HB-article-bebesurprise

Bébé surprise…

Avec nos 4 enfants, on était sûrs de nous. C’est suffisant, notre famille est au complet, on se débarrasse de la poussette et des habits de bébé !

Non, avec juste 35 ans, une « solution définitive » n’avait pas vraiment été envisagée (peut-être plus de mon côté que de celui de mon mari… mais ça fait partie des décisions qui doivent être prises à deux.)

Et un jour… J’ai eu un jour de retard.

Les seules fois où ça m’est arrivé dans ma vie, c’est quand j’étais enceinte. Alors on est passé à la pharmacie, avec une boule au ventre…

Et le test était positif.

Les autres fois, la joie était au rendez-vous… Mais cette fois, la boule au ventre s’est installée un moment. J’en ai pleuré, de ce « bébé surprise » que je ne souhaitais pas.

Il m’a fallu du temps pour simplement l’accepter, cette petite vie qui grandit en moi.

Il m’a fallu (un peu) de temps avant de l’annoncer autour de moi. Je dis « un peu » , parce qu’après 3 grossesses dont une de jumeaux, c’est dur de cacher un 5e bébé au-delà de 2 semaines de retard de règles.

Il m’a fallu du temps pour ne pas me sentir coupable. De quoi ? De « vous ne connaissez pas les moyens de contraception ? », de « vous en avez déjà 4, ce n’est pas raisonnable !»

Ben… on vous a dit que c’est une surprise.

Il m’a fallu du temps pour accepter de revivre encore une fois une grossesse avec ses joies et… ses difficultés surtout (varices, constipation, plein d’à-côté pas forcément très glamour) !

Il m’a fallu du temps pour en arriver à aujourd’hui, où je me dis « vivement que je puisse le porter, ce bébé, le cajoler, le couver, lui présenter tous ces frères et sœur ! »

Encore 8 semaines, et nous pourrons le serrer dans nos bras. Ce bébé qu’on n’attendait plus, mais qui fait déjà partie de notre famille. Les grands se réjouissent de l’accueillir, et nous aussi ! On l’aime déjà… et il y avait encore de la place dans nos cœurs pour un 5e enfant. (Dans la maison un peu moins, mais on va se serrer un peu !)

 

Cet article nous a été envoyé par une fabuleuse maman : Sandra

Je partage sur Facebook
  • Clair de lutin

    J’ai 4 enfants et les 2 derniers sont de magnifiques surprises de la vie! Pour moi aussi il a été difficile de les accueillir surtout le 4 ème et pourtant maintenant j’adore ma famille avec 4 garçons!
    Effectivement, les remarques des autres sont très difficiles, à croire que c’est plus dur d’accepter pour eux que pour nous.
    Je te souhaite une très belle fin de grossesse et une merveilleuse rencontre!

  • emmaflo

    Ce témoignage me touche! Car il me renvoie à un moment de ma vie où cette question s’est posée! J’avais 41 ans, mon mari 48! Que faire ? le garder …mais je ne parvenais pas à me projeter, j’avais déjà deux filles : une de 4 ans et une de 8 ans et leur demi-sœur plus âgée d’un premier mariage de mon mari; ne pas le garder.. mais j’arrivais encore moins à me résoudre à ce choix. Je savais que je m’en serai voulu tout ma vie, qu’il aurait été là, permanent dans mes pensées! Au bout de 15 jours, après d’énormes discussions, disputes aussi avec mon mari, on a fait le choix de le garder. On a tardé à le dire aux filles, à notre entourage par peur aussi de leurs retours, et puis vers le mois de juin on s’est délivré! et cela a été un accueil fabuleux! nos enfants étaient heureux, on a été entourés, tout le monde attendait cet heureux événement et participait presque à toutes les étapes! J’ai pris du ventre d’un coup! En septembre, moment magique : c’est un garçon! C’était un des plus beaux jours de ma vie, marqué à jamais dans nos cœurs. Aujourd’hui ce petit bout à 3 ans et 3 mois, il vient de rentrer à l’école: un petit bonheur. Chaque jour je le regarde en mesurant la chance que l’on a eue! Il fait la joie de tous et il nous a beaucoup, beaucoup apporté! Voilà mon témoignage. Plein de bonheur à suivre pour vous.