Moi, de mauvaise humeur ? Jamais ! - Fabuleuses Au Foyer
Maman épuisée

Moi, de mauvaise humeur ? Jamais !

21 janvier 2016
Partager
l'article sur


J’aime ma maison. Elle est comme une bouffée d’oxygène, pour moi et pour mes Fabuleux. Sauf que certains jours, elle a des airs de Capharnaüm ? Fatigue, stress, manque de temps, hormones sont évidemment responsables… mais j’ai aussi ma responsabilité ! Je peux toujours choisir entre bonne humeur, et mauvaise humeur. Entre chanter et ronchonner.

Avec une grande de 19 ans, je commence à être une « vieille maman »… (et cela ne me déplaît pas tant que ça). Et je ne crois plus, mais alors plus du tout à la fatalité. Je peux toujours changer le cours des choses, et c’est franchement une bonne nouvelle.

Quand on n’est pas bien chez soi, on voudrait être ailleurs. Alors on râle, on attrape les enfants, on fait le ménage sous contrainte, on trouve que les autres ne nous aident pas assez, on range-dérange-range-dérange…  et on y perd notre joie de vivre. Et la maison n’est de loin plus la maison de nos rêves !

Et pourtant, quand je suis une maman de bonne humeur, ce sont mes Fabuleux qui vont bien. Alors pour y arriver, je me rappelle que :

– je suis responsable de l’intérieur de la maison (sans être « bobonne » pour autant), et que j’en suis fière et heureuse !

– « charité bien ordonnée commence par soi-même », donc je m’occupe de moi en priorité, cela me donne la pêche pour la journée !

– prendre soin de sa maison en riant, c’est possible… et je découvre avec D. Loreau (« Faire le ménage chez soi… en soi») la joie et les bienfaits du ménage

– quand je chante à la maison, tous mes Fabuleux chantent (ça marche même avec les ados) !

– les Anglais ont un joli proverbe : « les hommes font les maisons, mais les femmes font les foyers »…

Car, qu’on y passe 1h, 3h, 6h, ou 12h par jour, notre maison est toujours appelée à devenir un lieu chaleureux où il fait bon vivre. Et si certains s’attristent parce que les femmes ne sont plus à la maison qu’ils se rassurent, il y a encore et il y aura toujours des Fabuleuses heureuses de faire leur maison un Foyer  !



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
La mail des Fabuleuses
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la Fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour recevoir chaque semaine le meilleur du blog des Fabuleuses ! Une piqûre de rappel pour ne pas oublier de prendre soin de toi, respirer un grand coup et te souvenir de ton cœur qui bat. C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Les articles
similaires
gestion tracas quotidien
Comment transformer les tracas du quotidien
Chère Fabuleuse,  Aujourd’hui, je voudrais te partager une citation scotchée sur mon frigo ! Hé oui, j’ai fait de la porte[...]
Ce n’est qu’un au revoir
Chère Fabuleuse, Le 1er juin 2017, je me suis lancée le défi d’écrire tous les jours aux Fabuleuses qui me[...]
Conception et réalisation : Progressif Media