HB article plus du tout envie

Au secours, je n’ai plus envie !

Vous redoutez ses approches le soir, vous aimez dormir pendant la sieste, et vous ne savez plus vous mettre en valeur. Bref, vous ne faites plus l’amour et vous flippez.

Petit état des lieux :

Vous aimiez qu’il vous trouve belle, qu’il vous désire, vous aimiez les siestes crapuleuses et les robes moulantes AVANT. AUJOURD’HUI vous n’aimez pas qu’il vous voie nue.

  • Vous avez accouché.
  • Vous avez allaité peut-être.
  • Vous avez porté, poussé, tiré vos enfants.
  • Vous soulevez les sacs de course, vous êtes experte en lit parapluie, vous rampez comme un GI pour retrouver une petite voiture coincée sous un meuble.
  • Vous vous relevez la nuit, pour la toux de l’un, le cauchemar de l’autre, un pipi au lit, un cri à minuit, un biberon pas pris.
  • Vous avez pris du poids, ou vous en avez trop perdu. Votre ventre est fripé.
  • Vous vous sentez le corps d’une vieille dame de 90 ans. À mille lieues de ce corps ardent, tonique et désirable que vous aviez avant. Pire, vous ne désirez plus du tout. Ni faire l’amour avec votre mari, ni qu’il vous touche.

Et pourtant vous l’aimez, votre mari. C’est seulement que vous êtes épuisée physiquement.

Seulement ? Peut-être pas. Pour les femmes que j’accompagne, la baisse du désir amoureux vient aussi de frustrations dans la relation entre leur mari et elle…

Depuis qu’ils sont devenus parents.

En devenant parent, vous avez endossé un nouveau rôle, convoqué dans votre vie des images de votre passé, qui bouleversent la relation, et vous êtes aussi souvent devenue responsable logistique d’une petite entreprise. Il se peut que la relation entre vous et votre mari en ait souffert :

  • vous lui faites des reproches,
  • vous ne comprenez pas toujours ses réactions, ou ses non-réactions avec les enfants,
  • il ne semble pas partager votre sentiment sur les questions que vous vous posez,
  • il vous manifeste des signes de désintérêt dès que vous vous ouvrez à lui sur un problème de logistique,
  • il ne vous écoute pas.

Depuis quelques temps vous allez de déception en déception et n’arrivez plus à retrouver cette complicité, cette tendresse que vous partagiez avant.

Cette tendresse dont vous avez tant besoin de sa part, comme de son écoute, sa compréhension. Vous, vous avez besoin de vous sentir aimée, de vous sentir en forme pour faire l’amour.

Et lui ?

Lui, il se sent rejeté, mal-aimé car vous ne voulez pas de lui. Lui, il a besoin de faire l’amour pour se sentir bien. Alors, pour ranimer la flamme, voilà deux domaines de votre vie de couple sur lesquels vous pouvez agir :

1 – Restaurer le lien de cœur entre vous :

Arrêter les reproches qui sont, pour l’homme, le pire tue l’amour qui soit : vous exprimer, non sur ce qu’il fait mal, mais sur ce dont VOUS avez besoin de sa part, sur le roc qu’il est pour vous, sur ce que vous aimez chez lui.

Vous redire ce que vous voulez de plus profond avec lui, le projet que vous avez ensemble, les projets que vous avez fait tous les deux au début. Vous rappeler sur quel ciment s’est bâtie votre relation. Sur le rire ? Sur le sexe ? Sur le jeu ? Le sport ? Sur le voyage ? Le travail ? Sur quel thème s’est faite votre rencontre, votre entente ? Qu’est-ce qui a soudé votre relation ? Que faites-vous de ce socle aujourd’hui ? Continuez-vous à le vivre en couple ?

2 – Restaurer le lien de corps entre vous :

Dédramatiser : il n’y a pas de nombre de fois où un couple « normal » est censé faire l’amour dans la semaine. Chaque personne a une vie sexuelle différente. Chaque couple construit sa propre vie sexuelle. Chaque âge connaît une relation différente à la sexualité. Et la vie en couple connaît des étapes où la vie sexuelle traverse des états différents.

Rien d’utilisable pour la science statistique.

Au lieu de vous demander « combien de fois par mois faudrait-il faire l’amour pour être dans la normale », décidez avec votre mari de ce qui favorise le désir, chez l’un et chez l’autre.

Se coucher à 21h une fois par semaine, non pas pour faire l’amour ce soir-là, mais pour redécouvrir le plaisir de lire, l’un contre l’autre, nus ? Faire du sport ensemble ? Parler de sexe de temps en temps ? Prendre un bain à deux une fois par mois ? Se remémorer les « meilleurs coups » de votre histoire ensemble et vous les raconter chacun votre tour ? Décider de vous serrer dans les bras CHAQUE matin avant de partir travailler ? Vous coucher nue de temps en temps le soir ? Vous mettre à lui caresser le visage, comme ça, quand vous le sentez ? Lui demander de vous gratter le dos, de vous masser le crâne ?

Essayez tout ce qui peut vous rapprocher physiquement. Rallumer les sensations. Stimuler vos cellules amoureuses.

Et le vouloir.

Vouloir quoi ? Retrouver l’amusement, le plaisir, la légèreté, le désir, la sensualité, retrouver la joie de cet amour-là.

Valerie de Minvielle (200x200)-FAFValérie de Minvielle est psychologue clinicienne. Après 20 ans d’expérience en psychologie clinique et art-thérapie, elle a fondé en 2015 « ma juste place », une méthode d’accompagnement personnalisé pour les femmes qui veulent trouver leur équilibre et se sentir à leur juste place dans leur vie de couple, en tant que mère, et dans leur vie professionnelle et sociale. Valérie anime également des formations à la connaissance de soi dans plusieurs instituts de formation et établissements scolaires, en France et en Belgique. La joindre sur http://www.majusteplace.com/ et sur https://www.facebook.com/majusteplace/
http://www.majusteplace.com/

promo ebook-newsletter

Je partage sur Facebook