Le bouton magique - Fabuleuses Au Foyer
Dans ma tête

Le bouton magique

Une Fabuleuse Maman 15 novembre 2019
Partager
l'article sur


Si un bouton magique existait, 

Si j’avais le choix entre : ne rien changer ou presser ce bouton pour que ma fille naisse à terme en 2011, 

Je n’appuierais pas sur ce bouton. 

Si l’ancienne Céline m’entendait, elle n’y croirait pas et pourtant… 

Si ma fille n’était pas née prématurément :

  • je ne croquerais pas la vie à pleines dents comme aujourd’hui
  • je n’aurais pas fait cette découverte qui a changé ma vie 
  • je serais toujours la docile professeur des écoles qui respecte les programmes et qui impose des règles illogiques aux enfants
  • je n’aurais pas découvert la communication non-violente
  • je n’aurais pas découvert qui je suis (je n’ai pas terminé mais j’avance bien)

Alors même si mes journées sont très chargées voir éreintantes, je n’appuierais pas sur ce bouton.

Hospitalisation, séparation, prématurité, opération, séparation, handicap, séances de rééducation, fauteuil roulant, appareillages, administratif. 

Ces mots me donnent encore la chair de poule. 

Mais, huit ans plus tard : 

  • J’apprends à vivre dans le présent, au jour le jour
  • J’apprends à écouter mon corps (il s’est fortement manifesté)
  • J’ai pris le temps de réfléchir à mes rêves et je mets tout en œuvre pour les réaliser
  • Ma vision de l’enfant a complètement changé grâce à la découverte de Maria Montessori, la fabuleuse pédagogue Italienne
  • J’ai retrouvé mon plaisir d’apprendre et je suis passionnée pour en découvrir de plus en plus chaque jour
  • Les enfants que j’accompagne lors de mes ateliers Montessori retrouvent confiance, apprennent ou réapprennent avec plaisir
  • Je ne suis plus (ou presque plus) dans une démarche de l’adulte tout puissant qui cherche à éduquer les enfants en se faisant obéir
  • Naturellement, j’ai commencé à accompagner des adultes pour partager ce trésor. Je ne pouvais pas garder tout ça pour moi
  • Je veux vivre de ma passion
  • Je veux pouvoir travailler quand l’élan est là (c’est-à-dire 360 jours par an). D’ailleurs, je ne peux plus parler de « travail », au sens strict du terme. Je pourrais le remplacer par : projet, enthousiasme, élan, joie. 
  • Je ne veux plus échanger mon temps contre de l’argent
  • Je veux voyager pour explorer le monde (même si le fauteuil roulant est cassé dans l’avion)
  • Je veux prendre du temps pour moi (j’ai l’impression que les fabuleuses peuvent m’y aider !)
  • Je ne veux plus vivre en me donnant des excuses, je veux VIVRE.

Alors, merci Juliette de t’être battue pour vivre et de te battre chaque jour, comme une championne pour faire quelques pas toute seule et t’habiller chaque matin. 

Merci à la vie.

Ce texte nous a été transmis par Céline, une Fabuleuse maman



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


En savoir plus


Cet article a été écrit par :
Une Fabuleuse Maman

Nos lectrices nous envoient parfois des textes formidables que nous avons plaisir à publier ici.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
L’été dans ma maison
L’été est là ! Il sent bon les barbecues dans le jardin, les soirées chaudes sous les étoiles, les baignades[...]
Mes trois reconnaissances du jour
Il y a une année environ, j’ai découvert - grâce aux Fabuleuses au foyer - la pratique de la gratitude.[...]
C’est une période et elle passera
C’est un soir de semaine, il fait encore jour et je suis déjà en pyjama (à savoir, un vieux t-shirt[...]
Conception et réalisation : Progressif Media