Wohin der Kaiser allein geht - Fabuleuses Au Foyer
Vie de famille

Wohin der Kaiser allein geht

Hélène Bonhomme 8 mars 2014
Partager
l'article sur


Force et honneur, courage et loyauté, cette fois j’y vais.

J’attrape chasseur #1 par les épaules, et le dépose sur le canapé, devant un épisode de Oui-Oui. Sans perdre une seconde, je pars chercher chasseur #2, et l’emmène aux côtés de son collègue, loin, très loin de ma cible.

Je m’élance vers la porte bleue. Attention, ils ont compris. Ils savent où je vais. Ils sont déjà en route, et je peux entendre leurs petits chaussons résonner sur le parquet du salon.

Je me faufile derrière la porte bleue, je la referme rapidement mais soigneusement, vérifiant qu’aucune des 4 mains n’a pu s’y coincer. La porte est fermée. Juste à temps, car j’entends déjà les petits grattements de l’autre côté, les respirations haletantes qui trahissent une grande excitation.

Une chanson bien connue de mes années collège prend tout son sens : « J’irai où tu iras, mon pays sera toi, j’irai où tu iras, qu’importe la place, qu’importe l’endroit. »

Mes poursuivants m’ont retrouvée, mais pas débusquée. Je peux faire ce que j’ai à faire.

J’ai fini.

Il est temps maintenant de sortir du piège dans lequel je me suis moi-même enfermée.

J’enclenche la poignée, et je pousse délicatement la porte pour ne pas blesser ceux qui ont installé leur QG de chasse juste derrière.

Je parviens à me glisser dans les 20 cm d’ouverture. Ceux qui me traquaient se jettent sur moi, et s’agrippent à mes mollets. Je me traîne, chaque jambe lestée d’une dizaine de kilos, vers le lavabo, où je parviens tant bien que mal à me savonner les mains.

Avant, je me serais faite une retouche de fond de teint, j’aurais lissé ma mèche sur le côté, et je me serais remis du déo.

Mais ça, c’était avant.

Ben voilà, j’y suis allée. Où ça ? « Wohin der Kaiser allein geht. » Expression que je tiens de mon arrière-grand-mère, l’élégante Lina : « Là où l’empereur va seul ». Là où l’impératrice voudrait aller seule, mais c’est pas toujours gagné d’avance.



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


En savoir plus


Cet article a été écrit par :
Hélène Bonhomme

Fondatrice du site Fabuleuses au foyer, maman de 3 enfants dont des jumeaux, Hélène Bonhomme multiplie les initiatives dédiées au bien-être des mamans : deux livres, deux spectacles, quatre formations, la communauté du Village, une chronique sur LePoint.fr et un mail qui chaque matin, encourage plusieurs dizaines de milliers de femmes. Diplômée de philosophie, elle est mariée à David et vit à Bordeaux.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Les toilettes publiques des mamans
« Pardon Madame, est-ce que vous auriez des toilettes ? C’est pour mon fils, il n’en peut plus. » Avec[...]
Tu sais que t’es maman de garçons quand…
Mes yeux sont encore englués et ma bouche toute pâteuse. Mon arrière-train se pose délicatement sur la cuvette. C'est alors[...]
CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.
En validant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient conservées et utilisées pour me tenir informé(e).

En savoir plus
Conception et réalisation : Progressif Media

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.