HB-YT-kit-de-survie

L’heure du crime

Ce moment de la journée où le niveau d’énergie de vos enfants commence à monter, tandis que vous vous videz progressivement de toute forme de motivation.

Cette tranche horaire sacrée, quelque part entre 18 et 20 heures, où l’éducation bienveillante n’a qu’à aller se faire foutre. Cette heure sombre où la première copine qui osera vous appeler pour prendre de vos nouvelles se verra expliquer en détail vos envies de meurtre. On fait quoi dans ces cas-là ? Lire la suite…

HB-YT-vie-reussie

Qu’est-ce qui fait une vie réussie ?

À la fin, on s’en fichera pas mal d’être allés au bout du monde, d’avoir décroché une remarquable augmentation ou de ce que les gens auront pensé de nous. À la fin, ce qu’on voudra, c’est encore un peu de temps pour sortir le chien sous la pluie, pour aspirer le paillasson, pour raconter une histoire, pour se brosser les dents en famille. Encore un peu de cette vie ordinaire à laquelle on aura tant résisté mais qui aura été notre vie.

Que vais-je laisser derrière moi ? Est-ce qu’un jour, je regretterai mes choix ? Au fond, qu’est-ce qui fait d’une vie une vie réussie ? Lire la suite…

HB-quelle-mamie

Quelle Mamie seras-tu ?

“Tu crois qu’on sera comment quand on sera vieux ?”

Il nous arrive de nous poser cette question-là, le dimanche après-midi en dépassant un groupe de petits vieux qui jouent aux cartes devant le bistrot du village.

Est-ce qu’on portera des tricots ? Est-ce qu’on fera des bruits de bouche en avalant notre verveine du soir ? Est-ce qu’on écoutera de la oum papa ?

(Si quelqu’un connaît l’orthographe de ce mot que je ne saurais remplacer par un synonyme, qu’il parle maintenant ou se taise à jamais.)

Est-ce qu’on sera les mêmes vieux que nos grand-parents ? Je ne crois pas. On sera juste nous, mais en version vieux.

On sera la somme de tout ce qu’on aura été.

  • Alors non, on ne sera peut-être pas des mamies-caméras-de-surveillance, tu sais, comme ces insupportables voisines postées derrière leur fenêtre, qui essaient de se faire discrètes mais qui font toujours bouger le voile blanc de sorte à ce qu’on se sente observées quand on essaie tant bien que mal de ceinturer tout le monde dans la voiture sans réveiller tout le village. Par contre, on risque d’être des mamies facebook, au courant de tous les ragots de l’infini et au-délà, avant même l’arrivée de nos douze notifications à la minute.

Lire la suite…

HB-visu-conge-parental

J’ai pris un congé parental pour toi

« J’aurais le temps »

J’ai pris un congé parental pour avoir plus de temps, moins de stress, plus de disponibilité.

Et au final, le temps court tout aussi vite, le stress est omniprésent, et ma disponibilité « mentale » laisse à désirer. Je n’ai le temps de rien faire !! Tu me prends tout mon temps, bébé.

Mais au fait, je ne disais pas que j’avais pris un congé parental pour toi ?

Lire la suite…

HB-PSY

Le petit grain de folie des mamans

Parfois, pour rire (ça doit être de l’humour de psy), je m’imagine un dialogue entre un psychiatre et une maman. Et je ris… je m’imagine le docteur d’un certain âge cocher des listes de symptômes qui n’en finissent pas, sauter d’un diagnostic à l’autre dans sa tête, compter les années de thérapie nécessaires pour traiter tout cela et désespérer, jusqu’à ce que… attendez, imaginez avec moi.

Il dirait poliment : « Bonjour Madame, je vous en prie, installez-vous donc » et il noterait dans son carnet : « J’accueille madame Y., son regard est vide, ses lunettes sales, les cernes sont marquées, les cheveux sont lavés mais pas séchés, sur la joue gauche on constate une grosse griffure, les vêtements ne sont ni propres ni ajustés de manière correcte, sur l’épaule droite je peux distinguer une substance gluante transparente dessinant de longues traces jusqu’au bord du décolleté. » Lire la suite…

HB-visu-kdo-gratitude2

Le cadeau, c’est la gratitude

“Je fais la liste. Non pas des cadeaux que je veux, mais de ceux que j’ai déjà.” Ann Voskamp, Mille cadeaux

La boîte aux lettres se remplit de revues de toutes les couleurs, qui si elles tombent entre leurs petites mains, réveillent en eux l’envie incompressible de tout commander. Ils font leur liste de cadeaux. Avec un peu de chance, ils joueront deux, peut-être trois semaines avec ces nouveautés. Et ensuite ils se lasseront. Nos enfants sont ingrats…

Mais ils ne le savent pas. Ils croient sincèrement que Noël leur apportera de la joie. C’est ce que je leur souhaite. Mais je leur souhaite surtout d’expérimenter cette vérité toute simple et pourtant si difficile à vivre au quotidien :

il y a de la joie toute l’année pour ceux qui veulent bien la voir.

