HB - relecture de vie

Cet été, je relis mon histoire

As-tu déjà repensé à ton enfance en observant les enfants jouer ? Goûté un soupçon d’adolescence à la saveur d’un diabolo menthe glacé ? Respiré quelques bribes de ta vie étudiante en ouvrant un carton de vieux cahiers dans un grenier ?

Nos souvenirs sont parfois surprenants.

Il suffit d’une nuance colorée, d’un arôme, d’une caresse, d’un timbre de voix pour que jaillisse la scène. Projeté sous le revers de nos paupières closes, notre passé nous visite à la manière d’un vieux film en noir et blanc. Les images sautent et la bande grésille : nous voilà transportés dans un autre temps, dans un autre lieu.

Où suis-je ? Et quelles sont les émotions qui me traversent ? Joie, tristesse, peur ? Comment les interpréter ? Comment les relier à ce que je vis aujourd’hui ?

Si tu as déjà vécu ce genre d’expérience, je te propose un petit exercice supplémentaire : celui d’une relecture de vie.

La relecture de vie, de quoi s’agit-il ?

La relecture de vie est un processus intime de retour sur soi qui invite à fouiller dans les souvenirs sans refuser l’émergence émotionnelle que cela peut provoquer, ni l’expression des cinq sens qui peut lui être liée.
Elle permet de parcourir le passé tout en le reliant au présent pour appréhender l’avenir. C’est une opportunité pour devenir l’hôte de soi-même, explorer ses racines, ce que nous avons reçu, ce qui nous a construit ou blessé, tout en acceptant de reconnaître leur impact dans notre propre vie.

La relecture de vie favorise :

  • l’expression d’un regard positif sur les belles choses accomplies
  • le repérage de nos ouvertures ou fermetures au monde
  • l’accueil des souvenirs plus compliqués de notre existence
  • l’appréciation du chemin parcouru
  • la prise de conscience de notre évolution et de nos changements
  • une mise en perspective des ressources que nous avons

Si les souvenirs de nos moments heureux agissent comme de vrais « shoots » dans lesquels nous pouvons nous ressourcer quand nous en avons besoin, nos manques et nos blessures viennent nous murmurer que nous avons été vulnérables mais courageuses.

Mais surtout, la relecture de vie aide à donner du sens à notre trajectoire, à créer des ponts entre les différentes périodes, à nuancer nos ressentis et observer que la vie est bien plus riche qu’une succession d’évènements blancs ou noirs, qu’elle peut être complexe ou ambivalente.

Elle permet de prendre un peu de hauteur sur des généralités ou des croyances qui ont pu nous coller à la peau et faire évoluer nos jugements. Elle met en relief les liens que nous tissons les uns par rapport aux autres, ceux qui se défont, ceux qui se resserrent ou s’épaississent.

Grâce au temps, rien n’est figé, tout se transforme.

Ainsi cette femme qui me dit poser un regard plus juste sur ses dernières années de mariage. Autrefois, son regard se focalisait sur un événement, un déménagement particulièrement difficile, venant filtrer la réalité et éluder les choses positives vécues à ce moment précis. Il n’est pas question de minimiser les souvenirs pénibles ou d’élaguer les bons, mais d’en avoir une interprétation plus fine et d’en comprendre le sens.

À tes crayons !

Si l’exercice te tente, choisis une feuille ou deux, dispose-les de façon horizontale, puis trace une ligne au milieu, de gauche à droite.

Note ta date de naissance dès le début de la ligne. Compte environ 10 cm par dizaines d’années écoulées. Pour une vue d’ensemble, il suffira d’agrafer les feuilles entre elles.

Tu peux maintenant commencer à dérouler le fil de ta vie. Voici ce que tu peux noter, de façon chronologique :

Les évènements ou souvenirs qui t’ont marquée :

  • de façon positive au-dessus de la ligne
  • de façon difficile, en dessous de la ligne.

Chaque événement est relié à sa date. Tu peux l’associer à une ou plusieurs émotions ou souvenirs sensibles.

