Et si tu sortais marcher ? - Fabuleuses Au Foyer
Maman épuisée

Et si tu sortais marcher ?

Anna Latron 13 avril 2021
Partager
l'article sur


J’essaie, en ce moment, de ne pas trop écouter les nouvelles et de perdre le moins de temps possible sur les sites et applications d’actualité en direct. Pourquoi ? Parce que j’ai pu mesurer à quel point être abreuvée par l’actualité avait littéralement pourri mon moral lors du premier confinement.

En revanche, j’ai découvert récemment une info intéressante :

Alors que la généralisation du télétravail a réduit l’activité physique et les trajets domicile-travail, nous n’avons jamais aussi peu usé leurs semelles.

En effet, plus de sortie le mercredi pour les emmener au judo, plus de marche quotidienne pour rentrer du boulot, etc.

Et pourtant, en ce qui me concerne, je crois n’avoir jamais autant marché intentionnellement.

  • Parce que j’ai pris conscience de l’effet que cela avait sur mon moral — un peu à l’opposé des applications d’actu 🙂
  • Parce que c’est à peu près la dernière activité que l’on peut encore pratiquer en ce moment sans restriction (et ça, ça n’a pas de prix !)
  • Parce que je peux, au petit matin, chausser ma paire de baskets et m’échapper de la maison encore endormie pour aller écouter les oiseaux chanter et sans me faire trop violence physiquement : il ne s’agit QUE de marcher (pas de courir !)
  • Parce que je profite de cette occasion pour lever le nez et observer à quel point le printemps qui s’installe rend notre environnement tout proche — la ville, la campagne, la montagne, la nature — tellement beau, car rempli de promesses !
  • Parce que de temps en temps, je vais jusqu’à proposer à mes collègues préférées un point téléphonique durant lequel je me balade : je m’offre une pause « active » ainsi qu’un moment d’échange. Un combo gagnant ! J’ai d’ailleurs découvert en préparant ce texte que la pratique du “co-walking” (faire une réunion en marchant) existait belle et bien:)

C’est bien connu :

La marche a des effets bénéfiques sur la santé de manière générale, mais, on le sait moins, elle agit aussi sur la créativité et la concentration.

Le professeur Jo Barton, de l’Université d’Essex au Royaume-Uni, s’est intéressée de près a mené une étude auprès de 1252 participants, dans laquelle elle observe que les effets bénéfiques de l’activité en extérieur — à savoir marcher, ou encore jardiner — apparaissent dès les 5 premières minutes d’exposition*. Mais idéalement, il faudrait marcher au moins 20 minutes.

Sortir de chez soi pour marcher, ne serait-ce que 5 minutes, ça fait déjà du bien au corps et au moral.

Et ça donne aussi une bonne excuse pour passer le relais à son conjoint ou à toute autre aide humaine extérieure. Parce que notre bien-être mental et physique est mis à l’épreuve sur le long terme (oui, car la crise sanitaire est maintenant là depuis un an, ne l’oublions pas).

Alors pour ce troisième confinement, j’ai pris un engagement secret envers moi-même : sortir chaque jour marcher au moins un quart d’heure au petit matin. Et ça me fait un bien fou : à mon retour, je suis prête à attaquer la journée. Et comme par magie, j’ai l’impression que mes idées sont un peu plus “fraîches” en ce moment.

Chère Fabuleuse,

Le retour des beaux jours est l’occasion idéale de donner un coup de boost à ton corps, à ton moral et à ton cerveau. Alors n’attends pas : chausse une paire de chaussures confortables et sors de chez toi pour…marcher, tout simplement.

La bonne nouvelle avec cette routine, la voici :

  • on peut la pratiquer avec ou sans nos enfants (une balade en forêt près de la maison, c’est sympa à faire en famille) ;
  • on peut la faire varier en fonction de notre besoin du moment (stimulation ou calme) ;
  • on peut l’adapter à notre agenda aussi (5, 10, 20 ou 30 minutes).

Alors, tu sors marcher ?

*étude en anglais



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Anna Latron

Journaliste de formation, Anna Latron collabore à plusieurs magazines, sites et radios avant de devenir rédactrice en chef du site Fabuleuses au foyer et collaboratrice d’Hélène Bonhomme au sein du programme de formation continue Le Village. Mariée à son Fabuleux depuis 10 ans, elle est la maman de deux garçons dont Alexis, atteint d’un trouble du spectre de l’autisme.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Arrêtons de glorifier le surmenage
Ce matin, mon nouvel aspirateur a commencé à faire « bip bip bip », une lumière rouge s’est allumée et[...]
On a le droit d’être fatiguée
Chacune le sait, 2020 a été une année éprouvante (et 2021 s'annonce sous les mêmes auspices). Chacune a été chamboulée,[...]
“Je sais bien que je devrais, mais je ne le fais pas…”
Je sais bien que je devrais me coucher plus tôt, mais… Je sais bien que je devrais aller faire pipi[...]
Conception et réalisation : Progressif Media