Lire la suite…

HB-visu-article-premiere-fois

C’était quand la dernière fois que tu as fait quelque chose pour la première fois ?

On les observe devenir grands :

  • La première fois qu’il a rangé les briques de lait dans le placard
  • La première fois qu’elle a tenu la main de sa soeur
  • La première fois qu’il a dit “merci”
  • Ses premiers pas
  • Son premier jour d’école
  • Sa première dictée
  • Son premier job d’été
  • Son premier appartement

On observe leurs premières fois, qui sont aussi un peu nos premières fois à nous. On les regarde affronter leur monde d’aventures et de désir. On les regarde apprendre. Lire la suite…

HB-visu-QUARANTAINE

La quarantaine

Hier soir, au lit avec mon mari.

Lui, avachi sur le ventre à bouquiner un polar qui semble passionnant. Moi assise, le dos contre un oreiller, mon nouvel agenda en main. Je scrute les pages : janvier 2018, février 2018, mars 2018… AVRIL 2018.

Je finis par le poser de côté. Gros soupir. Je soulève mon t-shirt et louche, le menton baissé à me casser le cou, sur mon ventre et ses boudins en escaliers.   Lire la suite…

HB-visu-article-fausse-couche

Fausse couche : ma tristesse transparente

La fausse couche est un sujet qui souvent « n’intéresse » que les personnes qui l’ont vécue.

Il est vrai que, vu de l’extérieur, cela peut sembler pour beaucoup n’être « juste qu’un incident ».

Mais pour les personnes qui la subissent, c’est souvent une douleur indicible, incomprise et vécue seule… une douleur étouffée.

J’ai mis des années…

…à admettre que ce moment de ma vie avait eu bien plus de répercutions que je ne le pensais sur ma santé émotionnelle et physiologique. Lire la suite…

HB-mari-deplacement

Mon conjoint est (encore) en déplacement

Je m’occupe de tout, qui s’occupe de moi ?

Étonnant, ce bruit qui me tire du sommeil. Un bruit de fluide, accompagné d’une odeur infecte, bientôt suivi par des pleurs tonitruants. Je tends le bras et à tâtons, je cherches mes lunettes – ouais, je suis trop myope pour connaître l’heure sans mes lunettes. Bref, j’ai trouvé mes lunettes, et l’alarme indique 3h14. C’est marrant, ce réflexe de d’abord regarder l’heure avant de regarder ce qui se passe – 3h14, le coup de massue qui te fait revenir à la réalité. Il a vomi. Je rêve, ou c’est sur moi qu’il a vomi ?

La gastro est de retour. Mon fils a le ventre patraque, et c’est sur mon pyjama qu’il est venu vider le contenu de son estomac. Je le prends dans mes bras, je pars faire couler l’eau de la douche, et pendant que je déshabille le petit blond paniqué, je fais mentalement l’état de la situation : Lire la suite…

HB-visu article-soiree

Les fabuleuses en soirée : épisode 1

Hélène trouvera-t-elle l’accessoire indispensable à la soirée du 17 mars ? 😛

Accès à la billetterie : Les fabuleuses en soirée

 

HB-enfant-ingrat

Mon enfant est ingrat

“Qu’est-ce qu’on dit ?”

On se décarcasse à les emmener dans une aire de jeux couverte, aux risques et périls de nos pauvres tympans, on se coltine les toboggans trop serrés pour nos fesses trop larges, et ils sont encore fichus de piquer une crise monumentale parce qu’ils n’ont pas le droit à une deuxième gaufre au Nutella.

On se démène pour leur dénicher le plus beau cadeau d’anniversaire, on casse la tirelire pour leur payer le jouet à propos duquel ils nous bassinent depuis des mois, et douze secondes après le déballage dudit cadeau, ils demandent avec leur gueule d’ange : “c’est tout” ? Lire la suite…

HB-prema

Maman prématurée

Journée mondiale de la prématurité : quelques mots pour toi qui n’as pas eu d’autre choix que d’accueillir la vie plus tôt que prévu.

