HB-petite-chronique-du-quotidien

Petite chronique du quotidien

Les habitudes nous amènent-elles à une routine barbante ou à un confort rassurant ?

Un jour, j’ai entendu : « Une attitude répétée devient une habitude ». J’ai testé et c’est vrai ! On m’a appris à répondre « Oui » avec un grand sourire à la question « Salut, ça va ? ». Aujourd’hui, c’est devenu une habitude : même lorsque ça ne va pas, et ben… ça va ! Bizarre, non ?!

Y a pas à dire, plusieurs de mes attitudes sont devenues des habitudes. Certaines m’épuisent, me rendent folle et entraînent systématiquement un cri d’injustice ; alors que d’autres me procurent un bien être, me rassurent, à tel point qu’aujourd’hui je ne pourrais plus me passer d’elles !

Qui n’a jamais entendu parler de ce « gros mot » qui est devenu un concept à lui tout seul… : la routine ?

La routine

Lorsque je rentre d’une dure journée de travail, où j’ai été harcelée par le téléphone et submergée de mails tout aussi urgents les uns que les autres, je ne rêve que d’une chose : que mon chéri m’attende avec une valise et me lance : « Prépare toi, ma chérie, je t’emmène en weekend ! ». Ce à quoi j’objecterais : « Et les enfants ? » « T’en fais pas, ils sont chez mes parents et le ménage est déjà fait. »

Au lieu de ça, je franchis la porte et le premier son que j’entends, c’est un cri, puis les mêmes paroles, prononcées chaque soir : « C’est l’heure du bain ! Chérie tu rentres tard, mais à quelle heure on va encore manger ?! Je ne veux pas louper le début du film…. Maman, mes cahier à signer sont sur le bureau comme d’habitude. Maman le match de samedi n’est pas à 14h comme d’habitude mais à 14h30… » Etc.

Et là, j’ai juste envie de claquer la porte et de partir en courant. Marre d’être figée dans cet espace-temps, où chaque jour a sa signification.

  • Mercredi : activités des enfants
  • Vendredi : jour du câlin
  • Samedi : supermarché/ménage

La vie n’a-t-elle pas plus de saveur ?! Où est le quotidien que me vendait la série Friends à mes 16 ans et où tout avait l’air fun ?

Mais, pour te dire la vérité, je les aime bien moi, mes habitudes ! Et toi ? Pour être honnête, ces fameuses habitudes ne sont-elles pas parfois, voire souvent, rassurantes ?

Quel réconfort d’avoir son petit déjeuner au lit le dimanche matin, cette attention qui veut dire « Je t’aime ». Que c’est rassurant d’être attendue chaque soir et accueillie par les mêmes « Maman ! ». Machinalement, j’ouvre les bras pour accueillir mon bébé de onze ans qui se jette sur moi. Le chien que je dois sortir tous les soirs me permet de prendre l’air et d’apprécier cette petite brise, le même voisin que je croise chaque jour ne me dit plus simplement « Bonsoir » mais m’invite maintenant à prendre l’apéro.

Pourquoi la routine est un mot péjoratif ?

J’en viens à me demander : est-ce que se sont réellement les habitudes, mon vrai problème ? J’aime les projets, le fun, la fête mais je me dis souvent : « Heureusement que ce n’est pas tous les jours comme ça, sinon je mourrais ! ».

En réalité, je pense avoir compris une leçon importante : les deux aspects sont compatibles, bien plus que ça, ils doivent co-habiter. Finalement, ils ne sont pas ennemis, bien au contraire, ils font une force.

Le quotidien devient ce socle robuste que nous construisons tout au long des années dans notre couple, avec nos enfants, à notre travail… Et en définitif, il nous permet d’être prêtes pour le projet. Celui qui nous fera vibrer, qui nous transportera dans nos rêves les plus fous. Celui pour lequel nous serons prêtes à rencontrer de nouvelles personnes toutes aussi intéressantes et brillantes car nous aurons fondé notre vie sur des habitudes stables et solides.

Une amie m’a confié une phrase que j’aimerais partager avec toi :
« Savourons le quotidien pour nous laisser gagner librement par l’inattendu ».

Cet article nous a été envoyé par une fabuleuse maman : Erika Gannery

promo newsletter site

Je partage sur Facebook
  • MERIAM1976

    j’adore et je partage.
    You made my day .