4

La méthode Konmari, ou comment je suis devenue une fée du logis en 48 heures

Tout a commencé lorsque mon mari m’a envoyé un message pas très subliminal : “Tu devrais checker ça” avec un lien vers la couverture du livre La magie du rangement de Marie Kondo. J’ai commencé par ravaler ma salive. Il sous-entend quoi, exactement ? Je passe ma vie à ranger, moi ! Puis j’ai laissé l’idée au placard, interloquée quand même par cette promesse en quatrième de couv : “Ce livre va changer votre vie pour toujours”.

Lors de notre fabuleux événement au Matamata Coffee, j’ai fait la rencontre d’Odile, une de nos lectrices pétillantes et sincères, qui elle aussi m’a encouragée à commander cet ouvrage. Quelques jours plus tard, une journaliste de France 5 m’a contactée suite à la publication de l’article d’Audrey à propos du rangement, en me demandant si j’avais testé la méthode Konmari. Décidément, il ne voulait pas me lâcher, ce bouquin.

Alors je l’ai commandé. Dubitative, je me disais que cette Marie Kondo ne devait certainement pas avoir d’enfants et que ses conseils valaient pour tout le monde sauf pour les fabuleuses de la vraie vie. Mais ça c’était avant.

Avant de dévorer les 270 pages en moins de 12 heures. Même avec les enfants dans les pattes, impossible de décrocher. Et si c’était vrai ? Et si ce livre pouvait réellement changer ma maison, comme celle des 2 millions de lecteurs avant moi ? Et si j’avais enfin trouvé la perle qui me permettrait d’arrêter de pester, de culpabiliser et de me décourager devant une maison jamais rangée malgré tous mes efforts ?

Le résumé du livre en trois mots : ranger c’est jeter ! La vie commence après avoir fait du tri. Testé et approuvé ! Pendant plus de 48 heures moins quelques heures de sommeil, j’ai trié tous les objets de la maison en appliquant à la lettre la méthode Konmari. Résultat : plus de 60 sacs poubelle de 100L et plusieurs gros cartons pleins sont partis à la déchetterie, sans compter les objets trop encombrants pour être emballés.

On nous a souvent répété de nous séparer des objets dont on ne se sert pas. Marie Kondo nous propose de réfléchir à l’inverse, en ne gardant que les objets qui nous apportent de la joie. Et si  on dépasse sa peur de se séparer d’un souvenir ou de manquer de tel objet à l’avenir, ça marche !

Depuis 6 semaines que j’ai fait le grand saut du tri, ma maison est restée rangée ! L’un des bénéfices directs étant que du coup, je fais plus souvent le ménage. Ceux qui me connaissent savent que c’est, n’ayons pas peur des mots, un miracle. Un autre bénéfice très direct est l’augmentation sensible du niveau de bonne humeur dans notre foyer, sachant que l’un de mes objectifs quotidien est que mon cher mari ait du plaisir à rentrer à la maison !

En jetant des quantités astronomiques de vêtements, livres, papiers et autres objets, j’ai pensé à l’année qui vient de s’écouler. Une année de tri dans mes pensées, mes choix, mes relations. Une année lors de laquelle j’ai expérimenté les “bas les plus bas” et les “hauts les plus hauts” de toute ma vie. Et j’ai pensé que dans la maison de notre coeur aussi, “ranger c’est jeter” ! Laisser tomber le passé qu’on ne peut plus changer, cesser de craindre l’avenir qu’on ne peut pas maîtriser, et se lancer à corps perdu dans le moment présent, qui seul nous appartient.

La magie du rangement, Marie Kondo, First, 2015

Je partage sur Facebook
  • Catherine Thouvenin

    L’été dernier j’ai emménagé une nouvelle maison et je n’y ai presque rien mis. Tout cet espace clair, quel bonheur. Du coup, quand quelque chose traine, ça se voit tout de suite, et il n’y reste pas. Less is more

  • Myriam

    du coup moi aussi j’ai eu plusieurs piqûres pour ce livre !!! je vais le commander et le lire pendant mes tétées et ensuite appliquer !! merci

  • Isabelle Thorens

    Ca me parle énormément, mais j’avoue que ça me fait peur aussi. Les moments de rangement/tri sont les moments les plus sensibles de notre vie de couple je crois. Je sais qu’une grosse partie du problème vient de moi mais ayant du me débrouiller seule dans un autre pays que le mien dès l’âge de 18 ans, mes affaires, mes souvenirs, mon bazar accumulé, tout ce que mon mari a empaqueté, transporté et déballé (en râlant, sûrement à raison) lors de nos deux derniers déménagements, tout ça c’est moi, ma vie, ma sécurité… pour l’instant j’ai peur, peur de m’en débarrasser et de ne plus avoir de quoi me rassurer… Un petit encouragement à oser quand même ? Quelqu’un fait face au même défi ? Une maison moins pleine et mieux organisée, plus souvent rangée, j’en rêve pour moi, notre fils et surtout mon mari qui serait heureux, tellement heureux de ça ! Bref…

  • Less is more ! C’est ça !