Un mot pour toi :

  • si on t’a dit : « c’est maintenant ou jamais »
  • si tu n’as pas pu faire ta valise avant de partir à la maternité
  • si la première fois que tu as vu ton bébé, c’était au travers d’une vitre
  • si à cause de tous ces tubes, tu ne peux même pas voir s’il te ressemble
  • si à cause de tous ces bips, tu ne peux même pas entendre ses petits ronronnements
  • si tu sais que l’on peut utiliser “vie” et “mort” dans la même phrase
  • si ton coeur de mère sait que ce bébé-là est un battant-né
  • si tu pleures de joie parce qu’il a pris 12 grammes
  • si tu danses de joie parce qu’il a avalé 3 millilitres
  • si tu as quitté la maternité sans bébé
  • si tu as eu l’horrible sensation de l’abandonner là
  • si tu ne comptes plus les trajets entre chez toi et l’étage de néonat
  • si tu regardes des photos de lui pour tirer ton lait
  • si les semaines qui le séparent du retour à la maison te paraissent une insoutenable éternité
  • si la nuit tu rêves de lui en train de respirer sans machines
  • si tu as dû faire le deuil d’un ventre qui n’est pas devenu aussi gros que prévu
  • si tu as dû apprendre à te refaire confiance
  • si tu n’as pas toujours su accepter la cicatrice qui à chaque douche te rappelle cette vie qui a commencé trop tôt
  • si tu ne sais pas toujours quoi faire de ce disque qui tourne en boucle dans ta tête : “je n’ai pas su te garder au chaud”
  • si de tes propres yeux tu as vu l’incroyable capacité de résilience d’un petit être humain
  • si au fond de toi tu sais que son histoire, c’est aussi ton histoire, celle de son père également, et qu’aucun de vous trois ne sera plus jamais le même
  • si l’histoire s’est bien terminée
  • si l’histoire s’est mal terminée
  • si des années après, ça te prend encore aux tripes à chaque fois que tu croises un nourrisson

Lire la suite…

HB-article-boost-concours

Les fabuleuses en soirée !

Pour la première fois… les fabuleuses se retrouvent « en vrai » !

 10 places à gagner : clique ici Lire la suite…

HB-article-luidiremerci

Lui dire merci ? Non merci !

C’était l’autre jour dans un salon de coiffure. On parlait de nos hommes respectifs, et de la fréquence à laquelle ils sortent les poubelles. Entre deux coups de ciseaux, quelqu’un a dit :

« Le remercier pour ça ? Et puis quoi encore ! C’est NORMAL qu’il participe à la vie de famille. Moi, j’ai arrêté de lui dire merci. »

Ben oui :

  • Sortir les poubelles, faire la vaisselle, lancer une machine, c’est la moindre des choses quand on est un homme en 2017 ! 

Lire la suite…

HB-article-pasdamies

Maman n’a pas d’amies

Elle a trois gosses, un mari, un chien, une machine à laver, un job, des cernes… et pas d’amies. Elle me dit : « Je ne connais personne. J’ai personne à qui parler. »

Personne pour lui dire « je sais », « pleure un bon coup », « je suis là », « tu vas y arriver », « je pense fort à toi », personne pour dire « ça va toi ? », personne pour écouter vraiment la réponse à la question.

Elle les voit, à la sortie de l’école, ces mamans qui se claquent la bise et qui restent un peu plus longtemps pour papoter. Elle les voit, celles qui rient aux éclats sur le trottoir ou qui se font des grands signes sur le parking. Elle baisse les yeux, direction la maison où elle va se faire couler un café avant d’attaquer sa journée solitaire. Lire la suite…

HB-article-lettreado

Lettre à ma fille ado

Alors que ma fille ainée commence la traversée qui va déterminer en elle beaucoup de choses – celle de l’adolescence -, je la regarde parfois « avoir mal » sans pouvoir vraiment l’aider.

Comme un miroir me renvoyant une « vieille image » de moi, je comprends – avec l’expérience en plus – certaines pages de mon histoire en la regardant face à ses problèmes d’ado.

Un soir je suis montée dans sa chambre suite à un échange un peu houleux.

En la voyant avec son visage d’enfant plein de larmes, perdue dans son nouveau corps de femme, j’ai décidé qu’il était temps d’avoir cette conversation. Lire la suite…

HB corps imparfait

Ce corps imparfait

Ce corps qui est le mien ou le vôtre… ce corps qui est si différent des images des magazines, des films ou des photos de mode…ce corps qui n’a jamais été élégant mais qui bravement fait son ouvrage, pourquoi ne pas l’aimer ?

