Biblio

À la bibliothèque

Mardi matin, on est allé à la bibliothèque pour la première fois. La dame derrière le comptoir nous a beaucoup regardés et elle est venue toucher nos cheveux, parce qu’ils sont blonds et bouclés. Elle a dit qu’elle aussi, elle a eu des jumeaux mais que maintenant ils sont papas. Elle a beaucoup parlé avec maman.

On avait envie de sortir de la poussette, alors on a commencé à la faire basculer sur les côtés. Maman a dit : “OK, on y va”. On est allé dans l’ascenseur avec la poussette et on a appuyé sur les boutons. On est arrivés en haut, là où il n’y a que des livres pour les enfants. Il y avait une autre dame derrière un comptoir. Maman nous a sortis de la poussette.

On a couru vers les chaises et les tables en plastique. Elles étaient à notre taille.

Ensuite, on a déplacé toutes les chaises vertes et on les a mises là où il y a les chaises orange. On a pris toutes les chaises orange et on les a mises là où il y a les livres de musique.

Puis on est monté sur les tables.

Maman a dit non, alors on est monté sur des sortes de chiens pour lire. (Maman n’a pas compris non plus pourquoi il y avait des “chiens pour lire” dans cette bibliothèque).

Quand on a eu fini de monter, on a entendu que Maman nous appelait. Elle s’était assise sur un gros pouf et elle nous tendait des livres.

On a vu qu’il y avait plein de bacs remplis de livres. Ils étaient juste à notre taille. Adelin a commencé à vider les bacs. J’ai fait comme lui. Maman continuait à nous montrer des livres d’animaux et à faire des bruits de coq pour qu’on vienne s’asseoir. Quand elle a vu qu’on ne s’arrêterait pas de vider les bacs, elle est venue pour ranger les livres qu’on avait sortis.

Au début, elle regardait les lettres scotchées sur les livres, pour être bien sûre de ranger chaque livre à sa place.

Mais comme on sortait de plus en plus de livres et que la dame de la bibliothèque commençait à nous regarder drôlement, Maman s’est dépêchée de ranger les livres sans regarder les lettres. Elle a murmuré que tant pis, c’était pas grave, et que la dame de la bibliothèque était payée pour les remettre à leur place de tout façon.

Puis maman a trouvé un endroit tout doux où il n’y avait que des livres en peluche. Des livres de bébés. On n’a pas trouvé ça intéressant.

Alors on a couru là où il y a les ordinateurs. Les ordinateurs étaient sur des bureaux à notre taille. C’était super facile de grimper pour atteindre les touches et appuyer sur les boutons.

Maman voulait nous gronder mais elle ne pouvait pas parler très fort.

Alors elle est allée chercher la poussette, elle nous a mis dedans avec les doudous, et elle nous a attachés pour qu’on ne bouge plus.

On a attendu pendant que maman a remis les chaises vertes là où il y avait les tables vertes, les chaises orange là où il y avait les tables orange, et les livres dans les bacs (peu importe lesquels).

Elle a aussi remis en place quelques livres pour les grands, qu’on avait trouvés sur l’étagère “nouveautés”. Elle a appuyé sur le bouton de l’ascenceur et elle a dit au revoir, mais pas très fort.

Quand on est arrivés en bas, la maman des jumeaux papas n’était plus là. Alors on est vite sortis et on est allés jouer au parc.

Mardi matin, on était à la bibliothèque.

On n’a lu aucun livre.

Cétait bien.

 

Je partage sur Facebook
  • Nadine Hcl

    Lol….tout en lisant, j’imaginais la scène 😀

  • Myriam

    c’est tellement vrai …. j’ai eu aussi les enfants qui enlèvent leurs chaussures et qui sautent sur les coussins …. sur lesquels il faut s’asseoir !!!

  • Haha ! En fait quand ils ont inventé le mot bibliothèque ils se sont trompés, ils auraient dû dire Disneyland. 😀

  • Myriam

    oui parfois avec les enfants tout endroit devient Disneyland. Il faudrait alors que l’on puisse s’émerveiller … pas toujours facile quand on a le regard de la bibliothécaire braqué sur nous !