  • Tu m’en diras des nouvelles 😉

  • Hello Isabelle, c’est vrai, c’est fou comme on s’accroche à des objets, comme tu dis ils nous sécurisent ! Pour moi ça a été une véritable occasion de tri dans ma tête et mes souvenirs, sans exagération… Bon je suis novice mais vraiment je t’encourage à te procurer ce bouquin (ou un autre !), en tout cas pour ma part plus j’avançais dans la lecture plus Marie Kondo faisait « monter ma foi » pour oser jeter !

  • Ma prochaine lecture ! … #NoComment !

  • Myriam

    ça y est je l’ai !!j’ai commencé à le lire. c’est intéressant et carrément vrai le fait qu’il faut que ce soit rangé chez soi pour s’occuper de sa vie intérieure. Quand elle parle de ranger par thème ce qui me fait peur ce sont les livres …j’en ai partout pour petits et grands mais j’aurai du mal à trier…..et encore plus à m’en séparer. Chaque livre a son histoire !! Je t’en reparlerai mais cela risque de prendre du temps avec le quotidien !! Petit à petit je me débarasse de ce qui m’encombre.

  • Super ! Merci pour ces news ! Oui c’est dingue comme on peut être attaché, avec raison, à plein de choses… Je suis sûre que tu sauras faire le tri de ce qui compte réellement pour toi 🙂 Je t’embrasse !

  • Claire

    Bonjour Hélène,

    Merci pour cet article, j’ai très envie de croire que tout peut s’améliorer chez moi aussi dans ce domaine. J’ai commencé à lire ce livre et une question me taraude : 3 mois environ après la rédaction de cet article, êtes-vous toujours aussi satisfaite ? Bonne continuation !

  • Bonjour Claire ! Très bonne question 🙂 Je suis en train de préparer un 2ème article sur le sujet car le premier a suscité pas mal de réactions ! Je répondrai donc, promis 🙂 Bon rangement ! 😉

  • taminh sophie

    Dans ce livre, le seul concept qui me gêne, c’est le fait de jeter , alors, je passe un temps fou à donner sur freecycle. Cela ralentit le processus, mais cela fonctionne aussi

  • Amélie

    Intéressant à lire. J’ai noté l’idée du rangement vertical qui est vraiment top ! Après, je n’ai malheureusement pas 3 jours de dispo pour tenter l’expérience, mais peut etre que lors du prochain déménagement je testerai la chose pour mettre en cartons ! Je partage aussi la difficulté d’avoir du mal à simplement jeter, je préfère prendre le temps de donner ou revendre… et puis je jetterai plus que le nécessaire, donc après il faut prévoir le budget pour racheter correctement…

    Dans la même idée mais sans être pareil, j’ai préféré Entretien avec mon évier, de Marla Cilley (qui me donne des pistes pour le quotidien afin de désencombrer petit à petit et L’art de l’essentiel, de Dominique Loreau qui pour mettre en pratique ce qu’elle dit aurait pu s’arrêter à ce livre là… (je suis un peu dure, désolée !) mais qui aide aussi à comprendre qu’est ce qui pourrait être l’essentiel. Et pour être un peu plus complète, on peut voir l’expérience de Béa Johnson dans Zéro déchet, afin de ne pas se réencombrer…

  • Adeliine Arcenciel

    merci pour cet article je ne connaissait pas du tt et ca me donne envie de le lire. perso je fais déja bcp de tri à chaque déménagement ( j’en suis a mon 4ème alors je suis un peu rodée …) mais ca m’interresse vraiment si je peux m’améliorer !!

  • caroline

    very nice

  • Severine

    minimaliste dans l’âme depuis toujours, j’ai lu ce livre par curiosité et….on se sent moins seule !

  • Véro Heiremans

    Bonsoir, j’aimerais faire pareil mais deux questions:
    Vous avez fait quoi des schtroumpfs pendant ce temps là? Si je range une pièce ils font un carnage dans une autre.
    Comment virer les jeux des dits Schtroumpfs?

  • Violaine

    Oh oui ça me parle! J’en ai très envie mais je ne saute toujours pas le pas! Comment faire ? Et si je ne le fais pas c’est mon couple et ma famille qui seront en danger