Le bon combat - Fabuleuses Au Foyer
Maman épuisée

Le bon combat

Cindy Ghys 5 avril 2016
Partager
l'article sur


La Fabuleuse est une vaillante guerrière !

Elle sait cacher ses faiblesses pour se montrer solide et féroce dans son quotidien rythmé par des luttes répétitives et éternelles.

Son armure est invisible à l’oeil nu, mais si vous prenez le temps de l’observer, vous découvrirez que sa famille c’est sa bataille, qu’elle serait prête à tout casser si vous touchiez au fruit de ses entrailles !

À coup de boîte à casse croûte, brosse à récurer, plannings ficelés, carte bleu dans le rouge, talons haut menaçants et manuels sur la parentalité, la Fabuleuse mène de front de nombreux combats !

Elle se bat pour que sa troupe soit à l’heure,

pour se coucher tôt,

pour manger équilibré,

pour une maison ordonnée,

pour ne pas crier,

pour les chemises repassées,

pour les cartables prêts,

pour les vaccins à jour,

pour les jouets rangés,

pour les devoirs faits,

pour des bourrelets en moins,

pour des vergetures estompées,

pour un jardin au poil,

pour la cuvette baissée,

pour la chasse tirée,

pour ne rien oublier,

pour payer les factures,

pour des gardes manger à craquer,

pour des vacances au top,

pour faire bonne impression,

pour de bonnes relations,

pour des promotions,

pour la sécurité,

pour la politesse,

pour la propreté et j’en passe,

et surtout, pour être à la hauteur de ses propres exigences !

La Fabuleuse tient bon et met régulièrement KO tout ce qui entrave son chemin. Pourtant, le quotidien peut avoir raison d’elle et l’envoyer au tapis. La Fabuleuse peut alors renoncer, se sentir lasse, coupable, inutile, détestable, lâche, sans force, désarmée.

Parfois ses efforts tombent à terre, mais elle fait ce qu’elle peut et elle fait de son mieux.

C’est alors que la considération et la reconnaissance de son mari, son compagnon, d’une amie, d’un enfant (car non, ils ne sont pas toujours ingrats), d’un parent proche, lui redonnent l’énergie d’avancer, d’y croire encore, de remonter la pente et de continuer à relever ses défis.

Chères Fabuleuses, si personne ne vous le dis laissez-moi vous le dire : vous êtes extraordinaires, vous changez la vie, merci !

Et si aujourd’hui vous pouviez être votre propre meilleur allié et vous accorder une trêve, ne serait-ce que dans votre for intérieur ?

Certes, la vie continue et la todolist ne va pas diminuer comme par magie !

Mais si vous lâchiez prise un instant, pour réaliser que vous êtes importante, peu importe les batailles que vous remportez ?

Et si votre valeur ne dépendait pas de ce que vous accomplissez, mais de qui vous êtes ?

Une femme, une épouse, une mère, une fabuleuse …

Peut-être pourriez-vous alors ne choisir qu’un seul combat : celui de vous aimer et d’aimer autour de vous.

En effet l’amour console, supporte, croit, espère, endure.

C’est à la fois l’arme la plus insignifiante et la plus puissante que la Fabuleuse ait à son arc.

Nous pourrions tout accomplir sur cette terre jusqu’à déplacer des montagnes, mais si nous n’avons pas d’amour, à commencer pour nous mêmes, à quoi tout cela servirait-il ?

«Le bon combat est celui qui est engagé parce que notre coeur le demande. (…) Le bon combat s’est déplacé des champs de bataille à l’intérieur de nous-mêmes».

Le Pèlerin de Compostelle de Paulo COELHO, ét. LGF (Extrait du «Bon Combat» pages 80 à 84).



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Cindy Ghys

Cindy Ghys est Life Coach spécialisée en découverte et réalisation de soi. Mère de trois enfants, elle utilise ses expériences et son parcours professionnel pour accompagner les femmes vers plus de lâcher prise, de paix intérieure et de confiance en soi.
http://jarretedetreparfaite.com

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Et si c’était un burn-out parental ?
« Je n’en peux plus, tant pis, ça m’est égal, je le laisse faire ce qu’il veut. » Je n’oublierai[...]
Chère mère de famille
Il y a maintenant plus de 100 jours, nous apprenions que les écoles fermaient... jusqu'à nouvel ordre. Le lendemain, nous[...]
Ta fabuleuse illustration
Pas besoin d'être parfaite pour être Fabuleuse ! En cette période particulière, nous voici pour la plupart confinés dans nos[...]
Conception et réalisation : Progressif Media