Comment renouer avec sa créativité ? - Fabuleuses Au Foyer
Dans ma tête

Comment renouer avec sa créativité ?

Valérie de Minvielle 26 avril 2021
Partager
l'article sur


Nombre de femmes que je reçois se savent créatives, mais déplorent leur manque d’assiduité : « Je suis créative mais je suis nulle dans la matière que j’aime, je ne m’entraîne pas assez souvent ». Et hop, elles s’envoient une phrase assassine au passage. 

« La créativité ? Je la vis quand je m’assois à ma table et que je fais quelque chose de mes mains », me dit Sarah. Elle s’est mise au scrapbooking, aux bijoux, elle aime faire des surprises à ses amies, créer un calendrier de l’avent. Mais souvent, dans ces entreprises elle s’arrête vite, sous la pression de sa petite voix qui lui chuchote :

« Tu n’es pas capable, tu n’y arriveras jamais ». 

Confond-elle créativité et génie artistique ?

Elle ne serait pas la seule… La créativité, c’est la capacité à faire naître, faire pousser, faire exister. C’est aussi la capacité à mettre en lien d’une façon inédite, novatrice. 

Elle existe chez toute personne et dans toute situation. Certains artistes disent faire exprès de s’enfermer dans des contraintes (de couleurs ou de format) pour stimuler leur créativité. En 2020, rapidement après l’obligation de porter un masque chirurgical dans la rue, on a vu émerger des masques décorés de fausses bouches, ou transparents pour que l’on puisse lire sur les lèvres, ou tout simplement pour montrer son sourire. 

La créativité est le signe vivant de la souplesse de notre intelligence.

La créativité se nourrit d’ouverture sur l’extérieur, sur l’autre, sur le différent. 

Janine Benyus, biologiste américaine à l’origine du « biomimétisme », nous rappelle combien la nature qui nous entoure est une source de créativité infinie pour résoudre tout un tas de problèmes. Les ailes des oiseaux nous ont inspiré celles des avions, leur bec, celui de la forme de nos trains à grande vitesse. 

La créativité ne se joue pas toujours dans la matière : l’humour est un signe fort de créativité. À la lumière de ces explications, je demande à Sarah de me parler de trois situations où elle s’est sentie créative. Où elle a eu l’impression d’innover, de créer de nouveaux liens. Elle répond :

« Une fois où j’ai eu une idée pour faire comprendre une leçon à ma fille, une fois où j’ai trouvé les mots pour stopper une dispute avec mon conjoint, une fois où j’ai eu l’idée de poser des questions à mon fils qui allait mal »

Je note que ce qui la rend créative, et satisfaite de l’avoir été, plus que le scrapbooking, c’est le désir d’améliorer la qualité de ses relations, ou de débloquer un problème pour l’autre.

La créativité parle de l’être que vous êtes : elle est la trace de votre essence, l’expression de votre singularité. 

La créativité, ça se muscle.

Certains ont un journal créatif, d’autres se donnent des rendez-vous créatifs, d’autres encore entretiennent ce que l’enfant en eux aimait faire et continuent de jouer souvent. 

Comment mettre plus de jeu dans vos activités ?

  • Vous courez ? Pourquoi ne pas consacrer 5 minutes de votre séance de course à jouer à courir à différentes allures, pas de fourmi, pas de géant, en levant les genoux, en tapant les fesses, comme quand vous étiez petite ?
  • Vous vous apprêtez à mettre le couvert ? Et si vous alliez mettre votre musique préférée, et que vous vous amusiez à mettre le couvert en rythme ?
  • La moutarde vous monte au nez avec vos enfants ? Essayez de leur dire ce que vous voulez leur dire en chantant.
  • Vous vous sentez coincée au boulot ? Levez le nez de votre ordinateur, et inventez par écrit 10 façons différentes, même loufoques, dont ce problème pourrait se résoudre.
  • Vous vous sentez fourbue en fin de journée ? Pourquoi pas proposer à votre conjoint de débarrasser la table de la cuisine, saisir chacun un carnet ou une spatule en bois, et faire un petit ping-pong ? 

Vous n’avez pas besoin d’être une artiste confirmée pour faire preuve de créativité.

Vous êtes créative. 

Ce temps de pandémie où nous devons nous passer de tant d’activités qui nous apportaient légèreté et insouciance ne serait-il pas LE moment pour muscler votre créativité ?



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Valérie de Minvielle

Psychologue clinicienne, Valérie de Minvielle fonde après 20 ans d'expérience professionnelle "Ma Juste Place", une méthode d’accompagnement personnalisé pour les femmes qui veulent se sentir à leur juste place dans leur vie de couple, en tant que mère, et dans leur vie professionnelle et sociale. Elle est également l'auteur de "Trouver ma juste place - dans le quotidien de 7 femmes inspirantes" paru en janvier 2020.

https://www.majusteplace.com/

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Adieu l’école maternelle !
Adieu, couloirs de l’école maternelle, ornés d'œuvres à la peinture au doigt.  Adieu, petits porte-manteaux au-dessus de bancs miniatures.  Adieu,[...]
Vide ton lave-vaisselle avec amour
C’est en vidant la machine à laver la vaisselle pour la troisième fois de la journée que je me suis[...]
Je rougis
Je rougis. Souvent, facilement. En de multiples situations. C’est un phénomène difficile à vivre pour moi, car il trahit mes[...]
Conception et réalisation : Progressif Media