All posts tagged sentiment d’illégitimité

HB-article interview sophie pourny

Sophie Pourny : “Je veux encourager les femmes à découvrir leurs talents !”

Sur son blog, elle se présente comme “quarantenaire décomplexée”. Sophie Pourny, maman de 2 enfants de 13 et 11 ans, a lancé son activité de coaching il y a un an, avec pour mission d’aider les femmes à lutter contre leur sentiment d’illégitimité.

Sophie, qui êtes vous ?

Une maman qui a compris que son propre épanouissement allait servir à ses enfants et à sa vie de famille. Ça, je peux le dire aujourd’hui, mais ça m’a pris du temps ! En s’observant avec un peu de recul, on se rend compte que quand on n’est pas bien (dans son boulot ou dans ses baskets), ça a une influence directe sur la vie de famille… Pour moi, être “pas bien”, ça signifie : je râle, ça monte dans les tours et ensuite je m’en veux ! Le genre de moment que je partage sur mon blog de maman depuis trois ans.

Pourquoi ce blog ?

Au départ, j’avais envie de partager ma vie de maman avec beaucoup d’autodérision : je voulais que ça soit décalé, un peu fun. J’ai écrit un article sur les poux parce qu’on en avait chaque semaine : je me suis lâchée, et ça m’a fait un bien fou ! Sur le blog, j’ai aussi partagé mes questionnements par rapport à mon travail et à une éventuelle reconversion : j’y ai d’ailleurs annoncé que j’allais me former au coaching. J’ai parlé de toutes les étapes de ce changement : quitter son boulot, se retrouver chez soi, reprendre une formation, etc… Lire la suite…

HB-article QUI suis je pr ecrire

Qui suis-je pour écrire ?

Rédiger quelque chose. Pondre du contenu. Publier des billets. C’est ce que je fais quasiment tous les jours sur mon blog, mais soudainement, quand il fut question d’écrire rien que pour toi, chère Fabuleuse, ça m’est apparu comme la mission la plus compliquée et incroyable qu’il m’ait été donné d’accomplir.

Pour me rassurer, je suis allée (re)lire les articles du blog, écrits par celles que tu connais bien : Hélène, Anna, Marie, Rebecca, Valérie, Alix, Marguerite et Floriane. Et là, subitement, ça m’est tombé dessus comme la foudre :

le doute sur ma légitimité.

Après analyse des différents articles, j’en ai conclu ce que j’avais déjà pressenti (et que je redoutais) : chacune des collaboratrices a un QI de 150, un doctorat en physique sociale et une thèse trilingue en psychologie quantique. Lire la suite…