“Je sais bien que je devrais, mais je ne le fais pas…” - Fabuleuses Au Foyer
Maman épuisée

“Je sais bien que je devrais, mais je ne le fais pas…”

Anna Latron 30 mars 2021
Partager
l'article sur


Je sais bien que je devrais me coucher plus tôt, mais…

Je sais bien que je devrais aller faire pipi dès que j’en ressens l’envie, mais…

Je sais bien que je devrais aller chercher les enfants à pied, mais…

Je sais bien que je devrais boire plus d’eau et moins de café, mais…

Je sais bien que je devrais me remettre au sport, mais…

Je sais bien que je devrais arrêter de grignoter, mais…

Je sais bien que je devrais lire plus et moins regarder Insta, mais…

Chère Fabuleuse,

Si tu es maman, tu as forcément une de ces phrases qui tourne en boucle dans ta tête.

Tu sais, mais tu ne le fais pas. Parce que tu es :

  • Fatiguée
  • Flemmarde
  • Trop occupée
  • Les trois 🙂

Bienvenue au club de la maman 2021.

Celle qui SAIT ce qu’elle devrait faire — parce qu’elle est ultra-connectée, abreuvée d’infos à longueur de journée — mais qui ne le fait pas.

Elle sait qu’elle devrait manger moins de chocolat et plus de fruits, qu’elle devrait s’hydrater plus et boire moins de café, qu’elle devrait pratiquer une activité physique régulière.

Ben oui, étant donné qu’elle passe la majeure partie de son temps libre sur les réseaux sociaux, qu’elle est éduquée et qu’elle a été biberonnée aux infos télévisées, elle sait qu’il faut manger bouger, qu’il faut manger au moins 5 fruits et légumes par jour, qu’il faut dormir au moins 8 heures par nuit, qu’il faut éteindre les écrans à 22 heures pour éviter les insomnies et avoir un sommeil réparateur.

Mais elle ne le fait pas.

Parce qu’elle est crevée, parce qu’elle en a ras le bol des injonctions — n’oublions pas qu’elle doit déjà être une mère parfaite, une amante parfaite et une professionnelle irréprochable — parce qu’elle croule sous la charge mentale alors franchement, son bien-être à elle, c’est la cerise sur le gâteau.

Pourtant, son corps lui envoie des signaux : elle a la peau qui tiraille, les jambes lourdes, le dos douloureux, les cervicales bloquées, le ventre ballonné, le cuir chevelu irrité…et la liste est longue.

Elle a beau savoir qu’il faudrait aller faire pipi dès que l’envie se fait ressentir — ben oui, évidemment, elle le sait, sa sage-femme le lui a répété sur tous les tons pendant sa rééducation du périnée — elle rigole intérieurement parce qu’elle n’a pas le temps.

Elle n’a pas le temps

Elle n’a pas le temps de boire un verre d’eau quand elle a soif, pas le temps d’aller vider sa vessie, pas le temps de mettre de la crème sur son visage — encore moins sur ses jambes — pas le temps de s’alimenter correctement.

Mais oui, parce que tout ça, ça prend du temps ! Pourtant, du temps, elle en perd quand elle finit par devoir consulter parce que ses intestins sont en vrac, parce que son dos est en compote, parce que sa peau est envahie d’eczéma ou de psoriasis.

Elle se sacrifie pour les autres (ses enfants / son conjoint / son boss) et elle oublie de s’offrir des arrêts au stands, simplement pour faire pipi, pour boire un verre d’eau ou respirer, tout simplement.

Tu sais quoi ?

Je pense que nous n’avons plus de temps à perdre. Parce que l’équilibre de notre foyer, de notre famille, de notre vie professionnelle et amicale en dépend.

Actuellement, je traverse l’une des périodes les plus chargées de ma vie. Une période remplie de défis sur tous les plans :

  • j’ai un boulot absolument passionnant mais qui me demande un investissement conséquent
  • j’ai un mari qui a des horaires de travail trèèèèès extensibles
  • j’ai des enfants atypiques qui réclament beaucoup d’attention
  • j’ai un entourage familial soutenant mais éloigné géographiquement, et donc peu de relais humain
  • j’ai une nounou au coeur d’or mais qui est hospitalisée pour une longue durée

Pourtant, jamais je ne me suis sentie autant remplie d’énergie.

Pourquoi ? Parce que je sais pertinemment ce que je dois faire pour remplir mon réservoir et me permettre d’avancer… et que je le fais.

