“Réussir” ses vacances ou “être” en vacances ? - Fabuleuses Au Foyer
Dans ma tête

“Réussir” ses vacances ou “être” en vacances ?

maman_en_vacances
Sandra Aubert 23 juin 2022
Partager
l'article sur


Les vacances de printemps sont tout juste derrière nous et déjà nos pensées se tournent vers la prochaine période à organiser… les grandes vacances ! Comment appréhendes-tu ces deux mois sans école, chère Fabuleuse ?

Est-ce que les vacances d’été sont pour toi un vrai casse-tête ?

Un numéro d’équilibriste où tu dois jongler entre la présence de tes enfants à la maison, ton boulot et ton désir ardent de ralentir le rythme ?

le planning de garde alternée vient complexifier encore un peu plus l’équation ?

Est-ce que tu te réjouis de voir davantage tes enfants ? Ou au contraire est-ce que tu angoisses à la perspective de vivre de longues journées avec eux ?

Rêves-tu de voyages et d’ailleurs ? Seule ou à deux ?

Ou au contraire ta priorité est-elle de revoir ceux qui te sont chers, amis et famille, et que tu n’as pas pu serrer dans tes bras ces deux dernières années ?

Depuis quand rêves-tu de ces vacances ? Un an, deux ans, plus ?

Es-tu plutôt du genre à les planifier un an à l’avance ?

À inscrire chacun de tes enfants à une colo ou un camp dès la Toussaint ?

Ou au contraire à te réveiller un matin début juin en déclarant à ton mari « bon, il serait peut-être temps qu’on réserve quelque chose pour cet été, qu’est-ce que t’en penses ? »

Que tu partes ou non en vacances cet été, faute d’argent, de temps ou parce que tu as fait le choix d’un été travaux à la Valérie Damidot,

Que tu prennes l’avion pour aller au Portugal ou que tu ailles passer une semaine chez tes parents dans le village d’à côté,

Que tu vives tes vacances en tête à tête avec ton enfant ou en format XXL avec tes frères et sœurs et tous leurs poussins,

Que tu fasses ta valise pour deux jours ou trois semaines,

Chère Fabuleuse, je t’invite à abandonner l’idée de vouloir à tout prix réussir ces vacances.

Je t’invite à ne pas attendre qu’elles remplissent ton réservoir d’énergie, qu’elles te réconcilient avec ton conjoint, qu’elles te permettent de devenir la maman calme de Florence Foresti, ni qu’elles te transforment en maître zen…

Je t’invite à laisser derrière toi toute envie de parvenir à quoi que ce soit.

Je t’invite à ÊTRE. Seulement et simplement ÊTRE.

Être dans l’instant présent et s’ouvrir aux imprévus qui s’offriront à toi,

Accepter que ce que tu as imaginé ne se passera pas forcément comme prévu,

Mais que tu vivras de beaux moments.

Être…

Sentir ton souffle s’apaiser lorsque tu t’étendras sur une chaise longue, sur la plage ou dans ton jardin, et te sentir vivante,

Égrainer le sable fin entre tes doigts ou laisser l’herbe haute caresser la paume de ta main,

Inspirer à pleins poumons et sentir les effluves de lavande ou de thym s’infiltrer dans les méandres de tes bronches,

Admirer les couleurs du ciel à la nuit tombée,

Savourer le goût sucré d’un melon charentais et d’un verre de Porto autour de la table de jardin,

Te laisser bercer par le va-et-vient des vagues ou le chant d’une bergeronnette à la campagne.

Crois-moi, je t’en parle par expérience.

De retour chez toi, ce ne sont ni les musées que tu auras visités, ni les heures de voiture que tu auras parcourues pour traverser la France en diagonale, ni les centaines de clichés que tu auras stockés sur ton iPhone, qui te marqueront le plus.

Ce ne sont pas eux qui te feront le plus de bien.

Ce sont ces instants fugaces où tu auras ressenti du bien-être et le calme à l’intérieur de toi.

Ce sont ces souvenirs-là, inscrits dans tes cellules, que tu pourras raviver de retour dans la vraie vie.

Qui te permettront pas-à-pas d’appréhender chaque journée avec un peu plus de sérénité,

Qui te permettront de faire face aux défis qui t’attendent avec plus de confiance,

Qui te permettront de te coucher plus apaisée et de te réveiller un peu moins fatiguée,

Qui te permettront peu à peu de savourer davantage cette vie qui est la tienne.

Si tout ceci te semble insurmontable, tu as peut-être besoin d’un tout petit coup de pouce pour y parvenir.

Ce coup de pouce, c’est le programme Fabuleuse tout l’été qu’Hélène et son équipe ont créé typiquement pour celles d’entre nous qui ont lu cet article et se sont dit : OK, mais même ça, je ne m’en sens pas la force. N’hésite pas à regarder ici ce dont il s’agit 😉



Partager
l'article sur




Cet article a été écrit par :
Sandra Aubert

Diplômée en communication et gestion d'entreprise, Sandra Aubert a travaillé de nombreuses années dans le domaine du développement économique et de l'accompagnement à la création d'entreprise. 
Aujourd'hui, elle partage son temps entre ses 3 enfants, son mari et ses engagements associatifs là où elle vit en Alsace.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
relax vacances rentrée
Relax, la rentrée est encore loin !
“On fait quoi le week-end du 17/18 septembre ?” “Votre fille s’inscrit-elle à la danse à la rentrée ?” “Quels[...]
vacances
En vacances, je deviens une autre
Après une, deux, trois semaines de vacances ou davantage, qui, parmi vous, a déjà tourné la clé dans la porte[...]
« On profitera après » : le mythe de l’âge d’or
Qui a vu le film de Woody Allen, « Minuit à Paris » ? Comme souvent avec Woody (oui, je l’appelle Woody), l’intrigue[...]
Conception et réalisation : Progressif Media