All posts tagged grandir

HB - article ce que les annees mont appris aurelie

Ce que les années m’apprennent

Pas plus tard que cet après-midi, tandis que je profitais de la sieste simultanée des mes petites jumelles (ce qui n’arrive pas toujours.. !) pour étendre une flopée de bavoirs et autres vêtements riquiquis fraîchement lavés, j’observais ma jeune voisine sortir de chez elle.

Elle vient de passer le bac, elle est blonde comme les blés et belle comme un cœur, et elle sort, là, par cette belle après-midi d’été, en maillot et paréo, avec une serviette de plage à la main. « Bonjour Madame », me fanfaronne-t-elle.

Je t’en foutrais du Madame, moi mère de famille de deux enfants, 32 ans dans un mois, bloquée à la maison, et pas du tout libre comme l’air d’aller à la piscine chez des copains, un jeudi après-midi !

Mais, ma petite, ce que tu ne sais pas,

c’est que ça va bien mieux dans ma tête et dans ma vie aujourd’hui qu’il y a 14 ans ! Lire la suite…

HB - article ado envol

Elle prend son envol

Bien sûr, quand on met au monde son enfant, on sait qu’un jour il s’en ira pour vivre sa vie.

Mais comme toute chose en ce bas monde, la théorie reste la théorie !

Les choses ne deviennent réelles que lorsqu’elles sont palpables.

La baffe

Car c’est bien une bonne vieille claque que j’ai pris quand ma fille de 15 ans m’a annoncé ce qu’elle souhaitait faire comme études. Un beau projet, c’est vrai, mais qui impliquait qu’elle s’en aille !

« Estime toi heureuse, tu as de la chance d’avoir une gamine qui sait ce qu’elle veut faire à 15 ans ! »

« De quoi tu te plains ! »

« Et puis, elle ne pars pas au bout du monde ! »

Je suis en total accord avec toutes ces remarques auxquelles j’ai droit en réaction à mes émotions. Lire la suite…

HB - article parents vieillissent

Mes parents vieillissent

Un témoignage m’a particulièrement touchée ces dernières semaines, celui d’une fabuleuse me confiant la peine de voir ses parents vieillir :

« J’étais assise à côté de mon père à regarder le cerisier. Tu sais, ça sentait le matin, la rosée et l’herbe mouillée. On était bien là, tous les deux, en silence. Tout d’un coup, un bruit de truelle s’est dégagé de la rue joyeusement. Papa était maçon, alors j’ai tout de suite réagi : « Écoute, Papa ! »

Quand il a froncé les sourcils, j’ai compris qu’il ne reconnaissait ni le bruit, ni le rythme de ce geste qui l’avait tant prolongé. Je me suis levée pour vérifier. Dans la rue, j’ai observé un homme qui maniait avec fermeté le manche en bois d’une truelle.

Ça m’a brisé le cœur.

C’est vrai que Papa devient un peu sourd, mais maintenant, c’est sa mémoire qui lui joue des tours, qui l’éloigne doucement de la réalité. Je me suis sentie pleine de tendresse envers lui et j’ai pensé que nos rôles allaient s’inverser. Il fallait désormais que je m’en occupe. Jusqu’à maintenant, comme papa était dynamique, travailleur et moderne, je n’avais pas conscience qu’il pouvait « devenir vieux ». Dans mon esprit, il était resté le parent que j’ai eu gamine : un peu éternel. Aujourd’hui, je perçois pour la première fois le poids de son âge sur ses épaules et comprends sa fatigue. »

Quelles que soient les relations entretenues avec nos parents, paisibles ou compliquées, réaliser que ces derniers puissent prendre de l’âge demande un mouvement d’acceptation, de lâcher prise et de maturité. Dans cette relation particulière, il est souvent question de place, de juste distance, de croissance et de pardonLire la suite…