All posts tagged solidarité

HB - article solidarite feminine

Petit éloge de la solidarité

Trois femmes.

L’une est maman solo sans aide de son ex-mari aujourd’hui gravement malade ;
L’autre se retrouve seule en semaine depuis plusieurs années, pour cause de célibat géographique ;
La dernière est seule à la barre plusieurs mois par an, avec un mari à l’autre bout du monde ;

Trois femmes. Trois femmes fortes, malgré la fatigue, malgré les soirs où elles n’en peuvent plus, malgré les cris dont elles se sentent parfois coupables, malgré ce sentiment de solitude qui les étreint certains dimanches soir.

Chacune de ces femmes fait comme elle peut pour :

  • sortir de son grand lit vide sans maudire l’univers tout entier (ou le Fabuleux absent);
    respirer un grand coup quand le petit dernier ne dort toujours pas à 21h47 (et qu’il faudra se lever à 6h12 parce que l’aîné a laissé tomber son doudou);
  • garder le moral quand la voiture ne démarre pas et qu’il est 8h17 (alors que la cloche de l’école sonne à 8h30);
  • trouver la motivation pour emmener les enfants se promener sous la pluie un dimanche après-midi tandis que personne n’a pensé à lui faire signe pour occuper cette longue journée marquée par la solitude;
  • ne pas s’endormir en pleurant sur son oreiller parce qu’elle a perdu patience et crié quand elle a découvert la salle de bains inondée et le contenu de sa trousse de maquillage éparpillé sur le sol;

Trois femmes, héroïnes du quotidien.

Lire la suite…

HB-article-bonheur de donner

Le bonheur de donner

Nous, Fabuleuses, débordées, en surchauffe toute la journée, sans cesse en train de courir… et si il nous restait un peu de temps, de place pour les autres ? Si dans nos agendas bourrés d’imprévus qui nous chamboulent, nous pouvions trouver de l’espace pour un grand bonheur : celui de donner ?

Il y a quelques jours, je découvrais par hasard l’engagement d’une fabuleuse pour SOS amitié. Je ne savais pas qu’elle y donnait du temps aux autres. J’ai été touchée par la façon passionnée dont elle parle de cette expérience, de l’importance que cela a pris dans sa vie. Alors, je me suis souvenue de cette autre amie qui a toujours été engagée pour les autres, malgré l’adversité et les aléas de la vie.

Nous, Fabuleuses débordées, sommes aussi capables, voire très bien placées pour donner du temps à d’autres.

Vous n’êtes pas sûre de ce que vous pouvez apporter au monde ?

Commencez par regarder ce que vous faites de bien ! Posez-vous la question : Quel est mon talent ? Concrètement, qu’est-ce que je sais faire, sans trop d’effort, ma qualité première, ma compétence, ce qui est innée chez moi ?

Le plus souvent, nous en avons à peine conscience, parce que nous pensons que « tout le monde » est comme ça, que « tout le monde » sait faire ça. Lire la suite…

HB-vignette YT louise temoignage village

Portrait de fabuleuse : “Apprendre à lâcher prise m’a libérée”

Louise a découvert la maternité à deux reprises : une première fois en accueillant la fille de son conjoint, une deuxième fois en donnant la vie à un petit garçon. Après cette naissance, elle se met beaucoup de pression pour construire une famille idéale et tombe peu à peu dans le burn-out.

Quand elle commence le Village il y a un an, elle découvre la force des échanges authentiques et bienveillants entre les participantes : elle comprend alors qu’elle n’est pas seule. Lire la suite…

HB-article-rouleau

Premiers secours pour mamans au bout du rouleau

Est-ce que tu connais cette histoire ?

Un homme marchait sur une plage déserte. Peu à peu, il commença à distinguer la silhouette d’un jeune garçon dans le lointain.

Quand il fut plus près, il remarqua que le garçon ne cessait de se pencher pour ramasser quelque chose qu’il jetait aussitôt à l’eau.

Inlassablement, il lançait des choses à tour de bras dans l’océan.

En s’approchant davantage, l’homme remarqua que le jeune garçon ramassait les étoiles de mer que la marée avait rejetées sur la plage et, une par une, les relançait dans l’eau.

L’homme était intrigué.

Il aborda le garçon en lui demandant ce qu’il était en train de faire. Lire la suite…