Au sujet des routines - Fabuleuses Au Foyer
Vie de famille

Au sujet des routines

Géraldine Roure 8 octobre 2020
Partager
l'article sur


Lundi matin. Le réveil sonne, il est tôt. Trop tôt. Je prends mon téléphone et un rappel s’affiche : « Pense à arroser les plantes… » Comme à chaque fois je l’efface en me disant que je le ferai plus tard… 

J’entre dans la salle de bain et jette un regard las vers le tas de linge sale qui attend… Allez, vite une lessive, après c’est réglé. Sauf que juste à côté se trouve le tas de linge propre, non plié, non repassé. « Il faudra que je le fasse… »

Je réussis finalement à prendre ma douche, tout en ayant bien remarqué combien elle est sale puisque je ne l’ai pas lavée depuis un moment.

« Il faudra que je le fasse »

En ouvrant la porte de la cuisine pour me préparer un café chaud, je découvre un évier rempli de vaisselle sale. Je remplis rapidement le lave-vaisselle en pestant contre celui qui a oublié de le faire. J’ouvre mon frigo pour préparer le petit-déjeuner des enfants et je réalise qu’il est vide. « Oh non, j’ai encore oublié de faire les courses… Il faut que j’y passe après avoir cherché les enfants à l’école ce soir… »

Mon café enfin prêt, je décide de m’asseoir pour profiter encore un peu du calme du matin. Mais à la minute où mon esprit se pose, mes pensées arrivent en ordre de bataille :

« Dis, tu te rappelles aujourd’hui que tu dois passer au pressing ? Aller à la pharmacie pour le vaccin du dernier ? Prendre rendez-vous avec la maîtresse ? Faire une heure de sport pour garder la ligne ? Et n’oublie pas d’arroser les plantes ! »

Me voilà devant mon café tiède, plutôt démoralisée par cette nouvelle journée. Et les enfants se lèvent… C’est parti pour une nouvelle journée avec le sourire en moins… 

Voici comme se déroulait chacun de mes matins il y a encore quelques années.

Sans cesse en train de ruminer, d’oublier ou de stresser pour la somme de tout ce que je devais faire.

Alors que je cherchais des solutions, j’ai découvert un livre : Entretien avec mon évier : Domestiquez les tâches ménagères avec FLyLady. Une révolution pour moi ! J’ai réalisé à quel point je ne savais pas faire, et surtout appris à m’organiser, enfin ! Le principe ? Établir un tableau de bord de tâches quotidiennes (autrement dit routines) pour se libérer l’esprit et avoir une maison agréable, propre et rangée.

Je me suis tout de suite saisie de cette méthode pour l’appliquer point par point. Je me sentais compétente, efficace et organisée ! Mais peu à peu, l’ambiance a changé à la maison… jusqu’à virer au mode militaire. Le tableau de bord de mes tâches quotidiennes dirigeait la maison. 

« C’est comme ça que ça fonctionne et pas autrement ! »

  • Le premier mois, c’était le bonheur : je vivais à nouveau dans une maison propre et rangée. Mes vitres, mon linge et ma vaisselle étaient lavés, et mes plantes arrosées. Je savourais mes efforts. Pourtant, quelque chose n’allait pas. Je me sentais… épuisée. Je commençais à me demander combien de temps j’allais tenir.
  • Le deuxième mois fut plus chaotique : je n’arrivais plus à suivre la cadence et j’étais habitée par le sentiment d’en faire trop, de ne plus parvenir à réaliser les tâches point par point chaque jour. Je procrastinais, je râlais — car personne ne m’aidait — je me suis sentie nulle, bête…
  • Troisième mois : j’ai laissé tomber. Marre de faire les mêmes tâches chaque jour, de passer 15 minutes à faire du ménage tous les matins, marre de ranger chaque jour le bazar des autres, marre que personne ne m’aide et ne s’implique ! Résultat : culpabilité et sentiment d’être incapable. 

Voilà mon expérience des routines !

Suis-je la seule dans ce cas ? Mon petit doigt me dit que non. Quand on est une maman un tant soit peu perfectionniste — comme c’est mon cas — on aime beaucoup les routines. On raffole des méthodes, plannings ou to-do-lists que l’on trouve à la pelle sur les réseaux sociaux. Elles rassurent en nous donnant le sentiment de « contrôler » la situation. Et c’est vrai que ça marche… pendant un temps. Parce que rapidement, le piège se referme. 

Le risque des routines est de nous enfermer et de créer chez nous un quotidien encore plus lourd ! De ma propre expérience, je peux te dire que le danger est qu’elle t’enferme dans un cercle de mauvaise estime de toi-même en t’amenant à penser de cette façon :

« Je dois tout bien faire, dans l’ordre et parfaitement pour que ça marche. Mais comme je n’y arrive pas, bien sûr, la conséquence c’est que soit j’arrête tout, soit je procrastine soit je m’épuise. Et du coup je culpabilise et ne me trouve pas à la hauteur. »

Alors, soyons clairs : créer des routines est une excellente idée !

