vousfaitesquoi

Vous faites quoi dans la vie ?

Bonne question !

La dernière fois que c’est arrivé, je faisais la queue dans une pharmacie bondée. Mes adorables jumeaux de trois ans étaient occupés à renverser délibérément un rayon entier de sprays à l’eau de mer, quand on m’a posé la question fatale : “Vous faites quoi dans la vie ?” Silence, comme si l’ensemble la clientèle s’était tue pour mieux entendre ma réponse. Panique au coeur de mon cerveau. Que dire ?

Mère au foyer ? Ils vont tous penser que je ne fais rien de mes journées. Entrepreneuse ? Ils vont penser que je ne m’occupe pas assez de ma progéniture, et que c’est précisément la raison pour laquelle elle est aussi mal élevée. Rédactrice freelance ? Vrai, mais incomplet, puisque je ne fais cela que douze heures par semaine, et que le reste de mes activités s’organise autour d’une quête intrépide : trouver de nouvelles aires de jeux (il faut les fatiguer avant qu’ils nous fatiguent, sic). Blogueuse, alors ? Ce n’est pas un loisir, ça ? J’ai trouvé : “Mère de famille qui travaille à domicile”. Mouais. Pas très convaincant.

Alors, que suis-je, au juste ?

Pour ma grand-mère, je suis une femme au foyer.

Pour l’Insee, je suis détentrice d’une micro-entreprise.

Pour les sociologues, je suis une mampreneuse, entendez “une maman qui, pour mieux concilier vie pro et vie perso, a créé sa propre entreprise”.

Pour le facteur, je suis, à part les retraités, l’une des rares citoyennes de cette ville présente à son domicile pour signer un avis de réception à 10h30 du matin.

Pour les publicitaires, je suis une ménagère de moins de cinquante ans.

Pour les marketeurs, je suis une digital mum. Une maman 2.0, smartphone greffé au bout de la main droite. Réducteur, même si je confesse qu’une cure de désintox ne ferait pas de mal à notre équilibre familial, victime d’une forme de technophilie chronophage.

Pour mes clients, je suis une prestataire qui, puisque que la maîtresse était malade, a terminé la dernière vidéo-conférence en présence d’un blondinet affairé à renverser du jus de pomme sur l’ordinateur familial.

Pour mon mari, je suis une femme qui veut tout gérer de front, même ses émotions, ce qui parfois peut devenir éreintant.

Pour mes enfants, je suis “maman” qui vient les chercher à l’école et qui sait super bien dessiner les voitures de course. Et aussi, “maman” qui porte de jolis pantalons de velours où il est doux de s’essuyer les mains, voire de se moucher le nez.

“Vous faites quoi dans la vie ?”

Là, au milieu de cette pharmacie bondée, j’aurais voulu ignorer les sueurs froides causées par la partie de cache-cache improvisée de mes impertinents chérubins, et j’aurais voulu avoir l’audace de répondre : “Fabuleuse.”

C’est vrai. Je suis loin d’être parfaite, mais voilà ce que je fais dans la vie : je jongle entre mille exigences, je m’accorde mille indulgences, et contribue à ma manière à bâtir la société de demain. “Fabuleuse”, c’est peut-être bien le terme qui pourrait résumer à lui seul mes mille vies ainsi que les vôtres, vous mes courageuses congénères.
Qu’elles soient au foyer à 100% ou qu’elles concilient à leur manière leur vie de femme et leur vie de mère, toutes les fabuleuses devraient faire l’objet de notre bienveillante gratitude…

helene bonhommeHélène Bonhomme est auteur, conférencière, fondatrice du site fabuleusesaufoyer.com et chroniqueuse sur lepoint.fr.  Après une prépa littéraire, des études de philo, plusieurs années d’enseignement et plusieurs autres de rédaction web, elle devient mère au foyer. Mariée à David le Fabuleux, maman de Roman et Adelin, passionnée d’écriture, elle est à l’origine de ce blog. Sa passion : révéler la Fabuleuse en chaque maman. Son rêve : une communauté de Fabuleuses qui veulent aimer leur vie et changer leur monde.

 

Ce texte est extrait de son nouveau livre C’est décidé, je suis fabuleuse, petit guide de l’imperfection heureuse (éd. Première Partie, 2016). Il est disponible ici :

mock-up-pub-fin-article

Je partage sur Facebook
  • Laura MOREL GIRARDEL

    Je vous ai découvert dans l’émission « Mille et une vies » et c’est avec plaisir que parcours ce blog ce soir 😉 Merci tout ce que je lis ici fait du bien!

  • Berangere Damy

    Bonjour, merci pour votre bonne humeur!
    Quant à moi, lorsqu’on me pose cette question, je réponds « cent professions »; attention, pas « sans » mais « cent »! Et j’énumère: taxi, coach sportif, organisateur de projets, cuisinière, puéricultrice (en fait, ça c’est mon « vrai » métier), conteuse, psychologue…
    Ca leur rabat généralement leur caquet!!
    Allez, bonne continuation à tous!

  • Céline

    Bonjour, je découvre ce blog de mamanS et pas que!
    Et à l’heure où j’écris ce commentaire je suis en pleine transition de ce que je ne veux plus faire pour tenter quelque chose que j’aimerais faire. Même si je n’ai pas encore lâcher mon 9-18, ma tête n’y est plus et mon obsession est ailleurs.
    Alors je fais quoi dans la vie? Tout est rien pour le moment mais le rien deviendra tout très prochainement!
    Merci pour cette excellente découverte