All posts tagged lâcher prise

HB-article 6 ans birthday

Tu as 6 ans

Je croyais qu’il me serait difficile de t’écrire ces mots et de les afficher ici. Et finalement non, ils sont venus tous seuls, pressants, comme pour témoigner de ce que peut être une relation maman-enfant qui ne va pas de soi.

Ma cadette, tu as 6 ans.

Chaque année qui t’éloigne de ta petite enfance me ravit. Je n’éprouve aucune nostalgie du temps où tu étais petite. Tes trois premières années ont été si difficiles. Je ne devrais pas, mais j’aspire à te voir grandir, je me dis qu’avec les années qui passent, tu la trouveras peut-être enfin, ta place.

Toi, celle du milieu, celle qui fait écho à ma propre place dans ma fratrie, celle que je ne comprends pas, celle qui me pousse dans mes retranchements, celle qui me fait puiser dans mes dernières ressources de patience, de bienveillance, de décodage. Lire la suite…

HB-article ennui enfants

J’ai laissé mes enfants “s’ennuyer”

J’ai beau crier sur tous les toits que je ne suis pas une experte en pâte à sel et encore moins en peinture sur bois, je me suis souvent retrouvée, à la veille des vacances ou d’un long week-end en solo, confrontée à LA question :

« Comment vais-je les occuper ? »

Une fois additionnées les activités que j’arrive à peu près à gérer sans perdre mon sang froid, force est de constater que ça ne remplit pas DU TOUT une journée entière :

  • Construire un château en Duplo : 20 minutes (au-delà, je m’endors)
  • Préparer un gâteau au chocolat : 30 minutes (sans compter le nettoyage de la cuisine après que Numérobis ait cassé les oeufs lui-même ^^)
  • Lire des histoires : 45 minutes (réparties sur la journée, hein, pas d’une seule traite)
  • Faire une balade en trottinette : 45 minutes (oui, SEULEMENT 45 minutes : comme je dois pousser Numérobis les trois quarts de la promenade, mon dos ne tient pas le coup plus longtemps)
  • Jouer à passer l’aspirateur : 30 minutes (le kiff de Numérobis en ce moment, c’est de passer l’aspirateur ; alors évidemment, vous pensez bien que j’en profite pour allier l’utile – pour moi – à l’agréable – pour lui. Machiavélique, vous avez dit ?)

Bref. Mis bout à bout, avec les siestes, les repas et les bains en moins, j’ai rempli au maximum une journée et demie. Lire la suite…

HB-article-princesse

Elle est moche, ta princesse

Iris tapote le coussin du canapé : j’ai promis de lui raconter une histoire.

Ses yeux débordent de gourmandise tandis qu’elle me tend son livre favori. Il me suffit d’un quart de seconde pour déchanter :

« Aaaah ! Non Iris, pas La reine des bisous, on l’a lu déjà 542 fois cette semaine. On ne pourrait pas raconter une autre histoire ? »

Je voudrais me lever, mais Iris saute sur mes genoux rouillés pour s’installer confortablement et me déglinguer au passage mon petit orteil de pied.

Je sens que mes cheveux se hérissent. Que mon égoïsme enrage. Je sens que je vais « péter une durite ». J’ai tellement honte de toutes les pensées qui affluent dans ma tête que je n’ose pas même vous les partager. Je n’ai pas du tout envie de lire La reine des bisous. C’est mièvre.

Je commence donc l’histoire d’une voix ramollie

comme le beurre du dimanche matin à 10h en plein mois d’août que mes enfants ont oublié de ranger. Iris me secoue le bras :

« Non, maman, pas comme ça ! »

Sa détermination m’amuse et me fait sourire. A la deuxième page, je décide de varier ma diction, en mode accéléré. Ses grands yeux ronds me fixent curieusement, avec un brin de malice : Lire la suite…