All posts tagged famille

HB-article-tes pas ma mere

« T’es pas ma mère ! »

À travers les rideaux, je peux voir les rayons d’un doux soleil de printemps pénétrer dans la chambre. Je glisse lentement hors du lit.

Alors que je sors de la chambre, une délicieuse odeur vient éveiller mes narines : celle, irremplaçable, de la brioche fraiche qui chauffe dans le grille-pain. Ni une, ni deux, je dévale les marches de l’escalier pour me retrouver dans la cuisine.

Sur la table, un bouquet fait à la va vite avec les fleurs du jardin.

Et aux fourneaux, mes trois hommes.

L’un tient la queue de la poêle, l’autre y verse la pâte et le dernier surveille le bon déroulement des opérations. Tandis que je tire une chaise pour m’asseoir et contempler leur œuvre, ils se tournent vers moi en lançant avec le sourire :

« Bonne fête maman ! »

C’est alors que je me réveille. À travers les rideaux, je peux voir les rayons d’un doux soleil de printemps pénétrer dans la chambre. Je glisse lentement hors du lit. Lire la suite…

HB-bellemere

Belle-mère/belle-fille : pourquoi ce n’est jamais simple ?

S’il est une relation dans laquelle on marche sur des œufs, c’est bien celle-là. Je suis sûre que vous voyez de quoi je veux parler. Tendue, fragile, la relation belle-mère/belle-fille ne va pas de soi et – contrairement à la filiation – elle n’est jamais définitivement acquise. À tout moment, un caillou dans la chaussure peut la remettre en question.

« Au début, tout allait bien, confie ainsi Aurélie. Je la voyais de temps en temps, quelques heures, on se supportait bien. Tout a déraillé quand Florian et moi avons emménagé ensemble. Là, elle est devenue envahissante, elle téléphonait ou venait régulièrement sans s’annoncer, s’invitait dans nos prises de décisions personnelles. Florian avait inconsciemment son modèle en tête pour tout et j’ai eu du mal à trouver mes marques au sein de notre foyer, d’autant qu’il lui demandait conseil sur plein de choses. C’était à celle qui saurait mieux l’entourer et prendre soin de lui. »

Certaines mères, se sentant dépossédées de leur fonction maternelle, s’imposent assez vite comme des “rivales”. Par peur de perdre l’amour de leur fils, elles défendent bec et ongles leur territoire, oubliant qu’il s’agit d’une course vaine : après tout, nous voulons toutes les deux le bonheur de ce fils chéri ! Lire la suite…

HB-article-combien denfants

Tu veux combien d’enfants ?

Ça paraît anodin, comme ça, mais ça ne l’est pas. Ce genre de petite question posée juste comme ça, histoire de. Histoire de faire la conversation ; histoire de dire quelque chose ; histoire de paraître concerné ; histoire de se projeter, aussi. Certainement.

« Tu veux combien d’enfants ? »

Et ses variantes :

« Quand tu étais petite, tu t’imaginais avec combien d’enfants ? »

« Avec ton Fabuleux, c’est quoi votre chiffre ? »

Cette question – et ses variantes – je la trouve d’une violence extrême. Car pour moi, elle dépasse de beaucoup la simple curiosité : elle me paraît intrusive, impudique, déplacée.

J’y vais un peu fort ? Peut-être, mais j’assume.

Lire la suite…

95

Fête des pères en musique

Demain c’est la fête des pères… et la fête de la musique ! Bon prétexte pour commencer la soirée avec un petit apéritif à partager en famille ou entre amis. Au menu : cocktails, jeux et mini déco ! Rassurez-vous, il ne s’agit pas de s’inscrire à « un dîner presque parfait » ni de se mettre la pression ! Juste un moment convivial à la bonne franquette. Lire la suite…

pourquoi la romance

Pourquoi la romance?

Je n’aborderai pas ici toutes les raisons qui me font aimer la romance. Elles sont bien trop nombreuses. Et après 4 ans à disserter allègrement sur la question sur le blog que je tiens avec ma comparse Chi-Chi, je pense que nous n’avons même pas encore traité la partie émergée de l’iceberg… Lire la suite…