All posts tagged relation mère-fille

HB-article-fille jeune femme

Ma petite fille sera bientôt une jeune femme

Ma petite fille sera bientôt une jeune femme.

La garce ! Comment ose-t-elle ?

Bon, pour de vrai, je ne pense pas les choses aussi crûment. Enfin, du moins sur le plan conscient.

La petite fille sautillante avec ses couettes s’éloigne de plus en plus dans les méandres du temps. Je m’en rends compte chaque jour. Terminé, les petites jupes fleuries et les T-shirts à paillettes qui ont fait les délices de ses années de primaire. Au fur et à mesure que son corps s’épanouit, sa garde-robe devient plus sobre. Les hommes commencent à la regarder dans la rue. Ses conversations mûrissent, elle se pose des questions d’adulte. Les histoires de cœur commencent à pointer le bout de leur nez (Au moins chez les copines. Mais je suis sans doute naïve…).

Un petit répit, j’ai encore un peu de répit devant moi.

Dans quelques années, elle sera une jeune femme, déjà. Et moi, je ne serai plus une jeune femme. Je serai une femme jeune. Ou même une femme tout court, ou une femme mûre. Comment accepter qu’elle évolue vers le zénith de sa beauté, et qu’elle se métamorphose en douce pêche veloutée, alors que de mon côté, je me dirige vers le vieux pruneau ? Lire la suite…

HB-article-mere fille

Mère-fille : en chemin vers une relation apaisée

Même lorsque les tensions sont (trop) nombreuses, il y a toujours une possibilité de faire un pas l’une vers l’autre pour s’aimer mieux.

Pour certaines, c’est une fusion, un partage de tous les instants. Pour d’autres, c’est une blessure qui n’en finit pas de se raviver, à coup d’incompréhensions, de critiques sous-jacentes, de rivalités et d’oppositions interminables.

« Ma mère m’exaspère depuis l’adolescence, livre ainsi Géraldine. Rien de ce que je fais n’est assez bien pour elle : mon métier, mes choix sentimentaux, ma façon d’agir face aux problèmes… Elle me met une pression folle, me donne à penser que je suis sans cesse dans l’échec. En fait, j’ai grandi en me sentant inférieure à elle. C’est une femme sûre d’elle, élégante, brillante dans sa vie sociale et professionnelle. Elle ne se reconnaît pas dans ma timidité et mon manque de confiance en moi. De mon côté, j’ai toujours eu l’impression de la décevoir en ne lui ressemblant pas. »

Que la relation soit bonne ou mauvaise, il nous est difficile de nous défaire de l’influence de son jugement. Car oui, le rapport à notre mère est l’un des liens les plus complexes qui soient. Tantôt, on recherche désespérément son affection, tantôt on aimerait qu’elle lâche un peu la bride, pour nous permettre de voler enfin de nos propres ailes. Lire la suite…