Les liens du sang, épisode 5 : Un trop gros cadeau - Fabuleuses Au Foyer
Dans ma tête

Les liens du sang, épisode 5 : Un trop gros cadeau

liens du sang trop gros cadeau
Agathe Portail 28 juillet 2022
Partager
l'article sur


La vie en communauté ne coule pas de source, quelques frictions apparaissent et mettent le doigt sur la fragilité de Marion.

Retrouver tous les épisodes.

Les liens du sang, épisode 5 : Un trop gros cadeau

Maman, t’as vu, Marion m’a acheté une Switch !

Louise est tellement excitée qu’elle sautille sur place et agite les coudes comme un poussin sous acide. Une Switch ? Ce truc hors de prix qu’elle s’est toujours refusé à acheter malgré les supplications de ses enfants ?

Pardon ? Mais comment ça ?

– Elle me l’a rapporté des courses, elle a dit qu’il y avait une promo !

Quelque chose se met à enfler dans le cœur de Céline.

Quelque chose de laid qui ressemble bien à de la colère, qui gonfle et s’enroule dans un grondement menaçant. Elle n’a pas besoin de prier Louise de lui montrer l’objet de son courroux, sa fille parade les deux bras levés et la Switch au bout. 

Elle est où Marion ?

Elle sort les courses avec papa. 

Donc Sébastien s’est fait complice de ce cadeau inconsidéré. Lui qui connaît l’équilibre fragile dont Louise a besoin pour ne pas que son impulsivité explose. Une vague de ressentiment monte, monte et menace de faire rompre les digues que Céline a construites autour de ses émotions quand elles sont trop envahissantes. Elle pose son Troyat et gagne la cuisine à grandes enjambées. La table disparaît sous les sacs qui débordent de paquet de spaghettis, Twix vendus par douze, céréales au chocolat, chips et pots de Nutella. Des courses d’ado qui vient de toucher les sous de son job d’été.

Marion ? 

Elle essaie de ne pas être trop tranchante mais c’est peine perdue, la résonance de la cuisine lui renvoie une voix sèche qui claque comme un fouet.

La Switch pour Louise ? 

Et elle attend, la lèvre pincée. Marion se retourne vers elle.

Abasourdie, Céline remarque une boucle argentée passée dans le cartilage de son oreille gauche. 

Oui, j’ai voulu lui faire un petit cadeau. Tu comprends, elle me dit qu’elle se sent en décalage avec ses copains à l’école, ça me fait de la peine.

Mais… 

Céline s’ébroue pour chasser les points lumineux qui parasitent sa vision.

Mais, reprend-t-elle, ce n’est pas un “petit” cadeau ! C’est quelque chose dont on doit discuter ! 

Oh, ça va…

Le ton blasé de Marion fait grimper en flèche la production d’adrénaline de Céline qui sent son cœur s’emballer.

Non. Non ça ne va pas Marion, désolée de te le dire de manière abrupte. Louise, que tu trouves si vivante et si gaie, souffre d’un trouble attentionnel et on a beaucoup de mal à gérer son impulsivité, son énergie et parfois sa violence. Les écrans peuvent carrément amplifier le problème, elle est dix fois plus susceptible de devenir accro… Bref, la pédopsy qui la suit est très claire là-dessus. On va devoir te la rendre.

Le regard affligé que lui jette Marion la plonge dans le doute. Est-ce que sa belle-sœur réalisait vraiment l’ampleur du sujet ? Est-ce qu’elle s’est laissée emporter de manière excessive ? Céline sait qu’elle fonctionne comme un diesel : lente à démarrer mais une fois que ça y est, difficile de l’arrêter. Ça marche pour l’enthousiasme comme pour la colère, et elle doute tout à coup d’avoir eu la bonne attitude. Alors elle s’excuse.

Oui, bon, je monte dans les tours, désolée. Mais je t’assure qu’on galère avec Sébastien. C’est adorable d’avoir voulu lui faire plaisir, et je te remercie, tu es une super tante, mais…

Mais moi, je n’ai pas d’enfant, alors je ne peux pas comprendre, coupe Marion dont les yeux se remplissent aussitôt de larmes. 

Le cœur de Céline se déchire aussitôt et en deux pas.

Elle est face à sa belle-sœur qu’elle serre contre son cœur, comme elle l’aurait fait avec un tout petit enfant. Elle la berce pour endiguer les sanglots silencieux qui agitent ses épaules menues. Ainsi elle a vu juste avec cette histoire de layette. Que c’est difficile d’apporter un réconfort à quelqu’un qui n’a rien dit, rien expliqué, rien exprimé. Elle a le sentiment de traverser un champ de mines. Alors elle lui caresse le dos et lui murmure des « là, là, c’est tout », la bouche dans les cheveux. 

C’est en reprenant sa respiration qu’elle réalise que Marion a changé de parfum.

Elle sent la Mûre. Mûre et Musc.

À suivre ! Découvrir tous les épisodes.



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
La mail des Fabuleuses
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la Fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour recevoir chaque semaine le meilleur du blog des Fabuleuses ! Une piqûre de rappel pour ne pas oublier de prendre soin de toi, respirer un grand coup et te souvenir de ton cœur qui bat. C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Agathe Portail

Maman de 4 enfants (très) rapprochés et girondine d'adoption, Agathe Portail écrit des polars publiés chez Calmann Levy et des histoires jeunesse pour la Fabrique à histoires de Lunii. 
https://calmann-levy.fr/auteur/agathe-portail

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
terre brulée
Les liens du sang, épisode 9 : Terre brûlée
Les vacances basculent dans le cauchemar. Alors que Céline et Sébastien vivent les moments les plus éprouvants de leur vie,[...]
trop calme
Les liens du sang, épisode 8 : Trop calme
Profondément perturbée par la scène qu’elle a surprise, Céline tente de partager son inquiétude avec Sébastien. La situation semble glisser[...]
rituel sous la lune
Les liens du sang, épisode 7 : Rituel sous la lune
Insidieusement, l’angoisse s’invite dans l’esprit de Céline et la pousse à suivre Marion lorsque celle-ci sort au milieu de la[...]
Conception et réalisation : Progressif Media