C’est un corps marqué par la fragilité,

son histoire s’inscrit sur la peau, des traces restent, indélébiles, mémoire des événements passés : un accident, une maladie, une grossesse, une naissance, un capital génétique qui empêche de se sentir bien… et pourtant, ce corps qui bravement assume la vie, pourquoi ne pas l’aimer ? Lire la suite…

partage des taches domestiques

Tâches domestiques : toi ou moi ?

Pas simple pour un couple de trouver le juste équilibre dans la répartition des tâches quotidiennes. L’aspirateur, la réserve de papier toilette, le RDV à prendre pour le contrôle technique… et encore, ce n’est rien face au tsunami qui attend les parents dès la naissance du premier enfant !

Et quand les suivants arrivent, verdict sans appel : on ne sort pas la tête de l’eau avant des années (si toutefois on sort la tête de l’eau un jour ?) Qu’ils aient ou non une activité rémunérée, les deux parents travaillent très dur du matin tôt au soir tard, et dès que la fatigue pointe le bout de son nez, tous les deux peuvent avoir cette impression désagréable d’être celui qui fait tout…

La parité existe-t-elle pleinement dans le couple parental ?

C’était la question posée hier par Flavie Flament dans l’émission On est fait pour s’entendre, à laquelle j’ai participé en direct avec Sébastien Michel du blog Desparate Houseman. Pour écouter le replay, c’est par ici sur rtl.fr.

Lire la suite…

HB-article-je-ny-arriverai

Je n’y arriverai jamais

« Je n’y arriverai jamais »,

« de toutes façon, je suis nulle »,

« je ne sais rien faire »…

ces petites phrases vous tournent dans la tête, comme des ritournelles ? Et si, au lieu de les entendre et de les laisser apparaître si souvent, vous trouviez une façon de les dépasser ?

Marine se sent engluée dans un job qui ne lui plaît plus.

Elle veut changer mais se trouve coincée par ce qu’elle appelle « la réalité matérielle » : son mari monte sa boîte, et ils ont une fille âgée de 6 ans. Il faut donc bien qu’elle assure. Et puis surtout, surtout, la raison qui prime, c’est sa conviction intime :

« Je ne sais rien faire d’autre ».

Lire la suite…

HB-article-kangourou

Grossesse, kangourous et théorie de l’évolution

Avant, si on m’avait demandé de choisir un animal totem, j’aurais sûrement opté pour un animal super cool comme le caméléon, l’aigle ou le loup…

Maintenant que j’ai connu les affres les joies de la maternité, mon animal totem est le kangourou. Sans la moindre hésitation. J’adhère à 100 % ! Lire la suite…

HB-article-chez-toi

On se sent bien chez toi

Cette phrase, je ne pourrai l’oublier.

Elle a été prononcée par une amie de passage, qui découvrait ma maison pour la première fois lors d’un week-end de formation par chez nous. Des jeunes dormaient chez nous, je participais à la formation, et ma maison était tout sauf rangée…

Des jouets répartis dans tout le salon, une maison en travaux avec des gaines électriques qui passent partout, un carrelage des années 60 tout abimé, des affaires qui traînent partout faute de placard… et de temps. Lire la suite…

HB-article-dedansdehors

“Dedans-Dehors” : le fragile équilibre

J’ai récemment déménagé dans une très (très très) grande ville. Et là, oh surprise ! je découvre le rythme de vie effréné des mères… Et telle une bonne grand-mère poule, je m’inquiète pour elles !

Car ce temps passé “à l’extérieur” de chez soi (dehors) – transports, réunions, déjeuners de travail, copines, courses, loisirs… – est  ÉNOOORME ! So what ? Lire la suite…

HB-article-maternite

Le deuil de la maternité

Un matin en semaine. Hannah dort. Mon fils aîné attrape son sac à la volée pour partir au lycée. Il y a 17 ans, je l’attendais. J’étais heureuse : j’allais devenir mère pour la première fois. Puis les années ont filé. Trop vite… Par la porte entre-ouverte, j’aperçois le visage poupon et paisible de ma dernière-née.

Je sais qu’une page se tourne : je n’aurai plus d’enfant. Nous n’aurons plus d’enfant. Lire la suite…

HB-article-quelenfant

Mais quelle enfant !

