Fin des vacances... - Fabuleuses Au Foyer
Vie de famille

Fin des vacances…

12 septembre 2016
Partager
l'article sur


31 août : fin des vacances.

Demain, mes 6 enfants reprennent le chemin de la fac, du lycée et de l’école et moi, ma vie de maman mi au foyer (fabuleuse, donc :-)), mi auto-entrepreneuse, mi-étudiante (eh oui, je reprends mes études en Master Sciences du religieux et laïcité, mon dada !), et je continue mon rôle de chérie de mon chéri, amie de mes amies (vous m’avez manqué !), sœur et fille, et bien d’autres choses encore…

Deux mois de vacances pour souffler (euh, vite fait alors)…

…amener les enfants en camps, les chercher, faire les valises, défaire les valises, partir en mission à la journée en Espagne et y trouver une place de parking, de quoi manger, un coin pour se baigner, faire (un peu) bronzette pendant que certains ralent qu’il fait trop chaud, d’autre que les sandwichs ne sont pas à leur goût, que la mer monte, qu’il y a des dames à côté qui ont les seins nus… et que j’ai moi-même dormi à moitié toute la nuit parce que mon cher et tendre ronfle comme un pompier et que j’ai fini la nuit au salon en bas, guettant les bruits inhabituels de notre maison de location !

Deux mois, et trois semaines à 8.

Essayer de se caler sur les attentes des uns, les besoins des autres, à proposer des jeux de société pour « faire quelque chose » ensemble, à refaire du lien après 6 mois d’aller-retours de mon chéri deux semaines sur trois, du lundi au vendredi, me laissant seul à manœuvrer tant bien que mal le bateau de notre grande famille.
Tensions, réconciliations sur le bord de l’autoroute, fatigues et aussi moments de grâce quand ils se retrouvent au bout de quelques jours d’absence de l’un : « Tu m’as manqué ! »… Nous, parfois, on n’y croit plus à cette tendresse qu’ils sont censé se manifester les uns pour les autres…

Ah, ces grandes vacances, je les espère toute l’année…

Je me dis que je vais pouvoir souffler, me reposer, penser à moi. Penses-tu ! Dès que juin arrive, je commence à me demander comment je vais pouvoir travailler à la maison avec les grands qui finissent tôt et qui passent leur journée à rigoler bêtement derrière leur ordinateur…
Allez, les deux mois sont passés et je vais pouvoir enfin en prendre des vacances. Ah bon ???
Et les lessives à finir, la maison qui est sens dessus-dessous depuis notre retour, les inscriptions pour les activités et mon travail qui n’attend que moi ?
Ah oui, j’avais oublié, comme me l’a rappelé notre grand récemment, j’ai choisit mon conjoint, et du coup, d’élever ses trois enfants en plus des miens.

Et bien, à moi de l’assumer, maintenant ! Y’a plus qu’à !



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


En savoir plus


Les articles
similaires
Aimer cet enfant qui n’est pas de moi
Septembre 2012. Jeudi. Le jour de notre rencontre avec Pia, dans sa famille d'accueil. Je la tiens dans mes bras[...]
Noël et famille recomposée : la guerre assurée ?
Noël approche. Les rues sont illuminées, les enfants démarrent le compte à rebours, vont bientôt pouvoir s'émerveiller du sapin si[...]
Vacances ratées
Rentrer de vacances reposée, jolie, détendue, pleine d’énergie ? Très peu pour vous… Cette année, vos vacances étaient ratées. Vous rentrez[...]
CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.
En validant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient conservées et utilisées pour me tenir informé(e).

En savoir plus
Conception et réalisation : Progressif Media

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.