HB-articlevacances-ratees

Vacances ratées

Rentrer de vacances reposée, jolie, détendue, pleine d’énergie ?
Très peu pour vous… Cette année, vos vacances étaient ratées.
Vous rentrez crevée, tendue, avec une immense envie de partir sur une île déserte pour vraiment vous requinquer.

Il y a les impondérables : le petit dernier qui attrape la varicelle le jour du départ. Votre bébé qui fait ses dents et vous réveille toutes les nuits en hurlant.

Et puis il y a les faux impondérables. J’entends par là, les éléments qui ont l’air d’être impossibles à changer.
Mais seulement l’air.

Bérénice est tétanisée à l’idée de passer les vacances annuelles chez ses beaux-parents :

« Je vais encore devoir supporter que ma belle-mère décide de tout, qu’elle dise à son fils – mon mari – qu’il ne devrait pas manger ci ou ça, ça m’exaspère d’avance ».

Violaine m’annonce que ses vacances en amoureux ont été gâchées :

« Je pensais qu’on allait se faire une love-semaine avec mon mari… l’hôtel était beau, mais le lit était dur comme une planche : impossible de dormir la nuit, j’ai été épuisée, furieuse de cette situation, et de mauvais poil toute la semaine. Complètement raté ce plan love».

Rater ses vacances ?

Facile ! Il suffit de négliger ses besoins, et de faire passer les envies des autres avant les siennes.

Alors comment inverser la tendance ?

1 – Écouter mes propres besoins : j’ai besoin de calme et je passe mes deux semaines de vacances avec des copains dans une maison louée à cette occasion ?

Je me réjouis de voir mes copains mais l’ambiance ne sera certainement pas calme…

Alors je me choisis des activités ressources : dessiner, prendre des photos, me promener dans la nature. Je choisis d’en faire une par jour. Et je l’annonce à tous. Ainsi j’aurai ma dose de calme quotidien. Et je profiterai des copains aux autres moments de la journée.

2 – Faire passer mes envies avant celles des autres : mon mari adore visiter les alentours, il a la bougeotte et aime tout découvrir. Je suis plutôt lente et rien ne me fait plus plaisir que de lire un bon bouquin à l’ombre d’un arbre.

Mais j’ai envie que tout le monde soit content, j’ai envie de voir mon mari, j’ai aussi envie de participer à la vie de la maisonnée, donc je le suis !

Je ne vais quand même pas rester à lire seule, hein ? Hé bien si, justement. Peut-être pas tous les jours, à vous de décider. Et toujours en l’annonçant dès le début des vacances comme votre mode de ressource :

Pendant ces vacances, j’ai l’intention de lire ce livre qui m’attire tant, et de faire une sieste par jour.

3 – Dire ce que je souhaite, ce qui va et ce qui ne va pas. Au lieu de subir en silence… et de lâcher ma frustration le soir avec mon mari.

Bérénice a finalement passé de bonnes vacances. Comment ?

En comprenant qu’elle n’avait pas à se faire aimer des autres. Mais à respecter ses propres besoins. Elle a ainsi fait des siestes, lu des livres, taquiné sa belle-mère, et rigolé avec son mari au restaurant le soir.

Violaine, quand elle prépare ses vacances, commence désormais par s’informer de l’état de la literie là où elle va. Elle a réalisé que les meilleurs moments en amoureux sont pour elle et son mari les moments de sport partagé, et non les voyages itinérants à la découverte d’autres cultures comme elle le croyait initialement. Elle sait maintenant comment maximiser les chances de réussite d’une escapade en amoureux avec son mari.

Toutes les deux ont appris à sentir, avant de choisir les vacances, de quoi elles ont le plus besoin pour cette période-là. Elles ont appris à le dire.
Et à le vivre.

Elles savent désormais composer avec le désir des autres au lieu de se laisser emmener par eux sans oser se prononcer.

Enfin, elles ont compris que cette démarche n’est nullement un signe égoïste, mais bien la marque la plus basique de respect de soi.

Et vous ? de quoi avez-vous besoin pour que vos vacances soient réussies cet été ?

profil-valerieValérie de Minvielle est psychologue clinicienne. Après 20 ans d’expérience en psychologie clinique et art-thérapie, elle a fondé en 2015 « ma juste place », une méthode d’accompagnement personnalisé pour les femmes qui veulent trouver leur équilibre et se sentir à leur juste place dans leur vie de couple, en tant que mère, et dans leur vie professionnelle et sociale. Valérie anime également des formations à la connaissance de soi dans plusieurs instituts de formation et établissements scolaires, en France et en Belgique. La joindre sur http://www.majusteplace.com/ et sur https://www.facebook.com/majusteplace/
http://www.majusteplace.com/

 

pub new ebook bas article

 

 

Je partage sur Facebook