medium

Quand l’amour domestique fait concurrence à l’amour sauvage

Chères Fabuleuses

Hélène me demande de vous écrire, et c’est avec un grand plaisir que je m’y mets !
J’aime transmettre, et ça tombe bien, car je sais que vous aimez qu’on vous raconte des histoires !

Justement, j’en ai, des histoires à partager avec vous !

Je voudrais partager mon expérience… histoires de famille, d’enfants, mais ce qui est le plus facile pour moi c’est de vous raconter des histoires de couple.
Allez-vous vous reconnaître ? J’espère au moins que mes recherches, que mes expériences plus ou moins réussies – mais bien authentiques ! vont vous accompagner.
Et si le cœur vous en dit, elles vous donneront peut-être des idées, des inspirations et, qui sait, des permissions pour en faire autant ou pour explorer de nouvelles manières d’investir votre vie à deux.
Sachant, que nous avons le droit d’être imparfaites et de nous réjouir de qui nous sommes !

Je me présente

J’ai 41 ans et mon mari 26… Eh oui, 15 ans d’écart ! J’espère ne pas vous choquer. Nous avons 2 filles de 4 et 2 ans.
Au début de notre histoire, le 2 juin 2010, j’ai vécu un vrai choc amoureux.

Mon fabuleux à moi, je l’aime vraiment et sincèrement

Mais l’amour sauvage est remplacé petit à petit par l’amour domestique, comme dans tous les foyers, et ce qui était mystère, passion, et vibrations est aujourd’hui souvent en concurrence avec la vie quotidienne, les comptes bancaires, les tâches ménagères, l’organisation des vacances, les réseaux sociaux… Eh oui ! … Pas chez vous ?
Votre mari ne consulte pas Facebook sur son téléphone portable le soir au lit ?
Son téléphone ne bippe jamais le soir à la maison ?
Aucun message ne lui parvient, juste au moment où les enfants sont couchés et que vous aviez imaginé avoir un temps seuls, en tête à tête ?
Aaaah… Peut-être que cela n’arrive que chez moi !

En bref, le travail, la carrière de l’un et de l’autre, les choix pour l’éducation de nos filles, et bien d’autres petites et grandes préoccupations peuvent faire concurrence à l’amour sauvage que nous avons connu au début.

Mais alors, que faire ?

Ah, c’est simple ! Dans mon couple, je prends en charge la qualité de la relation. Pas question de passer une semaine sans réserver au moins quatre heures de temps de qualité en tête à tête, et cela en s’abstenant de parler de la vie domestique, évidemment !
D’abord, je fais attention à me mettre en valeur.
Ensuite, nous pratiquons le silence amoureux. C’est à ce moment qu’il me fait rire, qu’on se glisse quelques mots de reconnaissance, qu’on sort en moto pour que je le serre bien fort à la taille, comme quand on était tous les deux célibataires…
Forcément, les enfants sont confiés à une babysitter de confiance et elles ne risquent pas de faire irruption pile au moment où mon chéri me fait des avances…

 

Capture d’écran 2016-11-29 à 16.11.43 Luciane, brésilienne, 41 ans, doctorat de linguistique en poche, s’est mariée sur le tard avec Paul, qu’elle a connu à Paris où elle a vécu 18 ans. Ils sont parents de 2 petites filles.

Geneviève, 37 ans, psychomotricienne de formation, passionnée de chant et de danse, est en route vers la vie à deux.
Nous habitons maintenant toutes les deux au Brésil, où nous créons notre entreprise.
Nous avons toutes les deux une formation commune de 5 ans en développement personnel, qui a révolutionné notre vision du couple et de la vie à deux. Nous avons beaucoup reçu ! Nous avons maintenant à cœur de transmettre tous ces trésors.
Notre rêve est d’impacter les femmes qui sont déterminées à avancer vers une vie de couple qui leur convient à 100%.

Le site de « En Couple Simone » : http://encouplesimone.com

promo-ebook

 

Je partage sur Facebook