Si le terme n’est pas sexy, l’outil, lui, simplifie tellement la vie ! Créer une routine signifie ancrer des gestes qui vont devenir des habitudes pour alléger ton quotidien : chaque jour, tu sais quoi faire, quand le faire, comment le faire et combien de temps ça va te prendre. Mais pour éviter de tomber dans le piège dont je te parle, il y a quelques conseils en matière de routines que j’aimerais te partager aujourd’hui : 

Une routine bien pensée ALLÈGE ton quotidien et pas l’inverse ! Dès que tu sens que cette habitude que tu souhaites ancrer dans ton quotidien devient trop lourde, interroge-toi sur différents aspects : 

Ton besoin :

Cette routine est-elle véritablement adaptée à ta situation ? À ta famille ? As-tu vraiment besoin de laver les rideaux de ta maison tous les mois ? Peut-être que faire briller ton évier après chaque utilisation n’est pas vraiment nécessaire… Interroge-toi sur ce que tu as besoin de voir nettoyé, propre, rangé, lavé de façon quotidienne. Nous avons chacune des besoins très différents. Quand l’une, pour se sentir bien chez soi, a besoin d’avoir un sol propre régulièrement, l’autre sera plus dérangée par ses vitres sales qui réduisent la lumière dans sa maison… Quand l’une, pour être sereine, aura besoin de préparer ses repas en une seule fois dans la journée, l’autre aura besoin de cuisiner avant chaque repas… S’interroger sur mes propres besoins, c’est différent de se demander ce dont je rêve dans ma maison. Moi aussi, j’aimerais une maison qui brille de mille feux tous les jours toute la semaine. Mais ça, c’est un rêve que nous vendent les réseaux sociaux et en aucun cas la réalité de nos vies surchargées de maman.

Tes priorités :

Quelle est la chose essentielle qui, si elle est faite, t’évitera d’avoir à faire toutes les autres ? Cette question te permet de définir tes objectifs ! Par exemple : si tous les soirs tu prends 5 minutes pour ranger ce qu’on appelle les « points chauds » (c’est-à-dire les endroits où le bazar s’accumule régulièrement avec tout un un tas d’objets divers dont on ne sait pas quoi faire), est-ce que cela t’évitera de devoir passer une heure à ranger le week-end au lieu de te détendre ? Ou encore : préfères-tu prendre 5 minutes à chaque fois que le lave-vaisselle a fini de tourner pour ranger la vaisselle et t’éviter d’avoir une montagne de vaisselle sale qui attend et qui s’accumule en fin de journée ? On ne peut pas avoir des routines pour tous les domaines de la maison, ni tout contrôler, au risque de devenir un vrai dictateur en chef !

Ton lâcher prise :

Tu peux arrêter une routine parce qu’elle ne te correspond pas. Tu peux même faire une pause pendant un temps et la reprendre plus tard sans culpabiliser ! Oui c’est possible, et personne ne te jugera (à part toi) : c’est toi qui décides, pas la routine.

Une routine n’est pas figée, elle doit évoluer en fonction de tes saisons de vie : la rentrée, les vacances, le boulot qui change, les enfants qui grandissent… C’est elle qui s’adapte à toi et non l’inverse. Et enfin, le plus important peut-être :

Délègue !

Ose demander de l’aider, ose lâcher prise si la tâche n’est pas effectuée comme tu l’aurais fait, ose responsabiliser tes enfants, ose les remercier ! Ose organiser une petite réunion de famille pour demander à chacun ce qu’il aimerait faire dans la maison… Tu risques d’avoir des surprises 🙂 

Il n’y a pas de méthode miracle !

Certaines méthodes peuvent nous guider, nous inspirer, mais gardons bien à l’esprit que rien ne nous oblige à les appliquer à la lettre. Nous pouvons — devons ! — nous les approprier et créer notre propre méthode qui ne convient qu’à nous ! 

En ce mois d’octobre, l’envie de prendre de “bonnes” habitudes pointe le bout de son nez, particulièrement en matière de gestion de la maison. Alors chère Fabuleuse, avant toute chose, je t’invite à te faire passer TOI en premier dans ton agenda :

  • une routine pour boire un café chaud et seule tous les matins ;
  • une routine pour prendre un bain avec une musique agréable tous les week-ends ;
  • une routine pour se donner le temps d’écrire dans son journal ;

À toi de jouer !

Quand tu auras fait cela — et seulement après — tu pourras trouver sereinement les petites habitudes quotidiennes qui rendront service à toi et ta famille, qui permettront à chacun de sentir bien dans votre foyer.



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Géraldine Roure

Mariée et maman de 3 enfants, Géraldine vit à Toulouse dans un petit appartement avec une chambre pour trois enfants ! Autant dire que la gestion d'une famille nombreuse dans un petit espace, c’est plutôt son quotidien ! Les Fabuleuses, elle connaît bien: après être passée par le Village, elle a eu à coeur de se reconvertir pour devenir Home Organiser. Elle se définit comme une « pacificatrice» du foyer : elle accompagne les mamans imparfaites pour faire du tri dans leurs maisons et alléger la gestion de leur quotidien afin de retrouver une maison non pas parfaite, mais apaisée.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
La libération est proche
Le 28 mai, mes plus jeunes enfants reprennent l’école, et moi, je reprends le travail en présentiel, à temps partiel.[...]
Confinement et rangement
Notre maison... Chacune de nous avons un rapport bien particulier avec elle. Elle est parfois celle que nous aimons ou[...]
5 conseils pour l’école à la maison
Qui l’aurait cru ? L’école à la maison est désormais la norme. L’école à la maison ? Pas vraiment en fait, du[...]
Conception et réalisation : Progressif Media