courses_encore

Les courses, encore

J’aurais pu intituler cet article «10 trucs pour optimiser vos courses» ou «3 secrets pour que les courses ne soient plus une corvée» ou encore «Mamans : faire les courses ce n’est pas si compliqué».

Googelisez «maman courses» et vous trouverez plein d’articles où on vous expliquera :

  • qu’il faut faire une liste de courses claire après avoir fait le tour des placards et coché ce qui manque (chez moi, pas besoin de faire le tour, il manque tout sauf du concentré de tomates)
  • qu’il faut planifier vos menus à l’avance (planiquoi ?)
  • qu’il vaut mieux laisser les enfants à la maison (LOL)
  • qu’il est essentiel de faire ses courses le ventre plein (ah oui, ça c’est à ma portée)

Pour ma part, je préfère partager quelques techniques de survie que j’ai développées depuis l’arrivée de mes jumeaux :

  • Toujours passer en premier par le rayon pain/viennoiseries. Vous gagnez une quinzaine de minutes de tranquillité. Tant qu’ils ont la bouche pleine, vous n’êtes pas game over.
  • Penser à étendre la capacité de chargement de votre poussette en y suspendant des sacs de courses que vous remplissez au fur et à mesure. Attention : toujours équilibrer la charge pour éviter le risque de renversement. (On ne se moque pas…!)
  • Plus tard, vous pourrez mettre vos petits dans le caddie. Pensez simplement à faire un peu de yoga avant de partir. Vous serez ainsi à même de prendre sur vous la tension causée par les oeufs explosés et autres bananes écrasées.
  • photoEncore plus tard, vous pourrez embaucher des assistants. Mais attention : ce n’est PAS moins de travail !
  • Faire ses courses sur internet : franchement, il faudrait que je retrouve l’inventeur du drive et que je lui paie un pot. Ce gars-là m’a sauvé la vie. Mieux encore : la livraison à domicile. Spéciale dédicace au livreur du SuperU qui a toujours porté mes packs d’Evian avec le sourire.
  • Last but not least : sourire, justement. Ça rend les gens gentils. Et parfois ça peut être très utile. À ceux qui tiennent les portes…

 

SOS Fabuleuses : vos techniques de survie ?

Je partage sur Facebook
  • Asna

    ah oui, c’est hautement mathématiques cet équilibre des charges sur la poussette! Et surtout ne pas oublier d’attacher les enfants (les poids?) pour qu’ils ne filent pas à l’improviste en quittant la poussette (et vous en train de devoir tout ramasser!). combien de fois je me suis faite avoir! 🙂

  • Une vraie grosse séance de sport 🙂

  • Maria José Fischer

    Chez nous, le pain au chocolat c’est à la fin. Ça lui permet de se projeter, mais je n’en fais pas un chantage non plus, hein, il l’a toujours, systématiquement, quoi qu’il arrive. 🙂

  • Myriam

    et oui les courses sur internet cela m’a sauvé la vie aussi !! Gaspard le dernier ne supportait pas les courses et finissait toujours pas hurler !!

  • Isabelle Thorens

    Un tableau sur une page word avec mes menus de la semaine que j’enregistre sur une DROPBOX, mes copinettes y ont accès et je peux réutiliser régulièrement des « semaines toutes prêtes », ensuite sur le même document j’écris ma liste de courses dans le sens des rayons du magasin (toujours le même magasin oh oui !) et en imprimant mes menus je n’ai plus qu’à couper le bas de ma feuille pour filer faire les courses avec ma liste. En SURTOUT, je vais faire les courses TOUTE SEULE 🙂 :-). Avec ma liste, c’est fait en moins d’une heure et je ne me pose plus la QUESTION qui tue de toute la semaine : « qu’est-ce que je fais à manger ce soir ?? ». Mon mari s’y retrouve aussi et ne me pose plus de questions quand aux menus parfois différents de notre fils, tout est sur la feuille :-), je jette aussi beaucoup moins de denrées périmées en ayant les bonnes quantité pour le bon repas. Bref, un petit effort le dimanche soir au moment ou je remplis mon document menus/courses mais j’en profite toute la semaine ensuite 🙂 Bon courage à toutes les mamans !

  • Woaw !!!!!!!!!!! Ben ça motive à s’y mettre !!!!

  • Gladys Deleuze

    Ben depuis grossesse 3 aux UK … je fais les courses en ligne avec livraison à domicile aussi, ici on peut s’en sortir pour 1 pound de livraison : génial !

    Moi, je note au fur et à mesure sur l’agenda toujours ouvert les produits quand ils sont finis ou utilisé + utilisation de l’option « favoris » sur le site du magasin qui me livre.

    http://lesdeleuzeenangleterre.com/index.php/2016/03/30/livrs-domicile/

  • Ah, Hélène, cet article me ramène directement aux périodes qui ont suivi l’accouchement de mes filles. Ce qui m’a sauvée, c’était le service de livraison à domicile au début, et ensuite, l’usage de l’écharpe de portage. Mon bébé était bien tranquille pendant que je faisais mes courses qui étaient livrées chez moi une ou deux heures après. Je suis encore pleine de reconnaissance de la bienveillance de ces personnes à mon servie. Ce qui était parfois plus dur, c’était d’oser demander la priorité, dans la queue pour passer à la caisse prioritaire. Aujourd’hui tout a changé, mes filles sont à l’école le mercredi, car j’habite depuis un an au Brésil, et je fais mes courses tranquillement tous les mercredis après-midi avec mon mari ou avec ma sœur… Un petit rituel qui transforme mes courses en temps de plaisir !