All posts tagged entraide entre mamans

HB-vignette YT elsa temoignage village

Portrait de fabuleuse : “J’ai appris à apprécier les petits trésors du quotidien”

Après la naissance de ses enfants, Elsa a subi son quotidien jusqu’à voir comme une corvée les temps passés avec ses deux filles, âgées aujourd’hui de 7 et 4 ans.

Après un an dans le Village, cette maman de 33 ans a appris à changer de regard sur sa vie en acceptant qu’elle a le droit à l’erreur. Lire la suite…

HB-vignette YT louise temoignage village

Portrait de fabuleuse : “Apprendre à lâcher prise m’a libérée”

Louise a découvert la maternité à deux reprises : une première fois en accueillant la fille de son conjoint, une deuxième fois en donnant la vie à un petit garçon. Après cette naissance, elle se met beaucoup de pression pour construire une famille idéale et tombe peu à peu dans le burn-out.

Quand elle commence le Village il y a un an, elle découvre la force des échanges authentiques et bienveillants entre les participantes : elle comprend alors qu’elle n’est pas seule. Lire la suite…

HB-article-mamans solo

À toutes les mamans solos

Chapeau bas, mesdames. Simplement par ce texte, je veux t’exprimer mon profond respect.

Tu es peut-être veuve, séparée, divorcée…

…Tu n’as peut-être même jamais été en couple avec le père de ton enfant, mais voilà : tu gères seule la parentalité, du matin au soir. Et ça, à l’heure du Parent 1, du Parent 2 et autres actualités sémantiques, c’est un boulot énorme. Lire la suite…

HB-article-aider etre aidee

Aider ou être aidée ?

Telle est la question.

C’est en tous cas la question du moment chez les Fabuleuses. Depuis quelques semaines maintenant, on vous parle d’aide, d’écoute active, d’entraide entre mamans. On vous a concocté un ebook, on prépare même un événement.

On vous explique que vous pouvez aider.

Pour apporter ma petite pierre à ce nouveau fabuleux édifice, j’ai envie de vous raconter une petite histoire. Celle d’un coup de fil reçu au printemps dernier.

Voici la situation : je profite d’une semaine sans enfants – chose rare et précieuse – pour m’offrir une balade sur la plage après le travail (car oui, si je n’ai ni la chance de pouvoir sortir au théâtre un soir de semaine ni la possibilité de me faire livrer des sushis à domicile, j’ai le privilège d’habiter près de l’océan).

C’est alors que mon téléphone se met à vibrer. Lire la suite…

HB-article- salle d'attente

Deux fabuleuses dans une salle d’attente

Me voilà au petit matin dans la salle d’attente déjà bondée de mon médecin généraliste, Hannah machouillant consciencieusement un quignon de pain dans sa poussette. Je suis particulièrement fatiguée et j’ai mal. Infection urinaire.

Quatre personnes patientent déjà.

Je compte rapidement : une vingtaine de minutes par consultation équivaut à plus d’une heure d’attente. Beaucoup trop à mon goût pour supporter la douleur.

Ma petite voix négative, sautant sur l’occasion que lui offre ce moment de fatigue, s’enclenche et me murmure à l’oreille :

« Tu en fais trop, te voilà dans le rouge ! »

Je la maudis. Et ce matin, je dispose de 3600 secondes pour me battre avec elle, remettre en question l’organisation de la maison, l’intendance, mon boulot et revisiter chacun des temps que je passe auprès des enfants à écouter, rassurer, consoler, encourager, aider et soigner. Lire la suite…

HB-article-de quoi tu te mele

« De quoi tu te mêles ? »

C’est vrai ça, de quoi tu te mêles ?

Pourquoi irais-tu parler à cette maman toute blême devant l’école et qui a l’air tellement fatiguée ?

Pourquoi irais-tu aborder celle qui accompagne son petit garçon handicapé à l’école, et qui repart rapidement, sans jeter de coup d’œil ni à gauche, ni à droite, parce qu’elle n’en peut plus de l’insouciance des autres et qu’elle veut oublier la vie dont elle rêvait avant ?

Pourquoi parlerais-tu à cette voisine, celle que tu entends s’engueuler tous les soirs avec son mari et dont le bébé de trois mois hurle sans arrêt ?

Parce que toi, chère fabuleuse, tu peux faire quelque chose pour chacune d’entre elles.

Tu as traversé, ou tu traverses encore, la grande épreuve qu’est la maternité.

Lire la suite…