Maman rêve juste d'avoir la paix pour les vacances - Fabuleuses Au Foyer
Maman épuisée

Maman rêve juste d’avoir la paix pour les vacances

Nadine Schwinn 13 août 2019
Partager
l'article sur


Quand on parle des vacances d’été, toute la famille se projette.

Chacun à sa façon.

Les enfants s’imaginent déjà dans la piscine. Mon mari, je crois, s’imagine détendu, torse nu avec une bière en main et sa femme en petite tenue.

Et moi, je rêve JUSTE d’avoir la paix.

J’ai la naïveté de penser pendant un instant en contemplant ces belles photos de lagons bleus et de palmiers que moi aussi, je vais pouvoir accéder à ce rêve assez simple.

Mes vacances rêvées

À vrai dire, selon les jours, je n’aspire pas tout à fait au même type de vacances.

Certains jours, je rêve de partir avec ma petite famille pour nous retrouver enfin dans une ambiance détendue et partager des moments privilégiés dont nous nous souviendrons avec tendresse et nostalgie.

D’autres jours, quand tout m’irrite, je ne pense qu’à partir avec des copines faire la « fiesta » sans avoir à me préoccuper de qui que ce soit à part moi-même.

Et souvent, je me dis aussi qu’un séjour en amoureux nous ferait le plus grand bien et que je prendrai bien au moins une bonne semaine pour passer des vacances en tête à tête avec mon cher et tendre.

Partir sans les enfants ?! Comment l’envisager ?!

Quel genre de mère serais-je si je laissais mes enfants à garder pendant que je me fais dorer la pilule en amoureux ?!

Quel genre d’épouse et de mère serais-je si je m’octroyais le « droit » de les laisser pour profiter de la vie avec mes copines en égoïste ?!

Mes besoins

Finalement, ce que je voudrais, c’est tout simplement passer à nouveau de « vraies » vacances.

Des moments de détente prolongés, au moment où j’en ai envie.

J’aimerais être libre.

D’aussi loin que je me souvienne durant toute mon enfance, les vacances avaient cette saveur particulière : celle de la liberté.

Obligations ou perfectionnisme

J’avoue.

Pendant des années, j’ai râlé, pesté contre tout et tout le monde et eu ce sentiment amer que tout le monde se détend en vacances sauf « maman ».

Alors, cette année, j’ai décidé de laisser derrière moi les plaintes pour me concentrer sur des solutions.

Pour commencer :

  • Pourquoi faire un choix ? Un choix entre mes différentes vacances rêvées.
  • N’existe-t-il pas des solutions pour faire un mix entre mes différentes aspirations ?
  • Partage en famille, vie de couple et moments de détente en solo peuvent très bien se combiner. Non ?!

À bien y réfléchir, c’est ce qui se passe déjà naturellement depuis des années.

Aurais-je alors juste perdu la capacité à les apprécier ou à les voir ?

Je crois qu’au fond, cette charge mentale dont on parle tant est la clé du problème (ou de la solution selon comment on voit les choses).

Pour ma part, dans la charge mentale qui « pourrit » une bonne partie de mes vacances, il y a un facteur clef qui fait partie de mon caractère et sur lequel je peux travailler :

Mon perfectionnisme.

Ne suis-je pas parfois entrain de me rajouter des contraintes là où mes enfants pourraient et voudraient développer leur autonomie ?

N’est-il pas possible d’échanger clairement dès le début des vacances sur les aspirations de chacun pour faire en sorte que tout le monde passe de bonnes vacances et que chacun y mette du sien un peu afin que tout ne repose pas sur la même personne ?

Il y a, quoi qu’on y fasse, une part de contraintes, obligations, choses à penser inhérentes à la parentalité qui perdurent en vacances.

Mais il y a aussi une grande part de contraintes que notre perfectionnisme ajoute à la liste.

Moi, cette année, je vais tester les vacances imparfaites et laisser les autres aussi faire en leur laissant aussi le droit de se tromper.

Et je crois que je vais aimer ça.



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


En savoir plus


Cet article a été écrit par :
Nadine Schwinn

Nadine est maman de 3 filles et mariée à Alain, le papa de sa petite dernière. Après 17 années à manager des équipes de vente, 7 déménagements, 1 divorce et 1 burnout, elle décide de faire de tous ces « épisodes de vie » sa force. Aujourd’hui hypnothérapeute et coach de vie, elle accompagne au quotidien des personnes soucieuses de déverrouiller leurs freins émotionnels pour leur permettre d’avancer.
http://www.magnifiquementimparfaite.com

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Stop à la charge mentale
En cette période de rentrée des classes, tout, autour de nous, est passé au prisme de l’organisation. L’organisation des cartables,[...]
Des pistes pour une rentrée allégée
Rentrée des classes = surcharge mentale assurée. Cette équation est vraie chez toutes les Fabuleuses ! En cette rentrée 2019,[...]
Au revoir tristesse, bonjour septembre
Les vacances sont comme ces petits cailloux chamarrés que l’on voit briller au bord de la plage dans l’eau transparente,[...]
CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.
En validant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient conservées et utilisées pour me tenir informé(e).

En savoir plus
Conception et réalisation : Progressif Media

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.