FAB l'ingrédient secret

L’ingrédient secret

Qu’est-ce qui fait qu’une maman est encouragée ? Qu’est-ce qui fait qu’une fabuleuse est révélée ? Qu’est-ce qui remotive celles qui n’en peuvent plus ? Y a-t-il un truc qui change tout ?

Vous êtes de plus en plus nombreuses à nous lire, et je me demande encore ce qui s’est passé entre ce moment où, un nourrisson dans chaque bras, j’ai commencé à rédiger ces chroniques en tremblant, et aujourd’hui où le livre collaboratif Il y a une fabuleuse dans chaque foyer est dans des milliers de foyers. Et surtout, je me demande plus que jamais comment on fait pour aider encore plus les mamans qui cherchent à être plus détendues, plus décomplexées. Voilà ce qui occupait mes pensées hier soir, alors que nous regardions joyeusement Kung Fu Panda.

Quel est l’ingrédient secret ?

La réponse, vous la connaissez si vous connaissez Po. Vous savez, ce panda sorti des studios Dreamworks, que rien ne prédispose à devenir maître Kung-Fu et dont le père est, croyez-le ou non, une oie propriétaire d’un restaurant de nouilles.

Pendant une soixantaine de longues minutes, on ne tient plus le suspens : mais enfin, quel est l’ingrédient secret de la soupe de nouilles de M. Ping ? La réponse en images :

“L’ingrédient secret, c’est… rien du tout. Il n’y a pas d’ingrédient secret. Pour faire quelque chose de spécial, tu as simplement à croire que c’est spécial !”

Il n’y a pas d’ingrédient secret.

Depuis le lancement de ce blog et la publication du livre des fabuleuses, l’idée a toujours été la même : rappeler à chaque maman qui elle est (une fabuleuse), plutôt que de lui dire ce qu’elle a à faire. Pour être une fabuleuse, tu as simplement à croire que tu en es une…

Un peu décevant ? Peut-être, mais redoutablement efficace pour l’estime de centaines de mamans qui racontent avoir eu l’impression de se réveiller en lisant « tu es fabuleuse ».

Mais pour moi, il y a quand même un ingrédient secret : VOUS. Comment aurions-nous pu encourager toutes ces mamans si vous ne leur aviez pas passé le mot ?

Alors MERCI à toi qui as parlé de ce site à une amie, lui as donné une carte de visite, partagé un article, offert le livre, en cadeau de naissance ou simplement pour lui donner un coup de boost. Merci à toi qui as compris qu’on n’a pas besoin de grandes stratégies pour encourager quelqu’un. Qu’il suffit de croire qu’une chose est spéciale pour qu’elle devienne spéciale. Merci !

L’ingrédient secret, c’est se considérer chacune comme l’ingrédient secret. Se considérer soi-même et les autres comme spéciales, uniques, importantes, fabuleuses. Et ça marche !

banniere-FÊTE-DES-MERES

Je partage sur Facebook
  • rosalie

    moi mon ingredient secret c’est ma foi en Jésus!!quel dommage que les blogueuses françaises ne nous parlent pas plus de leur foi! le blog de l’américaine Sarah Mae parle de ses difficultés et joies de maman vécues a travers sa foi chrétienne..

  • Je t’encourage à lancer ton blog où tu parles de ta foi en Jésus 🙂

  • Chantal Johnston Camus

    D’accord avec Rosalie, c’est ma foi qui me soutient, et côté partage sur notre vie de foi, c’est très maigre sur les réseaux francophones, extrêmement riche du côté anglophone!!! M’appuyant sur ce qui existe aux US ou en Angleterre, j’ai ouvert un blog il y a 6 semaines, il a vocation à se développer http://www.lavignefructueuse.over-blog.com, vous êtes toutes invitées à aller voir et vous abonner si ça vous plait:

  • Merci chère Hélène pour cette article que me rappelle que finalement les reponses le plus efficaces ce sont le plus simples, et qu’il y a un trésor à découvrir en soi, commençant par de tout petit pas, des petits pas qui sont en accord avec qui je suis et avec la vie que je veux avoir et transmettre aux miens.

    Mon secret à moi c’est de pratiquer la gratitude et de me réjouis chaque jour de qui je suis et de tout ce qui m’arrive, il y a toujours un cadeau caché dans les événements.

  • Sophie Bergotti Wienss

    Oh oui ! On attend !!!!

  • Sophie Bergotti Wienss

    Je fais pareil ! Au lieu d’attendre des autres des encouragements qui ne viennent pas, je me félicite moi-même… et je suis contente d’essayer d’apprendre à mes enfants à être reconnaissans. Rien n’est acquis et tout peut nous être repris à n’importe quel moment alors soyons reconnaissant pour maintenant…