haut de son corps est surinvesti, et le bas de son corps, peu existant. Elle réalise que son corps est difficilement un lieu de plaisir, y compris dans la relation sexuelle : elle en est déconnectée. Si elle a été émerveillée de voir son corps capable d’abriter les enfants qu’elle a mis au monde, elle a tendance à penser désormais son utérus comme un lieu inutile. Elle perçoit son corps comme une machine, une enveloppe avec son moi à l’intérieur, enveloppe dont elle attend qu’elle soit solide. 

Au fil de la séance, Bérengère sent l’envie de réinvestir son bassin comme lieu de créativité. Comme premier pas pour renouer avec son ventre, je lui propose un auto-massage du ventre. Un seul, puis un autre pour voir, puis chaque soir pendant une semaine, en observant ce qui change. 

Pour retrouver une qualité de détente et de sommeil

Marianne me contacte après sa semaine de vacances, inquiète :

« De retour à la maison, j’ai mal au dos, je me sens très fatiguée, comme si les vacances n’avaient pas eu lieu. Les examens médicaux montrent que tout va bien. Que pourrais-je faire pour aller un peu mieux et appréhender la rentrée plus sereinement ? »

Marianne évoque des douleurs de dos et une inflammation du côlon, ainsi qu’un dérèglement hormonal. Elle précise que les douleurs dans le bas-ventre la réveillent chaque nuit. Nous identifions ensemble un état de colère qui l’habite depuis plusieurs mois, et qui peuvent expliquer ces douleurs au ventre. 

Mais en parallèle, je lui envoie une proposition d’auto-massage de son ventre.

Un mois plus tard, elle annonce :

« L’auto-massage me fait beaucoup de bien ! Pas seulement au ventre, mais aussi au dos, qui est moins douloureux. C’est une belle manière pour moi de me détendre et de prendre soin de moi, de jour comme de nuit lorsque je n’arrive pas à dormir ».

Pour renouer avec le soin de soi, loin des phrases assassines

Lors de la séance sur la relation à son corps, Solène me confie se sentir trop grosse et rechigner à se regarder dans le miroir. 

Elle vient de traverser une période pleine d’émotions lourdes suite à des conflits importants avec son conjoint. Elle me dit se sentir à plat après chaque dispute avec son mari ou en fin de journée quand ses enfants lui désobéissent. 

Dans son cas, il va s’agir de trouver comment s’offrir de la ressource émotionnelle. Nous identifions ensemble plusieurs pistes :

  • Appeler une amie avec qui la relation est excellente,
  • S’offrir un soin en honorant la relation à soi, quitte à décider d’aller essayer des boucles d’oreille ou se faire maquiller. 

Elle me dit que son corps a besoin de repos et d’attention mais qu’elle n’arrive pas à lui en donner. 

J’ajoute donc la proposition de pratiquer un auto-massage du ventre chaque soir, en pensant ce massage comme un soin affectueux, dispensé avec tendresse. 

Chère Fabuleuse,

Je ne peux que vous recommander, en vous informant sur votre anatomie et les pratiques de massage recommandées, de vous lancer à votre tour dans ce soin réénergisant, revitalisant, et excellent pour le moral comme pour la santé.



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Valérie de Minvielle

Psychologue clinicienne, Valérie de Minvielle fonde après 20 ans d'expérience professionnelle "Ma Juste Place", une méthode d’accompagnement personnalisé pour les femmes qui veulent se sentir à leur juste place dans leur vie de couple, en tant que mère, et dans leur vie professionnelle et sociale. Elle est également l'auteur de "Trouver ma juste place - dans le quotidien de 7 femmes inspirantes" paru en janvier 2020.

https://www.majusteplace.com/

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Je pense tout le temps
Je pense tout le temps, ça tourne dans ma tête … le jour, la nuit, je n’arrête pas les pensées. [...]
Je rougis
Je rougis. Souvent, facilement. En de multiples situations. C’est un phénomène difficile à vivre pour moi, car il trahit mes[...]
Albane Bonfort : “Révélez votre beauté !”
Rencontre avec Albane Bonfort, créatrice des Ateliers Essenci’Elles, dont l’objectif est d’aider les femmes à redécouvrir leur féminité, afin de[...]
Conception et réalisation : Progressif Media