All posts tagged appréhension

HB - article enseignante petite section

Ma rentrée d’enseignante en petite section

J’ai déballé mes cartons. J’avais oublié que j’avais commandé ce puzzle, ou ce jeu d’empilement, j’adore extraire les nouveaux jouets de leur boîte, encore intacts, m’imaginer comment et quand ils seront manipulés par les petites mains. J’ai fait un tri entre ceux qui peuvent être directement introduits et ceux qui attendront sagement sur une étagère avant d’être gentiment martyrisés.

Je parcours ma salle de classe du regard.

Elle était beaucoup trop chargée, quand je suis arrivée. Heureusement, je sais maintenant avec l’expérience ce dont ont besoin mes tous petits élèves à leur arrivée à l’école : de l’espace, des espaces bien définis, où ils peuvent circuler, et surtout, une organisation qui me permette d’avoir chacun d’entre eux sous les yeux, à chaque instant. C’est qu’à cet âge, on aime bien se planquer dans les recoins.

J’ai ramené du matériel de chez moi, afin de faire de ma classe un endroit plus chaleureux et accueillant, malgré la maigreur du budget : un meuble pour ranger les puzzles, des coussins pour le coin bibliothèque, j’ai même ramené mon ancienne poupée, pas ma préférée évidemment, mais elle est en très bon état, elle remplacera parfaitement celle qui a perdu tous ses cils et qui ferait peur au premier venu. Lire la suite…

Café 13

Rencontrer sa maîtresse, le stress

Chaque année, c’est la même chose : quelques semaines après la rentrée, je demande à rencontrer la maîtresse de mon grand (mon fabuleux enfant différent) pour faire le point. J’ai beau avoir déjà quelques rentrées à mon actif, force est de constater que je n’y arrive toujours pas avec le cœur léger. C’est même carrément le contraire.

Voilà le topo : tout le week-end, j’ai ruminé.

Tout le week-end, je l’ai observé, surtout pendant les devoirs. Je devrais plutôt dire : pendant l’épreuve des devoirs. Relancer son attention, le guider sans le brusquer, l’encourager sans le survaloriser. Et hier soir, dimanche, en me glissant sous les draps pour me requinquer et attaquer la semaine en forme, boule au ventre et pensées en boucle.

L’institutrice sera-t-elle à l’écoute ? Et moi, comment veiller à être aussi à l’écoute de ses observations, de ses questions ? Comment présenter les choses sans les asséner ?

Comment paraître concernée mais pas pénible ?

J’en ai trop entendu, des histoires de parents surprotecteurs et d’instit excédées par les mères poules convaincues que leur enfant est totalement hors norme…

Je tourne et vire dans le lit. Le sommeil finit par m’emporter pour quelques heures de répit. Au réveil, toujours la boule au ventre. Lire la suite…