  • Je me couche tôt pour pouvoir m’offrir le luxe d’un moment rien que pour moi au lever et attaquer ma journée du bon pied
  • Je donne à mon corps le carburant dont il a besoin pour fournir un effort à la hauteur de ce que je lui demande : j’essaie de ne pas le ralentir par une digestion énergivore et de lui apporter suffisamment d’eau, je bouge le plus possible
  • Je nourris mon esprit avec ce dont il a besoin : du beau (la lecture) et du concret (des podcasts ou des conversations avec mes proches)

Loin de moi l’idée de te dire que tu es nulle parce que tout ça, tu ne le fais pas.

Loin de moi l’idée de me sentir meilleure que toi parce que tout ça, tu ne le fais pas.

Parce que mon parcours n’est pas un sans faute : je grignote toujours, j’ai parfois du mal à sortir du lit le matin et à éteindre mon smartphone le soir. Par contre :

  • quand je plonge ma main dans le sachet de M&M’s, je sais que je serai crevée après et que j’aurai du mal à être productive à cause d’une digestion chahutée.
  • quand je reste au lit au lieu de chausser mes baskets ou rejoindre mon tapis de yoga, je sais que ma journée sera moins remplie d’énergie parce que je n’aurai pas rechargé mes batteries avant de la commencer et d’être prise dans les aléas du direct
  • quand je scrole sur Insta au lieu d’éteindre ma lampe de chevet, je sais que je mettrai plus longtemps à m’endormir et que ma nuit écourtée ne me permettra pas d’être fraîche et dispose le lendemain.

Ces comportements, je les choisis plus, je les fais presque “en conscience”, aussi parce qu’ils me permettent de mieux apprécier les routines que j’applique le reste du temps.

Ces anciens réflexes reviennent moins souvent, parce que je SAIS que si je veux aller là où j’ai envie, j’ai besoin de moi.

J’ai besoin de moi dans les meilleures conditions pour être une maman qui ne crie pas trop, une épouse qui ne râle pas trop, une amie à l’écoute, une professionnelle efficace et créative, une collaboratrice de bonne humeur.

Tout cela, je ne l’ai pas découvert toute seule…et surtout, je ne l’ai pas mis en pratique toute seule. J’ai eu la chance d’être entourée et encouragée pour faire VRAIMENT toutes ces choses dont je savais qu’elles étaient bonnes pour moi, mais que je renâclais à mettre vraiment en pratique dans le concret de mon quotidien.

Tu veux savoir quel est mon secret ?

  • Mon secret, c’est la mise en pratique.
  • Mon secret, c’est la régularité.
  • Mon secret, c’est la responsabilité.
  • Mon secret, c’est que je sais ce qui est bon pour moi et que je veux aller bien.
  • Mon secret, c’est que je ne suis pas seule.

Alors toi non plus, ne reste pas seule et sens-toi encouragée pour te mettre en mouvement.

Alors toi aussi, mets en pratique et découvre à quel point la régularité de certaines habitudes toutes simples peut vraiment changer ta vie.

  • Dans le Village, on va t’aider à faire VRAIMENT ce que tu sais que tu devrais faire : boire, respirer et bouger (et plein d’autres habitudes pour prendre soin de ton bien-être intérieur).
  • Dans le Village, on t’encourage à mettre en pratique des rituels tous simples qui vont changer ta façon de vivre ton quotidien.

C’est décidé, je veux faire ce que je sais que je devrais faire :

Je rejoins le Village !



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Anna Latron

Journaliste de formation, Anna Latron collabore à plusieurs magazines, sites et radios avant de devenir rédactrice en chef du site Fabuleuses au foyer et collaboratrice d’Hélène Bonhomme au sein du programme de formation continue Le Village. Mariée à son Fabuleux depuis 10 ans, elle est la maman de deux garçons dont Alexis, atteint d’un trouble du spectre de l’autisme.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Et si tu sortais marcher ?
J’essaie, en ce moment, de ne pas trop écouter les nouvelles et de perdre le moins de temps possible sur[...]
On a le droit d’être fatiguée
Chacune le sait, 2020 a été une année éprouvante (et 2021 s'annonce sous les mêmes auspices). Chacune a été chamboulée,[...]
“Si tu n’as pas dix minutes, vole-les !”
“Si tu n'as pas dix minutes, tu n'as pas de vie.”Anthony Robbins Oui, mathématiquement parlant, le gars a raison, bien[...]
Conception et réalisation : Progressif Media