J'ai peur du conflit - Fabuleuses Au Foyer
Vie de famille

J’ai peur du conflit

Hélène Bonhomme 11 octobre 2017
Partager
l'article sur


Hormis pour une minorité de querelleurs nés, les deux réactions les plus communes face au conflit sont : « c’est pas bien » et « c’est risqué ». Le conflit, faut-il vraiment l’éviter ? Dans cet entretien avec Yolande Ziegler-Schwab, découvrez pourquoi le conflit peut améliorer vos relations – à condition d’être constructif !

Le conflit est partout

« Un conflit, m’explique Yolande, oppose les intérêts, les besoins, les opinions, les ressentis ou les valeurs de différentes personnes ou de différents groupes. Les conflits sont notre lot à tous, que ce soit au travail, dans la société, et bien évidemment dans notre famille ! Toute relation va inévitablement passer par des moments de tension, qui sont inévitables et indispensables. Pourtant, cela ne doit pas nous décourager dans nos relations avec notre conjoint et nos enfants. Il est possible, selon l’expression d’Aurore Aimelet, « oser le conflit pour mieux s’entendre »  !

Tant qu’il y a du conflit, y’a de la vie !

« Certaines oppositions, poursuit Yolande, peuvent être relativement mineures, faciles à surmonter ou à ignorer. Mais parfois, elles sont au contraires très intenses : nous nous sentons alors remis en cause au plus profond de nous-mêmes. C’est précisément pour cela, affirme Yolande, que le conflit nous fait grandir ! Et d’autant plus quand il s’agit des personnes les plus proches de nous. »

La confrontation permet d’avancer, de se différencier, de se construire.

Le conflit, ça fait peur

Le conflit réveille en nous différentes peurs. Yolande nous en présente plusieurs :

  • « La peur de mal faire,
  • la peur de faire mal,
  • la peur d’avoir mal,
  • la peur de ne plus être aimé,
  • la peur d’être jugé,
  • et aussi la peur de l’inconnu : car qui dit conflit dit étape nouvelle dans la relation.

Le conflit : « j’aime pas ça ! »

« Par peur de la confrontation, poursuit Yolande, nous choisissons parfois d’opter pour le non-conflit. Mais malheureusement, voici à quoi nous conduit l’évitement :

  • l’accumulation de griefs, de rancœur, de tensions
  • l’absence de changement chez soi, chez l’autre
  • un risque accru de dérapage incontrôlé, d’explosion brutale »

« Nous devons toutes apprendre à oser le conflit constructif avec notre conjoint, nos enfants, nos proches, nos collègues !

Pour autant, ce n’est pas simple. Nous n’aimons pas les conflits, tout simplement parce nous n’aimons pas les émotions qu’ils réveillent en nous ! D’autre part, nous le savons toutes : s’ils ne sont pas gérés convenablement, les conflits peuvent avoir des conséquences négatives, voire dramatiques sur nous, notre famille, nos relations, notre entreprise ou toute autre organisation dans laquelle nous sommes impliquées. »

Les conflits, ça s’apprend

« La capacité de faire face aux oppositions et à résoudre ses conflits avec les autres est certainement une des qualités humaines les plus importantes, mais aussi une des plus difficiles à acquérir. Non seulement parce que l’on ne l’enseigne nulle part, mais aussi parce que l’on préfère ne pas parler de ces choses personnelles. Cependant, comme toutes les capacités humaines, la capacité à résoudre les conflits peut être développée et s’apprend. »

Avez-vous des fausses croyances à propos des conflits ?

« Voici une liste, conclut Yolande, de fausses croyances liées aux conflits. Je vous encourage à analyser cette liste et à noter quelles fausses croyances sont profondément ancrées en vous :

  • « Entrer en conflit, c’est laisser place à la violence »

=> pas forcément ! On peut s’opposer sans violence.

  • « Entrer en conflit, c’est rejeter l’autre»

=> on peut ne pas aimer quelque chose chez l’autre sans pour autant cesser de l’aimer !

  • « Entrer en conflit, c’est être égoïste»

=> compassion et amour ne signifie pas abnégation de soi

  • « Entrer en conflit, c’est risquer de perdre»

=> est-ce vraiment un risque, vu que la situation présente n’est pas satisfaisante ?

  • « Entrer en conflit, c’est détruire»

=> conflit ne veut pas dire tout ou rien, noir ou blanc ; une relation évolue en permanence.

Gérer un conflit, ça s’apprend !



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


En savoir plus


Cet article a été écrit par :
Hélène Bonhomme

Fondatrice du site Fabuleuses au foyer, maman de 3 enfants dont des jumeaux, Hélène Bonhomme multiplie les initiatives dédiées au bien-être des mamans : deux livres, deux spectacles, quatre formations, la communauté du Village, une chronique sur LePoint.fr et un mail qui chaque matin, encourage plusieurs dizaines de milliers de femmes. Diplômée de philosophie, elle est mariée à David et vit à Bordeaux.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
On s’est engueulé devant les enfants
Récemment, je passais un week-end chez des amis dont les enfants ont 7 et 5 ans. Alors que je feuillette[...]
Encore un thé avec ma grand-mère
La douce fraîcheur de ce matin de mars rosit mes joues, tandis que la main potelée de ma fille se[...]
Une grand-mère pas « gâteau » ? Ode à la différence
La grand-mère de mes enfants, ma mère, ne coche pas toutes les cases clichés de la grand-mère confiture, gâteaux « Bonne-maman »[...]
CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.
En validant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient conservées et utilisées pour me tenir informé(e).

En savoir plus
Conception et réalisation : Progressif Media

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.