Je regrette la rentrée des classes - Fabuleuses Au Foyer
Maman épuisée

Je regrette la rentrée des classes

Marguerite Bories 15 septembre 2017
Partager
l'article sur


Je ne pensais pas dire un jour que ça me manquerait…

Mais oui, c’est vrai : je regrette la rentrée des classes.
Pas celle de mes enfants.

MA rentrée des classes, à l’époque où j’étais encore à l’école.

Certes, j’aimais les cours, et je garde plutôt un bon souvenir de ces années, même s’il y avait des jours pour se plaindre, évidemment. Mais qu’est ce qui était si merveilleux dans cette rentrée ?

Tout d’abord, la nouveauté. Une rentrée scolaire, c’est synonyme de nouveaux profs, nouveaux amis, nouvel agenda tout neuf, nouveaux stylos tout jolis… Et la nouveauté c’est excitant.
En ce 28 août, je ne vois pas ce qui m’attend de nouveau en septembre, alors pourquoi rentrer de vacances si c’est pour replonger dans la terrible monotonie du quotidien des mamans ?

Aujourd’hui, c’est à nous d’inventer…

La nouveauté, trouver le petit truc qui nous fera sentir qu’une année commence, excitante, spéciale, nouvelle. Quelques suggestions :

  • S’acheter des fournitures « scolaires » neuves et qui font plaisir : joli agenda, calendrier, stylo. Quelque chose qui accompagnera cette année 2017-2018 et qui en fera une année différente.
  • S’offrir de l’aide pour cette année : prévoir un budget femme de ménage ou baby sitter, fixer cinq dates dans l’année qui seraient des week-ends sans enfants, etc.
  • Se lancer dans une activité extra-professionnelle pour rencontrer de nouvelles personnes et faire de nouvelles expériences, tout en rythmant le quotidien : art, sport, engagement associatif…
  • Avoir un projet nouveau pour cette année : un voyage à organiser, une réunion de famille, un anniversaire à marquer…

Une rentrée des classes marque aussi un nouveau départ, avec un objectif clair : passer dans la classe supérieure à la fin de l’année.

Les erreurs de l’année passée s’oublient, un chemin vierge s’offre à nous, avec des étapes qui nous permettent de suivre la route sans trop se poser de questions : échéances des leçons à apprendre, contrôles à réviser, examens à passer.

Depuis que je suis maman, c’est le grand flou :

Quel est mon but dans la vie ? quel est mon objectif ?
« Avoir des enfants épanouis, un mari épanoui, tout en étant une femme épanouie dans mon travail et auprès de mes enfants » parait tellement vaste et imprécis.

Quels leçons et exercices me permettraient d’y arriver ? Quelles seraient les étapes pour y parvenir ? Et qui viendra me dire à la fin de l’année : « Bravo Marguerite ! Tes compétences de maman ont beaucoup progressé cette année, tu peux poursuivre l’année prochaine » ?

Alors changeons de point de vue et réjouissons-nous !

Je n’ai pas d’objectif donc je suis libre !

Et personne à qui rendre des comptes !
Cette liberté déconcerte et effraie d’abord, l’école nous ayant trop habitué à faire nos « devoirs » et attendre les bravos du professeur.
Mais maintenant, à toi de te fixer tes propres objectifs, à ta mesure, en fonction tes besoins : ceux qui t’offriront des semaines plus sereines, plus détendues. Selon moi, une maman peut se fixer des objectifs :

  • Valables pour la journée : aujourd’hui je ne crierai pas sur mes enfants, aujourd’hui je jouerai 30min à la poupée sans regarder mes mails, aujourd’hui je passerai une soirée avec mon amoureux, aujourd’hui je lirai pendant 10 minutes, aujourd’hui j’irai courir le matin, aujourd’hui je serai confiante…
  • Valables pour l’année (pour les plus motivées) : cette année je reprends le sport, cette année je sors moins tard du bureau, cette année je fais plus de repas « maisons », cette année je fais plus de repas « surgelés tout prêts », cette année je donne de mon temps dans une association…

Enfin, la rentrée scolaire m’excitait surtout parce que j’allais apprendre de nouvelles choses.
Et je pense que les fabuleuses
curieuses comme moi regrettent beaucoup le merveilleux temps des études, où il suffit de s’asseoir (position rarissime pour une maman) pour écouter un spécialiste vous transmettre un savoir.

De retour de vacances..

Je me demande en quoi cette nouvelle année scolaire sera enrichissante.

Qu’est-ce que mon quotidien va m’apprendre ?
Si comme moi tu regrettes le temps de l’école, alors je ne peux que t’encourager à trouver la solution qui comblera ta soif d’apprendre.

Et la bonne nouvelle c’est que tu peux choisir le sujet qui te passionne, et le format qui te convient. Quelques pistes :

  • Lire, lire et relire (éventuellement, faites-vous une liste de lectures pour l’année) : romans que vous n’aviez jamais lus avant, essais, articles scientifiques, abonnement à un magazine qui vous intéresse…
  • Sortir : expositions, concerts, bibliothèques…
  • Suivre une activité épanouissante (intellectuellement et socialement) : théâtre, musique, sport, club de lectures…
  • S’inscrire à une formation, en « amateur », ou via un MOOC, ou pourquoi ne pas retourner sur les bancs de la fac pour se lancer dans un nouveau projet professionnel ?

Chère fabuleuse,

Voilà autant d’idées pour pimenter ta rentrée et faire de l’année qui vient une année spéciale… et tu peux compléter la liste ! Toutes ne sont pas réalisables, mais en appliquer ne serait-ce qu’une pourra peut-être t’aider, si comme moi tu redoutes de vivre une année « comme les autres ».

Si tu ne gardes pas de bons souvenirs de tes années d’école, cet article t’aidera peut-être à voir les choses du bon côté pour mieux accompagner ton enfant lors de sa propre rentrée : il va rencontrer de nouvelles personnes, apprendre de nouvelles choses, le tout dans un cadre bien établi.

Bonne rentrée pas scolaire, chère fabuleuse !



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


En savoir plus


Cet article a été écrit par :
Marguerite Bories

Diplômée d'une école d'ingénieur et dessinatrice depuis toujours, Marguerite Bories vit sa maternité comme une grande remise en question de sa vie professionnelle, familiale et personnelle. Maman en 2013 puis en 2015, elle décide de travailler en indépendant pour garder sa liberté et travailler à mi-temps et à domicile, dans le secteur culturel.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Il fait froid
Je l’ai senti au petit matin, en ouvrant mes volets : à 7 heures, il faisait encore nuit. Je l’ai senti[...]
Des pistes pour une rentrée allégée
Rentrée des classes = surcharge mentale assurée. Cette équation est vraie chez toutes les Fabuleuses ! En cette rentrée 2019,[...]
Ma fabuleuse liste de fournitures scolaires
Telle une étudiante studieuse qui a toujours adoré l’école, et attendu les rentrées avec impatience, je me fournis cette année,[...]
CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.
En validant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient conservées et utilisées pour me tenir informé(e).

En savoir plus
Conception et réalisation : Progressif Media

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.