HB-article-annee-reussie

Les secrets d’une année réussie

L’été synonyme de détente.
L’été synonyme d’insouciance.
L’été synonyme de vacances.
L’été synonyme de légèreté.
L’été touche à sa fin.

Cet été, vous avez changé vos habitudes, vous avez passé du temps hors de chez vous, sans travailler.
Vous vous êtes aéré l’esprit, la tête, peut-être aussi rempli le cœur de belles expériences, de retrouvailles.

Alors profitez-en.

Dites-vous que non, ce n’est pas fini. Que vous allez en retirer quelque chose pour mieux choisir votre année, et non plus la laisser venir. Faites de cette aération géante que vous avez offerte à votre corps, à votre mode de vie, à votre tête, un atout.

Un ton, une couleur, une direction générale.

Passer une bonne année ne dépend pas que de vous, c’est vrai. Vous ne savez pas encore ce que vous allez vivre. Mais ce que vous pouvez choisir, c’est l’état d’esprit dans lequel vous allez la vivre.

Avez-vous déjà vécu un évènement qui vous inquiétait et qui finalement s’est très bien passé ? Vous laissant presque étonnée…
Oui vous pouvez inverser le mécanisme qui vous fait anticiper la rentrée avec anxiété.

Vous pouvez conditionner votre cerveau.

Au lieu de stresser pour la course qui se prépare déjà pour la rentrée prochaine :

  • Choisissez un moment calme, une matinée au café ou sur la plage, au bar du club de tennis ou tout endroit où vous vous sentez bien pendant ces vacances.
  • Tout en sirotant votre jus, imaginez une rentrée qui vous étonnerait par sa facilité, une rentrée qui se passerait tout en douceur, une rentrée qui roulerait. À quoi elle ressemblerait ? Visualisez-là le plus précisément possible.
  • Je vous propose même de l’écrire, ce scénario d’une rentrée qui se passe bien, avec des détails concrets. Et de relire ce scénario plusieurs fois par semaine, pendant le temps qui reste avant la rentrée.

En faisant cela, vous faites trois mouvements :

  • Vous ouvrez une nouvelle porte et par là stoppez le cercle vicieux de l’anxiété
  • Vous modifiez votre état d’esprit et sortez de la position de « victime » d’un système
  • Vous mettez votre cerveau en condition de favoriser tout ce qui va aller dans le sens de la réalisation de ce scénario

En faisant cela, vous agissez sur ce que vous pouvez influencer (c’est-à- dire votre état d’esprit) et vous réduisez les chances de vous inquiéter pour ce sur quoi vous n’avez aucune prise…

Allez hop, une menthe à l’eau, un stylo, un papier : c’est parti ! 

profil-valerieValérie de Minvielle est psychologue clinicienne. Après 20 ans d’expérience en psychologie clinique et art-thérapie, elle a fondé en 2015 « ma juste place », une méthode d’accompagnement personnalisé pour les femmes qui veulent trouver leur équilibre et se sentir à leur juste place dans leur vie de couple, en tant que mère, et dans leur vie professionnelle et sociale. Valérie anime également des formations à la connaissance de soi dans plusieurs instituts de formation et établissements scolaires, en France et en Belgique. La joindre sur http://www.majusteplace.com/ et sur https://www.facebook.com/valeriemajusteplace/

 

pub new ebook bas article

Je partage sur Facebook