« J’aimais accompagner mon père aux ruches. Je me souviens de l’odeur qui s’échappait de l’enfumoir utilisé pour endormir les abeilles, puis du parfum de miel qui se dégageait des cadres que nous levions. Ces moments éveillaient ma curiosité et nourrissaient mon affection pour lui. »

Certains évènements ou souvenirs peuvent être ambivalents ou confus.

« J’appréciais mon père et les valeurs qu’il nous transmettait, mais je craignais son autorité et sa disposition à frapper un peu facilement. Je l’aimais et je le détestais, cela dépendait des jours. »

« Je n’ai aucun souvenir de cette période, celle de la mort de mon frère. Je me souviens seulement de la voix de ma mère qui m’appelait dans la cuisine. »

Je te propose d’associer une couleur ou une musique à chaque période de ta vie.

« Quelle couleur revois-tu quand tu penses à tes 7 ans, 16 ans, 20 ans, 35 ans … ? »

À la fin de l’exercice, que penses-tu de l’ensemble de ta ligne ? Colorée ? Sombre ? Un peu de tout ?

Pour t’aider, voici une petite liste non exhaustive des évènements qui jalonnent  notre vie : naissance, décès, déménagement, engagement, rupture, crise personnelle, familiale, conjugale, réussite professionnelle, sportive, musicale, diplôme, formation, organisation familiale, naissance d’un enfant, maladie, accident, voyage, projet …

Chère fabuleuse, n’oublie pas que cet exercice est un cadeau que tu te fais.

Choisis un endroit calme

…pour favoriser l’intériorisation et n’hésite pas à faire l’exercice en plusieurs fois si tu en ressens le besoin.

Tu es libre d’explorer ton histoire à ton rythme. Si certaines périodes te semblaient trop difficiles à traverser, alors laisse-les de côté, tu pourras y revenir plus tard, mais essaye d’être attentive à l’émotion qui se présente à toi.
« Je me sens mal à l’aise, troublé(e), triste, je ne peux pas la regarder … »

Ne stresse pas, tu ne seras pas notée, pour la simple et bonne raison que ta vie n’a pas de prix : elle est même inestimable !

Dans cet exercice, rien n’est gelé. Tu peux gommer, barrer, changer d’avis.

Quand tu auras terminé ta relecture, n’hésite pas à la partager avec une personne que tu aimes ou en qui tu as confiance (ce peut être ton conjoint), surtout si cela te tracasse ou provoque des interrogations. Enveloppe-toi de bienveillance : cet exercice est exigeant, parfois douloureux ou long, mais il apporte une vraie bouffée d’oxygène et beaucoup de clarté. Enfin, si tu veux aller plus loin, tu peux même le décliner en version « couple » !

N’oublie pas :

La vie est comme un canevas ou un patchwork coloré.

Aujourd’hui, que voudrais-tu noter pour l’avenir ? Quelle couleur, quelle saveur et musique voudrais-tu lui donner ? Qu’est-ce qui te retient ?

La porte est ouverte : go, à toi de jouer !

HB-article-lettre qui illumine

profil-helenedumont2-chroniqueuse

Après avoir suivi un parcours de Lettres et Civilisations, Hélène est devenue professeur des écoles puis conseillère conjugale et familiale. Très attachée aux problématiques de l’articulation du maternel et du féminin, elle garde l’intuition que celle-ci ne peut être pensée sans la présence du masculin. Elle travaille aujourd’hui en cabinet libéral au rythme de sa vie de famille : un chouette époux et 6 enfants !

conseilconjugaletparentalite.com

Je partage sur Facebook
  • Anne Mont

    Quel magnifique défi! J’ai très envie d’essayer, mais ça parait très compliqué à faire seule.

  • Hélène Dumont

    Chère Anne, dans un premier temps vous pouvez essayer seule, c’est un premier pas, un premier jet, une première réflexion … et si cela s’avérait trop compliqué, peut-être se rapprocher d’une personne en qui vous avez confiance ou d’un professionnel … Belle relecture !