Elle boude,

Elle ne dit plus un mot,

Elle se ferme comme une coquille,

Elle a mal compris, elle ne comprend rien, elle n’essaye même plus,

En fait, elle est dans son coin, elle n’entend plus rien.

En français on dirait qu’elle « fait la tête », en allemand qu’elle « fait son bouc » ou encore (et c’est ma préférée : la saucisse de pâté offensée). Tout est bloqué, il n’y a plus aucune info qui filtre, moment d’infinie surdité et rigidité psychique, tout la dépasse alors elle ne laisse plus rien l’atteindre, au mieux elle se tait, au pire, elle crie à tue-tête des reproches et des insultes à ceux qui la croisent. Lire la suite…

HB-article-deuxieme-enfant

J’attends mon deuxième enfant (ou plus)

Pour beaucoup de femmes (et c’est mon cas), la grossesse s’accompagne de désagréments qui obligent à ralentir le rythme : nausées, hormones en folie,  mal de dos, mauvaises nuits… Quand il s’agit d’une première grossesse, on peut s’organiser facilement : arrêt de travail, rester allongée toute la journée… ces choix n’impliquent que vous (et éventuellement votre conjoint).

Le problème est plus complexe si vous êtes déjà maman d’un ou de plusieurs enfants. Pas d’arrêt maladie possible pour votre « job de maman ».

Comment faire alors pour s’occuper d’un enfant (ou plus) si la grossesse vous empêche de porter des charges, de vous baisser, de marcher… ?

Enceinte de mon troisième enfant, j’essaie de trouver les solutions pour mener ma grossesse à terme, et voici trois conseils pour vivre la vôtre tout en continuant à assurer votre rôle de maman. Lire la suite…

HB-article-metoo

#metoo le hashtag qui en dit long

C’est hier soir que j’ai vu pour la première fois ce hashtag #metoo, posté par une amie et commenté avec la phrase :

« Si toutes les femmes ayant été harcelées ou agressées sexuellement écrivaient ‘moi aussi’ en statut, nous pourrions peut-être montrer aux gens l’ampleur du problème ».

Ma réaction directe, intuitive « Oh non mais non quoi, faut pas l’écrire ». Incroyable comme nous sommes entraînés à chercher des raisons et des causes, des EXCUSES. « Oui mais bon, elle est spéciale, elle a un travail dans l’artistique, ça n’étonne personne ».

J’ai pensé que ce hashtag ne ferait pas beaucoup de vagues.

Lire la suite…

HB-article-boutdenerf

Mère à bout de nerfs

C’était samedi soir, il était 22h32, je le sais parce que le train entrait en gare. J’étais debout dans un sas entre deux wagons. De la main droite, je m’appuyais contre une carte du réseau ferré français. Avec mes talons, je bloquais mes deux valises pleines de livres, ceux que j’allais dédicacer le lendemain lors d’une conférence pour parents épuisés.

Sur les petits strapontins installés entre deux rames de TGV, il y avait deux petits blonds, une fille et un garçon, qui ne devaient pas avoir plus de 3 ou 4 ans et qui portaient tous les deux des lunettes aux montures colorées. Lire la suite…

chausette

Marre qu’il laisse traîner ses chaussettes !

Il laisse systématiquement traîner ses vêtements dans l’appartement ? Et en plus, il a le culot de dire que c’est vous qui êtes maniaque ? Il paraît qu’affronter les conflits est une occasion de grandir en maturité… Alors concrètement, un conflit constructif pour une histoire de chaussettes qui traînent : comment ça marche ? On en parle aujourd’hui avec Yolande Ziegler Schwab !

Elle :
– J’en ai marre de voir traîner tes vêtements dans l’appartement. Tu pourrais être plus soigneux, quand même !

Lui :
– Je ne les laisse pas traîner, je les pose toujours sur une chaise de  ton bureau !
Lire la suite…

HB-article-mission

À chacun(e) sa mission ?

Cet été, j’ai écrit un texte où il était question d’une reconversion professionnelle. Suite à sa parution sur le blog, j’ai reçu de nombreuses questions : « Comment as-tu sentie/découvert que tu étais sur la bonne voie ?  Je voudrai changer de métier … Je n’ose pas. »

Je vais tenter à travers cet article de vous en dire un peu plus. Mais nous sommes uniques, et ce qui a été vrai et bon pour moi ne le sera pas forcément pour une autre ou alors de façon nuancée, dans un ordre différent. L’essentiel est que vous puissiez tirer de ce récit une réflexion qui fera avancer la votre.   Lire la suite…