L’amour s’est caché dans le panier à linge - Fabuleuses Au Foyer
Vie de famille

L’amour s’est caché dans le panier à linge

Hélène Bonhomme 23 août 2017
Partager
l'article sur


L’amour s’est caché dans le panier à linge. Il est là, quelque part entre les torchons et les serviettes. Il s’est caché sur le lieu du crime, là où l’on mélange sans aucun scrupule le blanc et les couleurs, là où la réalité de la vie et de ses contraintes vient déteindre sur la candeur et la passion des débuts.

L’amour, c’est quand ta vie entière passe à la machine à laver.

L’amour, ce sont des slips propres et pliés qui, quelques petites heures après cet instant de gloire, gisent, malodorants, sur le sol de la salle de bains.

Dans quelques jours, ils seront à nouveau alignés dans un tiroir, arborant une délicate senteur que les publicitaires qualifient de Bora-Bora.
Avant de se retrouver immanquablement dans une corbeille à linge qui sent le bidonville.

L’histoire commence avec deux personnes qui s’aiment plus que tout et qui n’attendent que le moment de vivre enfin sous le même toit. Surtout, n’être plus jamais séparés, pour ne jamais vivre la torture qu’endure une paire de chaussettes le temps d’une lessive. Être ensemble pour toujours !

Et un jour se serait-on trompée de programme de lavage ? on remet son choix en question. Peut-être bien que je me serais mieux entendue avec un 100% coton made in France. Le synthétique, ce n’est pas ma tasse de thé.

Ces défauts que l’on trouvait si mignons au début,

on donnerait tout pour en être débarrassée. Mais tandis que l’on songe à chercher ailleurs le frétillement du début, l’amour est toujours là. Caché tout au fond du panier à linge.

Et si j’avais le courage…

  • d’embrasser ma grenouille à nouveau ?
  • de dépoussiérer mes sentiments ?
  • de rechercher le feu du début ?

Facile ou pas facile ? Devinez !

Pas facile du tout, puisque réanimer le lien, cela demande une bonne dose d’engagement.

Possible ou pas possible ?

Possible mais il vous faudra peut-être de l’aide. Investir pour un temps dans un détachant surpuissant en plus de votre lessive habituelle.

Avoir une grenouille pour mari, moi j’adore.

Parce qu’un prince charmant, ça n’est pas si pratique : à côté, j’aurais l’air d’une cruche avec tous mes défauts. Parce que le polyester, au moins, c’est plus facile à repasser ! Parce qu’être ensemble, c’est laisser l’autre être imparfait et chérir ce qu’on a construit ensemble.

Parce que l’amour dans la folie du quotidien, c’est comme une courageuse et excitante fouille spéléologique au fin fond d’un sombre et puant panier à linge.

Ce texte est extrait du livre C’est décidé, je suis fabuleuse – Petit guide de l’imperfection heureuse (Hélène Bonhomme, Première Partie, 2016).



Partager
l'article sur




Cet article a été écrit par :
Hélène Bonhomme

Fondatrice du site Fabuleuses au foyer, maman de 3 enfants dont des jumeaux, Hélène Bonhomme multiplie les initiatives dédiées au bien-être des mamans : deux livres, deux spectacles, quatre formations, la communauté du Village, une chronique sur LePoint.fr et un mail qui chaque matin, encourage plusieurs dizaines de milliers de femmes. Diplômée de philosophie, elle est mariée à David et vit à Bordeaux.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
« C’est toujours moi qui… »
Nombreuses sont les femmes que j’accompagne à se montrer entreprenantes, exigeantes, ambitieuses pour leur vie. Et fatiguées. Elles sont épuisées[...]
Pose ta tête sur son épaule
« Somewhere over the rainbow », quelques notes qui s’envolent alors que Kathleen Kelly (Meg Ryan) et Joe Fox (Tom[...]
SOS, mon homme a le désir en berne
Suite à la chronique L’envie d’avoir envie de sexe, vous avez été nombreuses à me rappeler que le manque de[...]
Conception et réalisation : Progressif Media