fete-grands-meres

Ma mère est plus cool avec mes enfants qu’elle ne l’était avec moi

Quand ma mère garde mes enfants, j’ai l’impression de découvrir une femme différente de celle que j’ai connue. Et mon mari fait exactement le même constat concernant sa mère. Toute cette douceur et cette permissivité :

«  Mais d’où ça sort ? »

Ma maman, c’est ma maman.

Si je devais vous parler d’elle, j’aurais très certainement des choses à redire tout comme des pépites d’amour à partager.

En toute logique, à chaque stade de ma vie, ma vision sur elle et sur notre relation a évolué. Mais mon regard d’adulte à parfois été dur, je l’avoue. Surtout avant que j’ai moi-même des enfants et que… je comprenne.

Surprenante

Le voilà, l’adjectif qui me semble adéquat depuis que je l’observe évoluer en tant que « Mamie ». Là où elle était intransigeante autrefois, je découvre une personne flexible (parfois à l’excès inverse).

À certains égards où je la jugeais arbitrairement, je réalise qu’elle a, elle aussi, évolué.

Concrètement, quand elles sont chez Mamie, mes filles ont droit à :

  • Ces câlins qui m’ont parfois manqué,
  • Ces mots doux que j’ai souvent espérés,
  • Ces repas sur mesure qui m’auraient faite saliver,
  • Ces attentions, ces cadeaux qui mettent des paillettes dans les yeux.

C’est quoi une mamie au juste ?

Quel est son rôle ? Quelle est sa place ?

Peut-être que le sens de cette évolution se cache derrière cette simple question.

Je dois reconnaître que moi aussi, en tant que maman, il m’est impossible de câliner tout le temps. Si je ne cadre pas l’équilibre des repas, ce serait vite un drame pour la santé de toute la famille !

Bref, même si l’histoire ne se répète pas à la ligne près, de ce rôle de maman découle néanmoins un certain nombre de contraintes qui nous empêchent de nous « lâcher » comme on le voudrait.

Alors ? Ce rôle de grand-mère, il consiste en quoi ?

Et bien, je le vois comme une revanche sur toutes ces frustrations.

C’est comme un amour entier et libéré de toute contrainte.

Au revoir l’obligation de « résultats » (politesse, propreté, santé, etc.) Et ces moments d’amour libéré sont pour certaines de ces Mamies bien plus rares qu’elles ne le voudraient… 

Bien sûr, chaque famille est différente et nos visions de nos rôles de mère ou de grand-mère sont largement influencées par notre expérience de vie.

De mon côté, j’aime à croire que ces mamies assument avec sagesse leur amour débridé quand elles le peuvent. Quitte à contrarier leurs propres enfants qui, dans l’incompréhension ou la frustration, leur en veulent parfois d’être trop laxistes.

Et j’avoue que de voir les choses sous cet angle me donne envie de pouvoir un jour l’être à mon tour.

A toutes ces grands-mères qui avant de l’être ont été mères :

je vous souhaite une belle fête des grand-mères.

Cette journée qui vous est dédiée est une forme de reconnaissance bien méritée.

HB-article-lettre qui illumine

nadineAgée de 38 ans, Nadine est maman de 3 filles et mariée à Alain, le papa de sa petite dernière. Après 17 années à manager des équipes de vente, 7 déménagements, 1 divorce et 1 burnout, elle décide de faire de tous ces « épisodes de vie » sa force et reprend des études pour faire de sa passion pour le développement de la relation à soi et aux autres, son métier. Coach spécialisée dans l’aide et le soutien aux mamans actives épuisées, elle s’est donné pour mission d’aider celles et ceux qui ont envie de transformer leur sentiment d’usure, de vide, de « figurant » dans la vie des autres en opportunité d’agir pour soi en toute simplicité pour redonner des couleurs au quotidien et donner vie à de nouvelles opportunités et à ses rêves. Son objectif : permettre aux personnes qui sollicitent ses services de créer un présent et un avenir dimensionnés pour eux et par eux en les aidants à trouver comment concrétiser leurs envies (confiance en soi).
http://www.magnifiquementimparfaite.com

 

 

Je partage sur Facebook